Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Albums et bd jeunesse’ Category

Seaerra Miller est américaine. Elle a étudié l’illustration au Pacific Northwest College of Art de Portland. Diplômée en 2017, elle a d’abord travaillé pour Snapchat avant l’édition jeunesse, elle a notamment illustré les romans adaptés du roman graphique Hilda de Luke Pearson. Mason Mooney est un de ses premiers titres. Quand elle ne dessine pas, elle aime écouter de la musique des années 80 et s’occuper de son vieux chat.

Mason Mooney a pour ambition de devenir le plus prodigieux enquêteur paranormal du monde. Son objectif : prouver qu’il est incomparablement supérieur à ces tocards de la Société du Paranormal et notamment le beau Trent Reilly, l’idole des adolscentes.

Et pour cela, il doit élucider les mystères les plus mystérieux de Grimbook et prouver qu’il a affronté quelques-unes des créatures les plus inquiétantes de la ville.

Le jour où il reçoit un appel à l’aide d’Iris qui habite le manoir hanté de Grimbrook, il comprend qu’il tient enfin l’opportunité de sa vie. Mais Mason est-il vraiment de taille à affronter la terrible malédiction qui menace les occupants de cette maison ?

Enquêteur paranormal certifié est le premier tome de la série signée Seaerra Miller, mettant en scène Mason Mooney, un adolescent depuis toujours versé dans l’occulte et l’étrange.

Ce comic américain ultra coloré, destiné à un jeune public joue avec les codes du genre en revisitant la chasse aux fantômes. Il sera ici question de fraternité et de malédiction avec l’histoire d’Iris bien malmenée par sa soeur aînée June. Et pourtant, la cadette adore sa soeur et va tout mettre en oeuvre pour ne pas être privée d’elle.

L’histoire est menée tambour battant, trop pour moi, je regrette un petit manque de profondeur mais je n’ai pour autant pas boudé mon plaisir. Elle fait la part belle à l’entraide, la générosité, l’humanité et l’altruisme, de belles valeurs qu’il est toujours utile de prôner auprès des enfants et des adolescents.

Mason est un anti-héros franchement pas sympathique au premier abord tant il est égocentrique et imbuvable mais c’est pour mieux cacher ses faiblesses. Son duo avec la gentille et attachante Iris fonctionne super bien et je serai ravie de les retrouver dans de nouvelles aventures.

C’est drôle et piquant, plein de clins d’oeil aux centres d’intérêt des ados. Les dessins sont punchy, fourmillant de détails, avec des mises en pages très variées. L’autrice se joue là aussi des codes en alternant des pages avec des cases, des pleines pages, des bulles, des encadrés… et j’ai vraiment bien aimé cet aspect.

J’avoue que le graphisme terriblement kitsch avec ce héros laid à souhait, n’est pas ma tasse de thé, je préfère des dessins plus élégants mais cela n’enlève rien au talent de Seaerra Miller et surtout, cela plaira sans aucun doute au lectorat auquel cette bd est destinée.

Une lecture en tout cas idéale pour cet automne et pour Halloween que je vous conseille si vous aimez les comics.

Un grand merci aux éditions Rue de Sèvres pour la découverte !

Read Full Post »

Emiri Hayashi est diplômée de littérature française de l’université Sophia de Tockyo.

Dans la jungle, petit Jaguar se réveille.Vite, il part retrouver les singes qui se balancent, les toucans et les perroquets qui chantent, mais pas trop fort, car les paresseux dorment encore.

Il se camoufle au milieu des grenouilles, des papillons et des caméléons. Jouer dans la jungle est un peu fatiguant, heureusement c’est l’heure de la sieste avec maman…

Au fil des douze pages qui forment cet album, Regarde dans la jungle invite les tous petits lecteurs à un voyage dans la jungle, en compagnie d’un petit jaguar. Ils y croiseront des singes, un serpent, des toucans, des paresseux, des caméléons, des papillons, des grenouilles, des perroquets et des éléphants.

Cette collection Regarde… chez Petit Nathan fait le bonheur des bébés dès six mois, j’en possède plusieurs qui sont manipulés chaque jour par les petites mains de la maison et ils sont sacrément costauds car ils en voient de toutes les couleurs et restent en parfait état.

