Puzzle – Franck Thilliez

Lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois :

challenge-un-pave-par-mois

Ilan et Chloé sont spécialistes des chasses au trésor. Longtemps, ils ont rêvé de participer au jeu ultime, celui dont on ne connaît que le nom : Paranoïa.
Le jour venu, ils reçoivent la règle numéro 1 : Quoi qu’il arrive, rien de ce que vous allez vivre n’est la réalité. Il s’agit d’un jeu.
Suivie, un peu plus tard, de la règle numéro 2 : L’un d’entre vous va mourir.
Et quand les joueurs trouvent un premier cadavre, jeu et réalité commencent à se confondre.
Paranoïa peut alors réellement commencer…

Ilan Dedicet est concepteur de jeux vidéos qui ne trouvent pas preneur. Alors, il travaille la nuit dans une station service sur l’autoroute et vit dans la maison de ses parents depuis leurs décès.

Avec son ex petite amie Chloé, il a participé à plusieurs chasses aux trésors et, alors qu’il n’a plus de ses nouvelles depuis un an, elle débarque un beau matin pour l’inviter à renouer avec le jeu ultime sur lequel ils se sont cassés les dents : Paranoïa.

La jeune femme a trouvé une porte d’entrée et ils passent avec succès les dernières sélections et débarquent à quelques jours de Noël dans un hôpital psychiatrique désaffecté près de Grenoble où ils retrouvent six autres candidats.

A la clé : 300 000 euros pour le vainqueur. Une tempête de neige et de solides cadenas leur interdisent toute fuite. Commence alors un huis clos oppressant où chaque joueur doit se défier des autres…

Franck Thilliez est un auteur prolifique et reconnu de polars et de thrillers dont les titres caracolent en tête des meilleures ventes de livres. Ce n’est pas pour cette raison que j’avais acheté Puzzle il y a déjà deux ans mais parce que les billets le concernant sont en général très élogieux. J’étais donc curieuse de découvrir enfin son univers, c’est désormais chose faite !

Huit clos glaçant, Puzzle est un thiller addictif et particulièrement anxiogène. D’après ses fidèles lecteurs et lectrices, ce n’est pas le meilleur de ses romans mais j’avoue que pour une première lecture, je ressors plutôt séduite. J’en profite pour remercier Belette, ma partenaire de lecture, qui l’a marathonné de son côté en un temps record !

Il faut dire que le combo neige, isolement dans la montagne, hôpital psychiatrique désaffecté, mélange de réel et de délire, schizophrénie… ça fait toujours son petit effet et ça donne une ambiance angoissante réussie.

Même si j’avais deviné bien avant la fin là où voulait nous emmener Franck Thilliez, je dois admettre que Puzzle est un bon page turner, bien haletant, avec sa cohorte de personnages douteux voire glauques et cette chasse au trésor qui part en vrille.

Certes le sujet ne brille pas par son originalité, il fait beaucoup penser à Shutter Island de Dennis Lehane, Dix petits nègres de Agatha Christie et même au Mystère Sherlock de J.M Erre (dans un genre différent puisque totalement barré et drôle), pour autant je me suis laissée embarquée par l’histoire mise en place par Franck Thilliez jusqu’à son dénouement même si, assez vite, j’ai pressenti comme je vous le disais plus haut, quelle en serait la fin grâce ou à cause de quelques indices disséminés au fil du récit.

Vous l’aurez compris Puzzle est un roman efficace avec une ambiance qui fait froid dans le dos et une histoire suffisamment bien développée pour qu’on se laisse embobiner. Une première incursion réussie dans l’univers de Franck Thilliez, un auteur que je lirai avec plaisir à nouveau !

Je vous invite maintenant à découvrir l’avis de Belette ici, un grand merci à elle pour cette lecture anxiogène et prenante.

Publicités

13 réflexions sur “Puzzle – Franck Thilliez

  1. belette2911 dit :

    Ah, ah, en effet, j’ai marathoné sur ce coup-là ! De temps en temps, ça fait du bien de rester sous la couverture dans le divan et de ne rien faire d’autre que de lire, lire, lire…

    Il est un fait que ce n’est sans doute pas son meilleur et que si on ouvre un peu son esprit, on comprend assez vite les tenants et aboutissants de l’affaire, mais malgré tout, la combinaison de tous ses ingrédients fait que la soupe, même réchauffée, est engloutie avec plaisir.

    Je suis pour le moment dans « Inavouable » de Zygmunt Miloszewski (écrit de mémoire !) et c’est un bon page-turner aussi, dans la lignée d’un Da Vinci Code, en moins ésotérique, en moins clifhanger à tout les chapitres, en plus sérieux. J’adore !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s