L’éternité de Xavier Dupont de Ligonnès – Samuel Doux

Avril 2011, à Nantes, une femme, quatre enfants et deux chiens sont retrouvés enterrés sous la terrasse de leur maison. Seul manque le père de famille, Xavier Dupont de Ligonnès, désormais principal suspect. Tandis que l’enquête piétine, les théories se multiplient sur les réseaux sociaux, dévoilant l’intimité du fugitif.
Marquée par une mère qui reçoit des injonctions du Christ, l’enfance de Xavier est peuplée d’anges, d’histoires d’Apocalypse et de Résurrection. Intelligent, séduisant et persuadé d’avoir un rôle majeur à jouer sur cette terre, il attend son heure. Mais rien ne se passe comme prévu… A-t-il été le bras armé de l’Apocalypse ? Ou un simple escroc acculé par les dettes et l’humiliation ?heart_3l-eternite-de-xavier-dupont-de-ligonnes-samuel-doux

Avril 2011, dans la banlieue de Nantes, toute la famille Dupont de Ligonnès semble s’être volatilisée. Des courriers ont été envoyés aux collège et lycée où les enfants sont scolarisés ainsi qu’à l’employeur d’Agnès, la mère de famille, pour les prévenir de leur absence pour cause de maladie.

La mère et la sœur du père, Xavier, ont reçu une lettre les avertissant que toute la famille a trouvé refuge aux Etats-Unis et qu’ils ne pourront plus donner de nouvelles ni voir leur famille car ils ont bénéficient du programme de protection des témoins.

Mais la famille d’Agnès n’y croit pas, la police non plus et au bout de plusieurs jours d’enquête et de fouille de la maison, les enquêteurs font une macabre découverte : toute la famille, à l’exception de Xavier, ainsi que les deux chiens ont été tués par balle et enterrés sous une terrasse…

Je ne me suis jamais spécialement intéressée à l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès mais comme tout le monde j’en ai bien évidemment entendu parler. Vous le savez j’aime beaucoup les histoires policières et lorsque Cécile a proposé cette lecture aux lectrices blogueuses de Robert Laffont, je n’ai pas hésité une seconde.

Et j’ai bien fait car si certaines choses m’ont gênée, j’ai trouvé ce roman dans l’ensemble bien construit et addictif. On a beau connaître la fin, Samuel Doux arrive à nous captiver pendant tout le récit.

Il brosse ici le portrait du coupable présumé et introuvable de ce quintuple assassinat, Xavier Dupont de Ligonnès, de son enfance jusqu’au jour fatal de l’éradication de toute sa famille.

Samuel Doux a écumé les forums catholiques sur lesquels Agnès et Xavier se confiaient et a beaucoup étudié l’affaire avant de nous livrer L’éternité de Xavier Dupont de Ligonnès même si, il le confesse, il a aussi inventé bon nombre d’éléments, faute de matière.

L’affaire m’a fait penser à celle qui a également défrayé la chronique dans les années 90, l’affaire Jean-Claude Romand, cet homme qui avait tué toute sa famille car celle-ci était sur le point de découvrir qu’il leur mentait depuis des années. Souvenez-vous son histoire avait inspiré le roman d’Emmanuel Carrère, L’adversaire.

C’est aussi le cas de Xavier Dupont de Ligonnès, un homme qui a une haute opinion de lui-même, en grande partie à cause de l’éducation rigoriste et ultra catholique que lui a donné sa mère qui voyait en lui le successeur de Jésus, mais qui se révèle finalement médiocre et incapable de réussir sa vie, échouant tout ce qu’il entreprend.

Le roman se révèle comme je le disais véritablement envoutant mais il m’a été difficile tout au long de ma lecture de démêler le vrai du faux : où s’arrête la réalité et où commence le roman, ce qui est souvent le problème de ces romans qui raconte une histoire vraie.

Je reconnais toutefois que ce récit, à la fois enquête et thriller, mais qui a aussi une vraie réflexion sur la nature humaine, sur l’emprise limite sectaire qu’a la religion sur cet individu, font de ce roman, un roman fort et intense, qui me restera longtemps en mémoire.

Si vous vous intéressez à l’affaire, je ne peux que vous le recommander.

Un grand merci à Cécile et aux éditions Julliard pour cette lecture palpitante.

Publicités

9 réflexions sur “L’éternité de Xavier Dupont de Ligonnès – Samuel Doux

    • Bianca dit :

      Ce qui est intéressant ici c’est que les meurtres clôturent le récit, l’auteur fait un portrait du père de son enfance jusqu’à sa disparition et c’est passionnant finalement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s