Les atouts de cette collection et de cet album sont les dessins ronds qui plaisent aux petits, les couleurs vives agrémentées de paillettes, un texte rimé à la manière d’une comptine.

Le format de ce tout carton permet une bonne prise en main par l’enfant et ses bouts arrondis, sont pensés pour qu’ils ne se blessent pas et pour qu’il les manipulent sans que forcément l’adulte est besoin d’intervenir.

Les bébés de 6 mois ne peuvent bien sûr pas les manipuler ni interagir mais ils adorent regarder les images et toucher les endroits en relief et les plus grands adorent les parcourir encore et encore, ils ne s’en lassent jamais !

Une excellente collection qui comprend d’autres titres qui permettent d’explorer la forêt, le ciel, la nuit, la neige, l’herbe, la mer… à mettre dans les mains des petits.

Un grand merci aux éditions Nathan !

Read Full Post »

Moira Butterfield est autrice jeunesse. Elle vit en Angleterre à Bath.

C’est parti pour une promenade en forêt ! Pars à l’aventure, en plein air, pour découvrir toutes sortes de trésors !

Des arbres merveilleux, différents types de feuilles et d’écorces, des coquilles d’escargots incroyables, des animaux et des végétaux en pagaille…

Regarde ce que j’ai trouvé dans les bois nous propose une chouette balade en forêt en compagnie de trois explorateurs en herbe bien sympathiques.

Cet album documentaire à destination des 3 / 6 ans est idéal à lire avec les enfants en préparation d’une sortie en forêt en famille ou avec sa classe. Les enfants découvriront toutes sortes de choses sur les arbres, les feuilles, les fruits, les fleurs et les petites bêtes qu’ils pourront observer au gré de leurs balades.

Ils apprendront également une foule de choses comme arriver à distinguer les feuilles et les arbres tels que les conifères, bouleaux, chênes et marronniers, les bogues de marrons, chataignes, noisettes ou amandes…

Multi usages, l’album est aussi un cherche et trouve : à chaque double page, l’enfant est invité à retrouver des végétaux et des animaux dans l’image mais également de compter ! Le texte est accessible et facilement compréhensible pour le public visé, un très bon point.

Moira Butterfield, en plus d’être pédagogue, distille aussi un message écologique en invitant ses petits lecteurs à respecter la nature et en leur rappelant de ne surtout pas cueillir ce qu’ils voient afin de ne pas nuire aux animaux, mais se contenter de ramasser des trésors au sol, et il y a déjà beaucoup à faire.

Les dessins de Jésus Verona sont tout en simplicité mais je les ai trouvé très beaux, on feuillette les pages aussi pour le plaisir des yeux et ça, c’est toujours très agréable !

Si vous cherchez un documentaire intelligent, bien construit et très pédagogue, je ne peux que vous conseiller Regarde ce que j’ai trouvé dans les bois !

Un grand merci aux éditions Flammarion jeunesse pour cette bouffée d’air frais, en ce moment on en a bien besoin.

Read Full Post »

Lu dans le cadre du Pumpkin Automne Challenge :

Enseignante à la retraite, Karen Jameson est poète et auteure de livres pour enfants. Amoureuse du monde sauvage, elle vit et travaille dans le sud de la Californie. Au bois dormant est son premier album chez Kaléidoscope. Né en 1970 à Dijon, Marc Boutavant est auteur, illustrateur, graphiste. Il a illustré un grand nombre d’ouvrages chez différents éditeurs.Il est notamment le créateur de Mouk (Mila éditions) et avec Emmanuel Guibert de la bande dessinée Ariol (Bayard – J’aime lire).

Le soleil se couche, la nuit approche à grands pas et les animaux de la forêt veillent encore.

En se promenant dans les bois avec son chien, une petite fille, son carnet de dessins en main, murmure tout bas à destination des animaux qu’elle rencontre : « Chut, plus un bruit ! Il est l’heure de se dire bonne nuit. »

Au bois dormant est un album du soir idéal à lire à nos chers petits en cette saison car, comme vous pouvez le voir sur cette magnifique couverture, notre petite héroïne parcourt les bois en automne.

