Bilan de lecture : juillet 2017

Bye Bye juillet, il est donc grand temps pour moi de vous dresser le bilan de mes lectures de ces quatre dernières semaines. Et une fois encore de très belles lectures à la clé, pourvu que ça dure !

Au menu de ce mois de juillet : 15 titres dont 11 sortis de ma PAL (7 services presse et 4 achats) et donc 4 emprunts à la médiathèque, une fois encore ma PAL n’a fait qu’enfler puisque de nouveaux livres sont venus rejoindre mes étagères et trop peu en sont sortis, comme d’habitude.

On commence par la jeunesse avec pas moins de quatre lectures et tout d’abord le tome 7 des Quatre de Baker street : L’affaire Moran de Jean-Blaise Djian, Olivier Legrand & Daniel Etien. Quel plaisir de retrouver une fois encore nos jeunes héros avec cette nouvelle aventure toujours aussi réussie. Changement de pays avec Les compagnons de la cigogne tome 1 Le lac des damnés de Sophie Humann, un premier volume qui ne manque pas d’attraits, suffisamment pour me donner envie de ne pas laisser croupir la suite trop longtemps dans ma PAL ! Petite déception en revanche pour Les lettres volées de Silène Edgar qui m’a semblé un peu plat même si d’un point de vue historique, il n’est pas sans intérêt. Déception aussi pour Piégés dans le train de l’enfer : 3H pour t’en sortir de Hubert Ben Kemoun, je m’attendais à une angoisse et à une vraie atmosphère de huis-clos, il n’en a rien été même si l’intrigue est bien ficelée, j’espèrais davantage de ma lecture.

        

Deux romans policiers sont au menu du mois de juillet et tout d’abord le quatrième volume des enquêtes d’Agatha Raisin, Randonnée mortelle de M.C Beaton. Un opus que j’ai trouvé bien meilleur que le précédent avec une intrigue policière plus aboutie. On poursuite avec un polar ésotérique bien foutu qui m’a passionné et tenu en haleine pendant près de 600 pages : La dernière licorne de Tobby Rolland que je vous recommande si vous êtes addict à ce genre.

  

Six romans et un document sont venus ponctuer ce mois de juillet et tout d’abord Les trois veuves de Michel Jeury, un roman historique qui lorgne vers le policier avec une trame que j’ai trouvé brouillonne alors que le contexte était intéressant puisqu’il mettait en lumière le destin de trois veuves au tout début du 20è. On continue avec une romance légère et amusante mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable car trop prévisible : Un merci de trop de Carène Ponte. Un document richement illustré et très intéressant pour les amateurs d’histoire et de gastronomie : Les gastronomes parisiens de Philippe Mellot, j’y ai pour ma part appris beaucoup de choses et j’aurai plaisir à le feuilleter à nouveau. Un roman historique bouleversant pour poursuivre qui revient sur le destin tragique de Madame Élisabeth : La sœur du roi de Alexandra de Broca, je vous le recommande vivement, une très belle lecture en ce qui me concerne.

        

On continue avec le nouveau roman de Sylvie Anne, Un mariage en eaux troubles, un roman agréable à lire et parfait pour l’été avec suffisamment de rebondissements, d’amour et de trahison, pour passer un bon moment. J’ai retrouvé avec bonheur Griffont et Isabel dans Le Paris des merveilles tome 3 Le royaume immobile de Pierre Pevel of course qui met un point final à cette série que je trouve très réussie et que j’ai dévoré, ce dernier opus est aussi réussi que le précédent et clôture en beauté les aventures de nos héros. Enfin, j’ai découvert deux ans après tout le monde Avant toi de Jojo Moyes et bien que je me sois fais un peu spoilé la fin, j’ai beaucoup aimé ma lecture, l’histoire d’amour qui se tisse au fil du récit entre Will et Louisa, je vous en reparle après mes vacances.

     

Et pour finir, deux bandes dessinées. On commence par mon coup de coeur : Irena tome 2 Les justes de Jean-David Morvan, Séverine Trefouël & David Evrard qui retrace le parcours d’une grande résistante polonaise : Irena Sendlerowa déclarée Juste parmi les nations en 1965, une bande dessinée utile et nécessaire que je vous conseille. Dans un registre différent mais tout aussi indispensable je vous conseille Les petites victoires de Yvon Roy qui raconte le parcours de ce père pour aider son fils autiste à sortir de sa bulle et à s’intégrer le mieux possible, un témoignage plein d’espoir.

  

Et vous, quels sont les livres qui vous ont fait vibré ou au contraire déçus en juillet ?

 

Publicités

5 réflexions sur “Bilan de lecture : juillet 2017

  1. entrelespages dit :

    C’est vrai que le Jeury est intrigant ! Mais s’il est brouillon… Je n’aime pas quand les livres me laisse cette impression ! J’avais lu les deux premiers tomes des Pevel, quand le 3 n’existait pas. Je vais me racheter cette trilogie, ça m’avait fascinée !

  2. DemyNotebook dit :

    Mince, Piégés me tentait beaucoup puis tu viens de me refroidir parce que j’espérais un véritable huis-clos avec beaucoup d’angoisse…

    En tout cas, joli bilan pour le mois de juillet !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s