Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Ça ne va pas arranger ma PAL’ Category

Février va bientôt tirer sa révérence, et comme chaque mois, j’ai le plaisir de vous présenter les petits nouveaux de ma pile à lire, une fois encore bien nombreux, mais quand on aime on ne compte pas !

Entre services de presse, achats neufs et d’occasion, ce ne sont pas moins de vingt titres qui sont venus grossir mes étagères au cours de ces quatre dernières semaines.

Quelques-uns ont d’ores et déjà été lus, les autres, je l’espère, ne croupiront pas trop longtemps avant d’être lus à leur tour.

On commence par les polars et une série que je retrouverai avec plaisir avec Ne tirez pas sur le philosophe ! de Frédéric Lenormand qui a du réserver encore de belles frayeurs à notre Voltaire pour notre plus grand plaisir. On quitte Paris et le siècle des Lumières pour Venise et la plume de Metin Arditi : Carnaval noir qui me tentait depuis sa parution en grand format il y a quelques années déjà. Enfin, après mon petit coup de coeur pour le premier tome des aventures du gentleman, il me tarde de retrouver Maurice Leblanc avec Arsène Lupin contre Herlock Sholmès et L’aiguille creuse.

On continue avec les romans historiques et le Hollywood des années 30 avec Si près des étoiles de Kate Alcott que j’ai découverte La petite couturière du Titanic il y a quelques semaines. Il y a près de deux ans j’avais beaucoup aimé la plume élégante et délicate de Marie Sizun, je me réjouis de la retrouver dans la suite de ce roman, Les soeurs aux yeux bleus. Paris et son exposition universelle de 1900 sont au coeur de La geisha et le joueur de banjo de Jérôme Hallier que j’ai beaucoup aimé, je vous en reparle dans les jours à venir. Enfin, le siècle d’or de la peinture hollandaise sert de toile de fond à Bleu de Delft de Simone van der Vlugt.

Quelques titres contemporains pour continuer et Chambre 128 de Cathy Bonidan, un roman épistolaire qui fut un flop, je vous en ai parlé hier, je ne m’étends pas dessus. Bonne pioche en revanche pour L’habit ne fait pas le moineau de Zoé Brisby qui m’a fait beaucoup rire. J’ai également apprécié Les Petites robes noires de Madeleine St John même si il ne me restera pas longtemps en mémoire. Trois nouveautés envoyées par Les presses de la cité et HC édition ont également rejoint ma pal : Aurore de Bertrand Touzet, La danse de la tarentule de Claire Blanchard et Petits arrangements avec l’histoire de Jodi Taylor, le tome 7 des chroniques de St Mary, une série que j’adore.

J’ai aussi eu la chance de recevoir deux albums : Pas le loup ? d’Alex Sanders chez L’école des Loisirs que les petits et moi avons adoré une fois encore (en même temps nous sommes très fans) et Enigmes au coeur de la science de Victor Escandell chez Saltimbanque dont j’ai déjà apprécié les volumes précédents, nul doute que ce sera le cas une fois de plus.

Le nouveau roman de Marie-Aude Murail écrit en collaboration avec son frère Lorris paru à L’école des Loisirs, est également arrivé à la maison. Vous savez combien j’aime cette autrice, il fait donc partie des prochaines lectures !

Trois graphiques pour finir autant pour mes ados que pour moi : Sherlock tome 1 Une étude en rose de Steven Moffat et Mark Gatiss, mon ado n°1 est, comme moi, terriblement fan de Holmes et de cette série, il était évident que ce manga dérivé atterrirait dans nos pals un jour ou l’autre. J’apprécie beaucoup Wilfried Lupino et le sujet traité dans Blanc autour me parait évidemment très important à mettre dans toutes les mains. Enfin, je vais me jeter sur Les spectaculaires contre les brigades du pitre de Régis Hautière et Arnaud Poitevin chez Rue de Sèvres tant j’adore cette série totalement loufoque !