Les illustrations de Marc Boutavant sont, comme toujours, très belles. Les couleurs choisies sont automnales avec des bruns, des roux, des verts, des ocres… et on en prend plein les mirettes de la première à la dernière page.

Une page sur deux contient de courts textes et les autres renferment des illustrations en pleine page, tantôt à gauche, tantôt à droite.

Les textes de Karen Jameson sont rimés et on a plaisir à les lire à haute voix, par exemple : « Bientôt la nuit, faon tâcheté ; cours te blottir dans les fourrés, ferme tes grands yeux doucement, c’est l’heure de dormir, maintenant ».

L’univers est tout à fait enchanteur et permet aux enfants de croiser le chemin d’un ours, d’un faon, d’un renard, d’un lapin, d’une truite, d’une tortue, d’un pic-vert, d’un écureuil et d’un colibri.

Les enfants pourront ainsi découvrir les habitudes de tous ces animaux comme l’hibernation de l’ours mais aussi ce qu’ils mangent et leurs habitats.

Un album idéal à tous points de vue, il aidera les petits lecteurs à faire de beaux rêves mais également à se familiariser avec les animaux sausvages, j’affectionne ces albums où plusieurs lectures sont possibles, alliant l’utile à l’agréable.

Un grand merci aux éditions L’école des Loisirs pour cette merveilleuse lecture !

Read Full Post »

Lu dans le cadre du Pumpkin Automne Challenge

Mr Tan est scénariste de bande dessinée, il a entre autres créé le personnage de Mortelle Adèle et la série Shaker Monster. Sous son vrai nom, Antoine Dole, il a écrit des mangas et de nombreux romans pour ados et jeunes adultes. Yomgui Dumont a travaillé dans le dessin animé et le jeu vidéo avant de devenir auteur de bande dessinée et illustrateur pour la jeunesse. Il a notamment publié La Brigade des cauchemars (Jungle) avec Franck Thilliez, qui a remporté le prix des collèges au festival d’Angoulême 2019.

À défaut de pouvoir profiter de ses parents toujours absents, Elliot passe du temps avec sa nouvelle famille, les fantômes qui hantent sa maison : Eva, Angus, Amédée et Walter.

Cette fois, point de nounou chasseuse de fantômes mais un redoutable inspecteur du CRI (Commission des Revenants Inadaptés) qui débarque au 109 pour contrôler que la maison est correctement hantée…

Ce qui est loin d’être le cas, étant donné la bienveillance des fantômes envers Elliot, notammant la cantatrice Eva qui le couve telle une maman. Nosgentils fantômes vont donc compter sur Elliot et devoir redoubler d’imagination pour faire croire à l’inspecteur qu’ils sont terrifiants : pièges, tortures et hurlements à tous les étages.

C’est sans compter le retour de la chasseuse Ulrika Von Paprika… Comment faire peur et être discrets à la fois ?! Une nouvelle histoire à mourir… de rire !

Le mois d’octobre est, il faut bien l’admettre, la période idéale pour lire des titres autour des fantômes et des spectres, c’est pour cette raison que j’ai jeté mon dévolu sur Fantômes sur le grill, le second tome de la série 109 rue des Soupirs que j’avais découvert l’an dernier avec Fantômes à domicile.

Cette bande dessinée à destination des 8 / 10 ans est écrite par Mr Tan à qui on doit la série mordante et désopilante Mortelle Adèle et illustrée par Yomgui Dumont qui vient du jeu vidéo et qui a illustré La brigade des cauchemars avec Franck Thilliez.

Si vous vous attendez à une histoire très développée, passez votre chemin, car c’est un récit écrit pour les enfants, assez court et ramassé, faisant la part belle aux actions, même si ce second opus nous permet d’en apprendre davantage sur les fantômes.

Il ne faut pas y chercher de vraisemblance ou de réalité mais pour ma part, je l’ai trouvé bien amusante et sympathique, notamment grâce à ces personnages qui valent le détour et l’ambiance gothique bien rendue.

Le petit Elliot et les fantômes sont drôles et attachants, certains sont couards, d’autres courageux et l’histoire va à cent à l’heure, aucun temps mort, un bon point pour les enfants.

