La Malamour – Claude Mossé

Belle orpheline de dix-sept ans, Eloïse, que l’on surnomme  » Malamour « , a grandi recluse dans un couvent d’Avignon. En cette fin du XVIIIe siècle, la révolution est en marche, bientôt nobles et miséreux seront égaux devant la loi. A l’exception des habitants du Comtat Venaissin, propriété de l’Eglise entre mont Ventoux et vallée du Rhône, où sévissent pillages, famines et massacres. Révoltée par tant d’injustices, Eloïse part en croisade afin de prêcher pour un Comtat rattaché à la république naissante. De sa Provence natale jusqu’à Paris, partout sa détermination impressionne et son charme, puissant, opère auprès d’hommes influents. Alors que délation et trahison sont monnaie courante, Eloïse, risquant sa vie à tout instant, découvrira-t-elle le secret de son incroyable filiation.

1789 en Avignon. Eloïse est une belle jeune femme de 17 ans qui vit dans le couvent Sainte Claire sous la coupe de Mère Adèle qui lui a donné pour nom Malamour. Enfant abandonnée, elle vit depuis toujours dans ce cloître où l’on recueille les fruits d’adultères qui subissent l’opprobre des habitants du fait de leurs origines inconnues et impures.

A l’heure où le peuple prend la Bastille, Eloïse fait elle aussi sa révolution. Le peuple d’Avignon et du Comtat, sous protectorat du Vatican, ne fait pas partie de la France et souffre d’une très grande pauvreté, ce qui révolte la jeune femme.

Elle décide de quitter sa Provence pour Paris, espérant que les révolutionnaires en vue comme Mirabeau épouseront sa cause et partiront en guerre contre le pape. Cet orateur hors pair, véritable tribun charismatique malgré un faciès particulièrement disgracieux va entrer dans la vie d’Eloïse d’une bien étrange façon…

La Malamour c’est le roman d’une héroïne dont on ne connaît pas le passé ni les origines et que l’on découvre jeune femme, prête à combattre l’injustice, quitte à risquer sa vie pour mener à bien son combat et faire avancer sa cause.

Vous savez comme j’aime les romans historiques, surtout lorsqu’ils sont portés par des femmes et qu’ils me permettent de m’instruire dans tout en me distrayant. A ce titre, le roman de Claude Mossé remplit ses critères, j’ignorais tout du comtat Venaissin et du statut particulier d’Avignon qui deviendra le Vaucluse lorsqu’il fera partie de la nation France et grâce à ce roman, j’ai appris beaucoup de choses.

Outre la particularité de la ville d’Avignon administrée par le légat du pape, Claude Mossé revient sur le sort des juifs, condamnés à porter un signe distinctif mais qui vivaient certes dans un quartier réservé, mais bien mieux lotis que dans le royaume de France.

Son Eloïse, l’auteur va la créer à partir de la fille naturelle de Mirabeau, née d’une liaison adultérine et confiée comme il se doit à un couvent, née en 1778 et déclarée morte deux ans plus tard, ce qui laisse à Claude Mossé toute liberté pour en faire ce qu’il veut.

Malgré ses qualités historiques et sa volonté de faire un roman féministe, j’ai eu du mal à m’intéresser à Eloïse, qui manque pour moi d’épaisseur, et à son combat, peut-être est-ce les trop longues narrations dont vous le savez je ne suis guère friande, qui m’ont gênée ? Est-ce parce que la grande histoire est trop présente et fait passer le romanesque en arrière-plan ?

Je ne saurai pas vous le dire mais il m’a manqué quelque chose pour m’embarquer tout à fait dans cette histoire. Si vous aimez cette période ou que vous souhaitez en apprendre davantage sur cette partie de notre histoire méconnue, je ne peux toutefois que vous le recommander car il est très bien documenté.

Un grand merci à Laëtitia et aux éditions Presses de la cité pour cette lecture instructive !

Publicités

3 réflexions sur “La Malamour – Claude Mossé

    • Bianca dit :

      Oui je t’avoue que ce roman ne m’a pas passionné à cause de cette héroïne qui n’a pas su m’intéresser à son sort et à sa cause !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s