En avez-vous lus certains ? Lesquels vous tentent ?

Read Full Post »

Janvier arrive à son terme et il est grand temps pour moi de vous présenter les derniers entrés dans ma pile à lire, une fois encore bien nombreux !

Entre services de presse, boîtes à livres et achats d’occasion, ce ne sont pas moins de vingt-huit titres qui sont venus grossir ma pal, déjà pourtant bien copieuse.

Quelques-uns ont d’ores et déjà été lus, les autres, je l’espère, dans les semaines qui viennent.

On commence par les romans policiers un grand classique que je suis ravie d’avoir découvert : Arsène Lupin gentleman cambrioleur de Maurice Leblanc dont je vous ai parlé hier, je ne m’étends pas plus dessus. Deux polars historiques pour continuer : Vengeance dans les tranchées de Jean-Paul Pointet et Le mystère de L’auberge des Cygnes d’Anne Mahé. Un cosy mystery que j’ai adoré : Son Espionne royale et les douze crimes de Noël de Rhys Bowen. Et le tout nouveau Michel Bussi à paraître dans quelques jours, Rien ne t’efface.

Des titres contemporains pour continuer et trois achats : Un hiver pour s’écrire d’Angela Donate pour le cold Winter Challenge, À la lumière du petit matin d’Agnès Martin-Dugand et La tresse de Laetitia Colombani. Et deux nouveautés Robert Laffont : Ici commence le roman de Jean Berthier et Soudain l’été dernier de Tennessee Williams, un grand classique que je me réjouis de lire.

Que de nouvelles parutions au rayon historique qui vont m’emmener de la Préhistoire au XXe siècle en passant par la cour de Louis XIV grâce à Retour à Cuba de Laurent Bénégui, Cabale à la cour de Jean-Michel Delacomptée, un petit bijou dont je vous parle très vite, Nos secrets trop bien gardés de Lara Prescott, Le chant du bison de Antonio Perez Benares, Cent ans de Laurelfeld de Rebecca Makkai, Mademoiselle Coco et l’eau de l’amour de Michelle Marly.

Sept titres au niveau jeunesse dont deux achats qui ont pour cadre la Russie : Mission en Sibérie d’Elisabeth Rivoire et Révoltées de Carole Trébor. Et des nouveautés humoristiques ou historiques : Charlie se change en mammouth de Sam Copeland, Satin grenadine et Séraphine de Marie Desplechin, Terminus ! De Karen Lareau et Air Force One de Santa et Simon Montefiore.

Trois albums ont aussi fait leur entrée : Zhinu de Pog et Stéphanie Léon, Si tu viens nous voir sur terre de Sophie Blackwall et Les mots doux de Carl Norac et Claude K. Dubois.

Et deux graphiques pour finir : Les indésirables de Kiku Hughes et Le renard de Morlange de Mathieu Moreau et Maxe L’Hermenier.

En avez-vous lus certains ? Lesquels vous tentent ?

Read Full Post »

La fin de l’année arrive à grand pas, Noël est passé et il est grand temps pour moi de vous présenter les derniers nés de ma PAL, à savoir tous les achats ou réceptions de livres de ce dernier mois de l’année 2020, une année qu’on n’est pas prêts d’oublier soit dit en passant !

Une fois encore, ma pile à lire ne connait pas la crise puisque ce sont pas moins de vingt-quatre titres qui ont rejoint mes étagères ces quatre dernières semaines.

Des achats en prévision du Cold Winter Challenge mais pas seulement, quelques services de presse aussi et qui, je l’espère, n’attendront pas trop avant d’être lus. Certains sont d’ores et déjà lus et chroniqués, vous n’avez plus qu’à cliquer sur les liens pour découvrir mes avis.

