Les crayons de couleur – Jean-Gabriel Causse

Du jour au lendemain, les couleurs disparaissent. Dans ce nouveau monde en noir et blanc, un drôle de duo se met en tête de sauver l’humanité de la dépression en partant à leur recherche. Lui, c’est Arthur, employé dans une fabrique de crayons de couleur, aussi paumé que séduisant. Elle, c’est Charlotte, aveugle de naissance et scientifique spécialiste de ces mêmes couleurs qu’elle n’a jamais vues. A leurs côtés, une petite fille au don mystérieux, un chauffeur de taxi new-yorkais, les résidents d’une maison de retraite qui ressemble à une colonie de vacances. A leurs trousses, une bande de bras cassés au service d’une triade chinoise…

Arthur Astorg pointe à Pôle Emploi depuis maintenant trois ans lorsqu’il décroche un job de commercial chez Gaston Cluzel, un fabricant réputé de crayons de couleur. Le patron, qui est sur le point de mettre la clé sous la porte, accepte de l’embaucher car son salaire est pris en charge par l’Etat. Il ne se fait pourtant guère d’illusion sur Arthur, à la mine débraillée et qui sent l’alcool à plein nez.

Face à son appartement vit Charlotte da Fonseca. Cette jeune femme docteur en neurosciences et spécialiste des couleurs reconnue mondialement, est chroniqueuse pour France Inter. Maman d’une petite Louise, Charlotte est aveugle de naissance et seule une poignée d’initiés est au courant car sinon comment continuer à être crédible ?

C’est une journée comme toutes les autres et pourtant, de façon très soudaine, toutes les couleurs se mettent à disparaître. Le monde n’est plus qu’un camaïeu de gris, de blanc et de noir. Au sein de la population, c’est la panique. Les marchés financiers s’écroulent, la déprime s’étend des basses couches de la société jusqu’à son sommet, chacun fait grise mine.

Spécialistes et scientifiques sont mobilisés afin de trouver la réponse qui angoisse tout le monde : pourquoi les couleurs ont disparu ?

C’est totalement par hasard que j’ai emprunté ce roman à la médiathèque, la couverture m’ayant sauté aux yeux dans les nouveautés ! Et je ne regrette pas d’avoir terminé l’année avec ce roman, charmant et intéressant à plus d’un titre.

L’histoire de cette disparition des couleurs est très originale et Jean-Gabriel Causse, designer coloriste de profession, qui signe avec Les crayons de couleur son premier roman, nous distrait tout en nous apprenant également une foule de choses sur les couleurs, ce que j’ai trouvé diablement intéressant.

L’idée de départ est farfelue à souhait et démarre plutôt lentement pour ensuite prendre une allure folle, avec parfois des rebondissements un peu trop tirés par les cheveux mais qu’importe, l’auteur arrive tout de même à nous proposer une trame crédible et haletante, portée un duo de personnages très attachant : Arthur et Charlotte.

Au-delà de l’histoire de disparition des couleurs, ce roman a le mérite de nous montrer l’importance des couleurs dans un monde devenu monochrome et où le noir, le gris et le blanc s’imposent dans la mode, le design, la technologie, la décoration…

Au fil du récit, on prend conscience de l’importance des couleurs, on découvre leur symbolique et leur influence sur le comportement des individus et sur l’ensemble de la société.

Un premier roman distrayant et enrichissant que je vous conseille si vous avez envie de vous divertir ou d’en apprendre plus sur les couleurs.

Publicités

2 réflexions sur “Les crayons de couleur – Jean-Gabriel Causse

  1. Adeline dit :

    En effet, cette intrigue semble vraiment originale et intéressante. Ca fait presque penser à un thème d’atelier d’écriture ou de théâtre d’impro ! J’ai envie de le donner comme sujet de rédac à mes élèves avant de peut-être leur proposer la lecture de ce roman. Du coup, je vais m’atteler à le lire ! Merci pour cette découverte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s