Best-of : Le roi des ombres de Eve de Castro

Le Versailles de Louis XIV est un théâtre où la monarchie absolue se construit en se donnant en spectacle. C’est aussi un panier de crabes où vingt mille personnes, du plus haut au plus bas de l’échelle sociale, s’agitent dans les ors et les gravats, l’inconfort et la puanteur, les complots et les coucheries, avec pour tous le rêve de grimper vers la lumière.

heart_5

le-roi-des-ombres-eve-de-castro

Vous souhaitez vous délecter d’un excellent roman historique et vous retrouver le temps d’une lecture au temps de Louis XIV ?  J’ai le roman qu’il vous faut, à la fois intelligent et distrayant : Le Roi des Ombres. Eve de Castro nous y narre la vie des petits, des obscurs qui ont contribué à la grandeur de Louis XIV et à son règne, que l’on surnomme volontiers Le grand siècle. Il sera beaucoup question de Louis XIV dans ce roman, le roi des ombres c’est lui et les ombres sont les sans noms qui le servent et vont faire de Versailles ce bijou du 17è siècle : les terrassiers, les fontainiers, les maçons, les jardiniers qui peinent six jours sur sept dans la boue, luttant contre les éléments naturels pour le bon plaisir de leur roi. Mais aussi ceux qui œuvrent dans l’ombre pour magnifier Louis XIV et sa cour : les étuviers, les perruquiers, les parfumeurs et les maquilleurs.

Louis XIV, son frère Philippe d’Orléans dit Monsieur, Madame son épouse (la fameuse princesse Palatine), la reine Marie-Thérèse, les favorites Louise de La Vallière et Madame de Montespan, et l’ensemble de la cour, côtoient sans les voir ces ombres qui servent leur plaisir et leur gloire. Parmi ces petits, il y a la talentueuse et intelligente, Nine La Vienne, qui veut échapper au sort commun des femmes et se rêve chirurgien du roi ; Batiste Le Jongleur, vaurien autodidacte,  qui vit de rapines et se révèlera, une fois arrivé sur le chantier de Versailles, être un excellent hydraulier, se rendant indispensable aux fontainiers du château que sont Denis Jolly et François Francine.

L’auteure nous dévoile ici l’envers du décor : d’un côté les fastes de la cour, ses complots, les vices et petitesses des Grands qui ont tous les droits et nous dresse un portrait peu flatteur mais néanmoins fidèle du monarque absolu ; de l’autre, les conditions de vie des négociants à travers les Binet et les La Vienne et celles particulièrement difficiles du peuple avec la famille Le Jongleur, usant de subterfuges pour survivre, toujours à la merci de plus forts qu’eux.

Le récit, dense, fourmille de détails et d’anecdotes qui le rendent, non seulement passionnant mais aussi palpitant car il y a des rebondissements tout au long des 500 pages que j’ai lu avec une certaine avidité je dois l’admette. Eve de Castro connait cette période de l’histoire sur le bout des doigts et nous régale de mots dont l’usage s’est perdu mais couramment employés à l’époque. Elle fait montre de beaucoup d’esprit, d’intelligence et d’humour et c’est un vrai plaisir que de lire sa plume enlevée.

Le roi des ombres est une brillante fresque de la construction de Versailles, nourrie d’anecdotes et très instructive sur la politique de Louis XIV, sur le roi en lui-même, ses failles, son éducation, ses rapports avec son frère, sa mère et Mazarin et sur sa volonté d’être le monarque des monarques. J’ai aussi beaucoup aimé la forme narrative du roman : le récit prend la forme d’une longue missive adressée au jeune Charles de Cholay par son médecin qui lui conseille de la lire à la veillée et l’interpelle régulièrement au cours de l’histoire, rendant l’ensemble encore plus vivant.

Vous l’aurez compris j’ai eu un véritable coup de coeur pour ce roman, petit bijou finement ciselé, que je vous invite à lire absolument !

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Best-of : Le roi des ombres de Eve de Castro

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s