On commence par les polars et un cosy mystery à la française qui m’a beaucoup plus : Une certaine idée du paradis d’Elisabeth Segard. Dans l’ombre du brasier d’Hervé Le Corre, un polar historique qui a pour toile de fond Paris au temps de la Commune et un recueil des petits crimes de Noël d’Anne Perry qui comprend : La promesse de Noël, La révélation de Noël, Un Noël plein d’espoir et L’odyssée de Noël. Sans oublier, Meurtre en coulisse de Faith Martin, troisième tome des enquêtes de Loveday & Ryder que j’ai adoré retrouver. Et pour finir La femme au pistolet d’or de Frédéric Lenormand, le quatrième opus d’une série que j’adore : Au service secret de Marie-Antoinette et Dans l’ombre du brasier d’Hervé Le Corre.

On continue avec des titres historiques et Les simples de Yannick Grannec qui a pour cadre le Moyen-Age. Tandis que Des jours et des vies de Gil Paul va me permettre de retrouver les Romanov le temps d’une lecture.

De la jeunesse avec La maison aux 36 clés de Nadine Debertolis chez Magnard, une lecture pleine de mystères que j’ai trouvé très chouette. Winnie et la grande guerre de Lindsay Mattik chez L’école des Loisirs et Le mystère de la chambre morne d’Anne Montel et Loïc Clément chez Little Urban, premier tome du temps des mitaines version roman.

Et un gain concours, les quatre premiers tomes de la série Arno le valet de Nostradamus d’Annie Jay : La Prophétie, La cour des miracles, La fiole d’or et Le prisonnier du Châtelet.

On continue avec un graphique qui me tentait depuis sa parution : Malgré tout de Jordi Lafèbre dont j’adore la série Les beaux étés. Et un documentaire : Atlas des explorateurs de Sarah Sheppard chez L’école des Loisirs qui promet d’être intéressant.

Et on termine par des albums reçus en services de presse : Le Noël de Pop de Pierrick Bisinski et Alex Sanders, Le Zou de neige de Michel Gay et Mes beaux sapins de Rascal et Peter Elliott chez L’école des Loisirs. De chez Flammarion jeunesse : 3 histoires de Noël de la collection Père Castor. Enfin, chez Little Urban : Les couzz de Fanny Joly et Eglantine Ceulemans, La veille de Noël au pays des merveilles de Carys Bexisngton et Kate Hindley et Le projet Barnabus des Fan brothers.

En avez-vous lu certains ? Lesquels vous tentent ?

Read Full Post »

Novembre arrive bientôt à son terme et il est plus que temps pour moi de vous présenter les derniers entrés dans ma PAL, à savoir tous les achats ou réceptions de livres de ce onzième mois de l’année.

Une fois encore, ma pile à lire ne connait pas la crise puisque ce sont pas moins de vingt-six titres qui ont rejoint mes étagères ces quatre dernières semaines.

Des achats en prévision du Cold Winter Challenge grâce au click & collect mais aussi des services de presse arrivés à bon port malgré le confinement et qui, je l’espère, n’attendront pas trop avant d’être lus. Certains sont d’ores et déjà lus et chroniqués, vous n’avez plus qu’à cliquer sur les liens pour découvrir mes avis.

On commence par les polars qui ont pour cadre l’Angleterre victorienne : Cendres de Johanna Marines et La loi des hommes de Wendall Utroi. Et deux nouveautés chez la collection R de Robert Laffont : Rendez-vous avec la ruse de Julia Chapman, le sixième tome d’une série que j’aime beaucoup, Les Détectives du Yorshire et La mort d’une sirène de Rydahl & Kazinski qui met en scène un tueur en série qui s’inspire des contes d’Andersen.

On continue avec des titres contemporains avec Par la fenêtre de Nicole Giroud chez Les escales et La mémoire des vignes d’Ann Mah. Et quelques titres pour le temps de l’Avent : Noël actually de la Team Rom’Com, Un jour en décembre de Josie Silver et Sur ma liste de Rosie Blake.