Bien que l’ambiance soit gothique et par moment un peu angoissante pour les plus jeunes, le récit est surtout axé sur l’humour, ce qui empêche les enfants d’avoir peur.

Autres atouts : son format plus court qu’une bande dessinée classique qui permet aux enfants une meilleure prise en main, la couverture à rabats est cartonnée, donc moins rigide qu’un album et les couleurs toutes dans des tonalités de blanc, de bleu et de noir sont très bien exploitées.

Mais ce qui m’a surtout plu ici c’est le graphisme de Yomgui Dumont, j’aime beaucoup sa façon de dessiner et l’ambiance qu’il imprime au récit à la fois gothique et surnaturelle est très réussie.

Un second tome bien chouette qui m’a divertie et qui a beaucoup plu à mes garçons, je conseille donc cette bande dessinée délicieusement gothique aux enfants et à leurs parents en cette période proche d’Halloween.

Read Full Post »

Kimiko est née d’une mère japonaise et d’un père français. Elle a principalement vécu en France, mais a souvent passé ses vacances au Japon. Après des études de stylisme à Tokyo, elle a travaillé pour une maison de haute couture à Paris. Puis elle a quitté la mode pour faire des livres pour enfants. Christine Davenier est née à Tours. Elle a fait ses études à Paris aux Arts appliqués, puis aux États-Unis. Illustratrice de plusieurs ouvrages pour enfants, elle a également été institutrice.

Cela fait quelques années que Minusculette vit de nombreuses aventures avec ses amis au sein des bois et forêts, pour le plus grand plaisir des petits lecteurs de 3 à 6 ans. Il était grand temps d’en apprendre davantage sur cette toute petite fée et c’est justement le but du Grand livre de Minusculette proposé par Kimiko et Christine Davenier.

Les enfants et leurs parents découvrent au fil des pages tout ce qu’il y a à savoir sur Minusculette : sa nombreuse famille, ses amis, sa maison, sa garde-robe, sa magie, son anatomie même car l’on apprend qu’elle ne pèse que 17 grammes comme une mésange ou deux châtaignes ou ce qu’elle mange.

On la suit dans son quotidien réglé comme du papier à musique du lundi au dimanche, au fil des saisons… en moins de trente pages, on devient incollable sur Minusculette et son environnement.

Comme d’habitude la magie opère car les illustrations de Christine Davenier sont très belles et l’on prend plaisir à suivre notre petite fée au fil des jours et des saisons, au cours des activités qu’elle partage avec ses amis Maurice le muscardin, Pépita l’axolotl, Eva la salamandre, Gustave l’écureuil, Oscar le papillon, Merlin le phalanger, Mélusine l’hérissonne, Lola la chauve-souris, Bernard l’escargot, Léon le lérot, Ninon la musaraigne et Emile le pic-vert que l’on a l’habitude de croiser dans les différents albums mettant en scène Minusculette.

Avec les enfants, on pénètre sur la pointe des pieds dans cet univers fait de joie, de douceur et de magie, et comme l’album est riche et aborde plein de thématiques, il sert à la fois d’imagier, d’histoire du soir et nous permet même de réaliser une succulente mousse au chocolat !

Un album dont on ne se lasse pas de parcourir les pages encore et encore, qui réjouira les lecteurs de Minusculette et permettra aux autres de découvrir cette petite fée trop mignonne et ses amis et leur donner envie de lire les nombreuses aventures de Minusculette déjà parues.

Un grand merci à L’école des loisirs pour cette merveilleuse lecture !

Read Full Post »

Brindille le petit faon cherche son papa…

Est-il derrière un tronc ? Ah non, c’est un chat ! Alors sous la cascade ? Non, c’est une grenouille ! Direction les buissons… mais c’est un ours, pardon pardon ! Oh, il se passe quelque chose par là, derrière l’arbre…C’est Papa! Coucou Brindille, je suis là.

Jo le petit oiseau part à l’aventure…

Tiens, qui vit dans ce trou d’arbre ? C’est un hibou ! Et sous la feuille du chêne ? Une jolie coccinelle ! Derrière les champignons ? Une famille de souris… Mais c’est bientôt la nuit, il faut rentrer au chaud, dans son nid.

