L’appel de Portobello road – Jérôme Attal

Un secret de famille tombé du ciel. Un compositeur de chansons. Des nuits parisiennes et le vacarme de la solitude. Une décision à prendre. Une fille au bout de la route. Deux pom-pom girls originaires de Tchéquie. Une fête monstre sur la route de Mons. Une tarte au riz partagée avec le fantôme d’une star du rock. De la porcelaine anglaise. Comme est la vie. Fragile et robuste à la fois. Et une ode à l’amour au tournant de chaque page.

Ethan Collas est un auteur-compositeur parisien en quête de succès car sa plus grande réussite se résume jusqu’à présent au jungle météo d’une chaine du câble. Encore marqué par le décès de ses parents qui le choyaient particulièrement, il cumule les déboires professionnels et les déceptions personnelles et pour couronner le tout, il perd ses cheveux.

Une nuit, son téléphone à cadran purement décoratif, donc pas branché, un modèle des années 1970 « déniché dans une boutique de Portobello Road » lors d’un séjour à Londres sonne. Lorsqu’il décroche, il entend la voix de ses parents disparus depuis deux ans lui dire après avoir pris de ses nouvelles :  » On voulait te demander, papa et moi, si tu pouvais dire à ta sœur qu’on pense à elle tous les jours. »

Le problème c’est qu’Ethan est fils unique…

Comme son héros, Jérôme Attal est auteur-compositeur mais contrairement à Ethan, il a connu un grand succès l’an dernier avec son roman Les jonquilles de Green Park , couronné du prix du roman de l’Ile de Ré et du prix Coup de cœur du salon Lire en Poche de Saint-Maur.

Après ce joli succès et tous les bons avis que j’avais lu sur le style de l’auteur, j’avais hâte de découvrir son tout nouvel opus L’appel de Portobello road et de voir si je serai moi aussi sous le charme de la plume de Jérôme Attal.

L’auteur nous plonge en préambule en plein conte japonais du XVè siècle avec une princesse et un chevalier autour d’une cérémonie du thé qui connaît son épilogue dans le dernier chapitre. Entre ce premier et ce dernier chapitre, Jérôme Attal nous donne à lire un récit bien contemporain celui-là, celui d’Ethan et son coup de fil nocturne (cauchemar ou réalité ?) et des confidences qu’il fait à son meilleur ami Sébastien.

Déboussolé par ce coup de fil dont il ne sait s’il est réel ou imaginaire, Ethan va partir en quête de ses origines afin de découvrir si cette sœur existe ou non. Un périple qui va le mener de Saint Germain en Laye où il renoue avec une tata gentiment foldgingue à Ath, en Belgique.

C’est un cours récit sous forme d’échappée belle que nous propose Jérôme Attal ponctué d’interrogations diverses et de rencontres farfelues puisqu’on y croisera des pom-pom girls tchèques et une troupe de bikers de Mons amoureux de la tarte au riz.

Mais au-delà de l’aspect surréaliste et parfois drôle des évènements, l’auteur nous conte le manque engendré par la disparition de ses parents, le naufrage que peut parfois être la vieillesse avec la solitude ou la maladie d’Alzheimer, des thèmes qui donnent au roman une note douce-amère et qui nous amènent à des réflexions.

Et que dire du héros ? Ethan est un personnage attachant, gentiment looser que l’on a plaisir à suivre dans cette quête de June. Cette première rencontre, bien que très particulère, avec la plume de Jérôme Attal me confirme qu’il faut que je lise son précédent roman.

L’appel de Portobello road est un roman étrange qui ne plaira pas à tout le monde mais qui a su me charmer par cette singularité à laquelle je ne m’attendais pas du tout, une jolie découverte en ce qui me concerne.

Un grand merci aux éditions Robert Laffont pour cet envoi et à Jérôme pour sa charmante dédicace !

Advertisements

5 réflexions sur “L’appel de Portobello road – Jérôme Attal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s