Là où rien ne meurt – Franck Calderon & Hervé de Moras

Paul Bénévent, auteur nîmois à succès, ne se remet pas de la disparition de sa femme, survenue trois ans plus tôt. N’ayant plus rien écrit depuis, il s’apprête à en finir lorsque de soudaines inondations dévastent sa ville et déposent devant sa porte le corps sans vie d’Alexandre, un ami d’enfance.
Très vite, l’enquête révèle que la victime n’est pas morte noyée, mais assassinée. Paul devient le principal suspect. Dans sa quête pour s’innocenter, il découvre bientôt que son ami avait un mystérieux rendez-vous avec une inconnue. Alors que l’étau de la police se resserre, Paul décide de partir sur ses traces…

Nîmes, un soir de déluge. Paul Bénévent, romancier à succès, n’arrive plus à écrire depuis le décès de son épouse trois ans plus tôt. Il est sur le point de se jeter du haut d’un pont lorsque de soudaines inondations dévastent la cité antique.

Il trouve refuge dans le café d’Ophélie lorsque son voisin le plus proche lui apprend par téléphone qu’il a découvert un corps sans vie devant chez lui et que la police a été prévenue.

Paul rejoint son domicile et découvre le cadavre de son ami d’enfance qu’il n’avait pas revu depuis une vingtaine d’années. Pour quelle raison Alexandre s’était-il retrouvé devant sa maison ? De quoi voulait-il l’entretenir ?

Lorsque le commandant Salinque lui apprend qu’Alexandre a été assassiné, Paul comprend qu’il doit retourner sur les traces de son passé, là où son père s’est donné la mort et où Alexandre et lui avaient trouvé une mystérieuse pierre noire…

Là où rien ne meurt est un très bon roman à suspens, plutôt atypique dans son genre, très prenant, qui ravira les amateurs de polars qui redoutent l’hémoglobine. L’enquête de Paul sur les vestiges de son passé est menée tambour battant par les deux auteurs Franck Calderon et Hervé de Moras, qui nous proposent une histoire écrite à quatre mains très efficace, émaillée de fausses pistes et de nombreux rebondissements.

La couverture très jolie au demeurant, est un peu trompeuse. Je m’attendais à une romance policière (cela existe-t-il d’ailleurs ??) et il n’en est rien. Si il y a bien une histoire d’amour, elle n’arrive qu’en toute fin et c’est bien l’intrigue policière qui au cœur du récit et c’est tant mieux car elle se révèle passionnante.

Paul va nous emmener sur les traces de Léonard de Meaulne et de son amante Louise, des astronomes et alchimistes fictifs du XVIIIè siècle qui s’intéressaient à la supernova observée par Tycho Brahe en 1572. On suit notre héros de Caussols, à Calern, de Nîmes à Prague, avec des tueurs à ses trousses.

Au fil du récit, les personnages se dévoilent et se révèlent plutôt complexes et bien dessinés par les auteurs, notamment le flic au grand cœur que j’ai adoré suivre.

Avec Paul et Louise, on observe les étoiles, on furète dans les rues de Prague, on se promène dans des cimetières oubliés à la recherche de fragments d’astéroïdes et de la vérité sur la mort d’Alexandre.

Un très bon moment de lecture que ce polar mâtiné d’ésotérisme et d’une touche de romantisme, j’espère que les auteurs ont prévu une suite, cette fois-ci avec Salinque en héros !

Un grand merci à Filipa et aux éditions Robert Laffont pour cette lecture addictive.

Publicités

7 réflexions sur “Là où rien ne meurt – Franck Calderon & Hervé de Moras

  1. Claire dit :

    Il a l’air vraiment super! Je le note et j’espère pouvoir le découvrir bientôt.
    C’est vrai que la couverture est trompeuse si l’histoire d’amour n’arrive qu’en toute fin.
    Oui, je pense aussi que les romances policières existent mais malheureusement, je n’ai aucune référence à te donner.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s