Cache-cache petit faon et Cache-cache petit oiseau sont les deux nouveaux titres de l’excellente collection Les cache-cache feutrine chez Nathan. Ces livres de huit pages ont la cote auprès de mes petits lecteurs dès 6 mois qui ne s’en lassent pas.

Il faut dire que ces petits ouvrages sont vraiment bien conçus et attirent l’oeil des bébés avec leurs couleurs vivres, leurs graphismes tout en rondeurs, sans oublier les flaps en feutrine qu’ils adorent attraper avec leurs petites mains.

Chaque titre se concentre sur un animal (renard, tigre, éléphant, lapin, chat, renne…) et repose sur le même principe : le cache-cache, un jeu que les plus jeunes affectionnent particulièrement. A l’enfant de découvrir où le héros de son histoire s’est caché en manipulant les flaps en feutrine.

Succès garanti à chaque fois ! Les bébés se contenteront de tirer sur les feutrines lorsque les plus grands s’amuseront à mener l’enquête en manipulant les flaps et en tournant les pages.

Autant vous dire, que ces albums font partie des incontournables de ma bibliothèque, manipulés par les petites mains chaque jour ou presque et que je vous les recommande vivement si vous avez des bébés dans votre entourage, vous serez certain.e.s de leur faire plaisir avec ces Cache-cache !

Un grand merci aux éditions Nathan pour avoir agrandi notre collection, nous attendons les prochains titres avec impatience.

Read Full Post »

Lu dans le cadre du Pumpkin Automne Challenge

Depuis 2010, Marie Pavlenko écrit des scénarios et des romans pour jeunes adultes : Et le désert disparaîtra, Un si petit oiseau et Je suis ton soleil (Flammarion jeunesse), qui ont remporté un vif succès critique et de nombreux prix mais aussi des romans pour enfants : Zombies zarbis (avec Carole Trébor – Flammarion jeunesse), Awinita (Little Urban), ou de littérature générale : La Mort est une femme comme les autres (J’ai Lu). Camille Garoche a publié plus d’une trentaine de livres pour enfants et se consacre désormais à ses propres histoires.

Dans la clairière du Bois des Fées se réunit une curieuse assemblée. Qui, de la belette ou du renard, du blaireau ou du putois, de l’écureuil ou de la souris, du renard ou du loup fait les plus belles crottes du monde ?

Les animaux veulent tous participer et se répandent allègrement. Mais ce faisant, ils oublient de rester sur leurs gardes. Or la forêt est un endroit bien dangereux quand les hommes s’en approchent…

Pour la première fois réunies, Marie Pavlenko et Camille Garoche créent un album d’exception avec La plus belle crotte du monde destiné aux 3 ans et plus !

Un album aux tonalités automnales absolument jubilatoire qui combine intelligence du propos, finesse de l’écriture et beauté des illustrations avec deux niveaux de lecture pour les enfants et leurs parents.

Une histoire rondement menée par Marie Pavlenko, décidément toujours excellente dans tout ce qu’elle entreprend, qui permet aux petits et aux grands de se familiariser avec les animaux de la forêt et leurs excréments mais aussi se rendre compte qu’il faut protéger les animaux du plus grand des prédateurs : le chasseur !

La chute de l’histoire est engagée car tel est pris qui croyait prendre pour le plus grand plaisir des jeunes lecteurs qui vont rire aux éclats et des animaux, hérauts d’une faune sauvage à défendre et à préserver.

Les planches de Camille Gravoche que je découvre ici sont tout simplement sublimes avec une palette de couleurs chaudes résolument automnale (brun, roux, vert, bleu), elles accompagnent merveilleusement bien le propos de Marie Pavlenko.

Un hymne à la nature et un plaidoyer anti-chasse qui m’a ravie et pour lequel j’ai eu un coup de coeur, je vous le recommande chaudement !

Un grand merci aux éditions Little Urban pour cette nouvelle pépite.

Read Full Post »

Chouette, il pleut, c’est ce que disent les escargots qui l’adorent et qui vont pouvoir s’amuser un peu ! Mais pour d’autres, qui ne l’aiment guère, vite, il faut se mettre à l’abri !

Au fil des dix pages qui forment cet album, Une promenade sous la pluie invite les tous petits lecteurs à une balade au milieu des escargots, des oiseaux, d’un lapin, d’un chat, et d’un blaireau !

Cette collection Petit Nathan fait le bonheur des bébés dès six mois, j’en possède plusieurs qui sont manipulés chaque jour par les petites mains de la maison et ils sont sacrément costauds car ils en voient de toutes les couleurs et restent en parfait état.

Les atouts de cette collection et de cet album sont les dessins ronds qui plaisent aux petits, les couleurs vives agrémentées ici de paillettes, peu de textes et des animations qu’ils adorent.

Monter, descendre, aller à droite ou à gauche à l’aide des tirettes favorisent la motricité fine de bébé, étape essentielle de son développement, le gros point fort de cet album.

Le format de ce tout carton permet une bonne prise en main par l’enfant et ses bouts arrondis, sont pensés pour qu’ils ne se blessent pas et pour qu’il les manipulent sans que forcément l’adulte est besoin d’intervenir.

Les bébés de 6 mois ne peuvent pas trop interagir mais ils adorent regarder les images et toucher les endroits en relief et les plus grands adorent les animer, ils ne s’en lassent jamais !

Une excellente collection qui comprend d’autres promenades ou des titres axés sur les animaux comme le lion, l’ours, l’abeille, le panda, etc, à mettre dans les mains des petits.

Un grand merci aux éditions Nathan !

Read Full Post »

Lu dans le cadre du Pumpkin Automne Challenge

Originaire de Cherbourg, Nathaniel Legendre, ancien élève des Beaux-arts et ancien président de l’association Sugar Comga réunissant des auteurs de BD à travers la France, participe dès 2003 à la réalisation de séries dans les Pockets Semic ou Image comics comme scénariste sur « Jäger VS le Corbeau » ou sur « Gallix », comme dessinateur des « Origines de Morgane », « Kidz » ou « Le Destin de Jäger » et comme encreur pour « L’Ombre du Phénix  » avec Fred Grivaud au dessin.

Dans le village de Rosheim, Alduin et Léna sont devenus les meilleurs amis du monde alors que tout les sépare : Alduin est le fils du chef et Léna est la fille de la guérisseuse.

Lors d’une promenade en forêt, ils découvrent que les Guerriers de Glace, ces êtres cruels qui vivent au-delà des montagnes, reviennent au village pour enlever une jeune fille.

Alors qu’il s’apprête à révéler à son père leur retour, Alduin surprend une discussion entre villageois : ils sont prêts à sacrifier son amie pour épargner leurs filles.

Il prévient aussitôt Léna qui décide alors de s’enfuir…

Les guerriers de glace, premier tome des aventures d’Alduin et Léna est l’adaptation graphique du roman éponyme d’Estelle Faye destiné aux enfants. Le scénario de Nathaniel Legendre reprend donc la trame de l’histoire imaginée par Estelle Faye, habituée du genre.

Comme elle a été écrite pour les jeunes lecteurs, elle ne s’embarrasse pas de détail et va droit au but, ce qui comblera les enfants, cible visée par Estelle Faye et Nathaniel Legendre mais qui a un peu frustré l’adulte que je suis qui en aurait voulu plus !

L’histoire est vraiment chouette, menée tambour battant, impossible de s’ennuyer avec Alduin et Léna et se révèle être une formidable introduction à la fantaisy avec un univers attrayant mêlant Moyen-Age et créatures fantastiques.

Les personnages sont attachants et courageux, et on a plaisir à les suivre de la première à la dernière page qui arrive bien trop vite à mon goût.

Les planches signées des italiens Antonio Baldari et Estelle Pocetta sont à tomber : j’adore ce genre de dessins, les couleurs utilisées, l’ambiance… de ce côté-là c’est pour moi un sans faute !

Une bande dessinée pour les 8 ans et plus que je vous recommande si vous aimez les univers de fantaisy, vous devriez y trouver votre compte.

Un grand merci aux éditions Jungle pour cette lecture, j’ai adoré.

Read Full Post »

Older Posts »