Des titres historiques maintenant avec Les sorcières de Pendle de Stacey Hall que j’ai adoré ! Première guerre mondiale avec Les chemins de feu de Sebastian Falk. Du fantastique avec La fille de l’hiver d’Eowyn Ivey et Contes et légendes du Paris des Merveilles de Pierre Pevel. Et un recueil de contes de Noël : Les grands écrivains racontent Noël.

De la jeunesse et deux romans historiques avec La capucine de Marie Desplechin chez L’école des Loisirs, premier tome de la série Les filles du siècle et Coeur de Loup de Katherine Rundell qui a pour cadre la Russie tsariste.

On continue avec des graphiques reçus en service de presse et Les renards de feu, premier tome des Voyages de Lotta de Zimmer et Offride chez Jungle. Et plusieurs nouveautés de chez Rue de Sèvres : O Maneta, second tome d’Un putain de salopard de Loisel et Pont, Mason Mooney de Saearra Millez, Avez-vous lu les classiques tome 3 ? de Soledad Bravi et Pascale Frey et un coffre contenant la duologie Jack le téméraire de Ben Hatke.

Et on termine par des albums reçus là aussi en service de presse. Tout d’abord un grand classique : Roule galette de Pierre Belvès chez Flammarion jeunesse. Et chez L’école des loisirs une merveille d’album, Au bois dormant, de Karen Jameson & Marc Boutavant ; Pikkeli Mimou d’Anne Brouillard et Lucky Joey de Carl Norac et Stéphane Paulin.

En avez-vous lu certains ? Lesquels vous tentent ?

Read Full Post »

Déjà quatre semaines sont passées depuis mon dernier book haul et il est plus que temps pour moi de vous présenter les derniers entrés dans ma PAL, à savoir tous les achats ou réceptions de livres de ce mois.

Une fois encore, ma pile à lire ne connait pas la crise puisque ce sont pas moins de trente-cinq titres (un record !!) qui ont rejoint mes étagères ces quatre dernières semaines.

Peu d’achats mais beaucoup de services de presse avec des titres que j’attendais avec beaucoup d’impatience et qui, je l’espère, n’attendront pas trop avant d’être lus. Certains sont d’ores et déjà lus et chroniqués, vous n’avez plus qu’à cliquer sur les liens pour découvrir mes avis.

On commence par les contemporains et Rendez-vous au café du bonheur de Lucy Diamond que j’ai gagné lors du mois anglais en juin dernier et qui s’est un peu fait attendre ! Un roman à la couverture automnale et un jeu passé/présent entre une histoire qui se déroule de nos jours et une autre lors de la seconde guerre mondiale : Le bois des ombres de Barbara Dribbusch. Patients de Grand Corps malade (oublié sur la photo) car il est actuellement lu par mon Sami-Chameau de fils qui le lit dans le cadre de son programme de 3e. Deux court romans qui vont me permettre de découvrir la plume de Maylis de Kérangal avec Un chemin de tables et celle de Laëtitia Colombani avec Les victorieuses. J’ai d’ores et déjà lu et chroniqué Mademoiselle Papillon d’Alia Cardyn chez Robert Laffont et j’ai hâte de retrouver Max la poissarde de l’histoire grâce à En cas de problème, le sixième tome des Chroniques de St Mary de Jodi Taylor chez H.C éditions.

Quelques titres historiques pour continuer et tout d’abord Et tu n’es pas revenu de Marceline Loridan-Ivens, un témoignage sur les camps de concentration. Changement de registre avec du steampunk : Le club Vesuvius de Mark Gatiss, premier tome de Lucifer Box. Deux classiques publiés à la collection Pavillons Poche chez Robert Laffont : Les belles années de Mademoiselle Brodie de Muriel Spark et La famille Aubrey de Rebecca West. Trois parutions chez Presses de la Cité : La maison de Charlotte de Françoise Bourdon, suite de La maison du cap que j’avais beaucoup aimé. L’orpheline des soeurs de la Charité de Florence Roche, une histoire de vengeance que j’ai lu et dont je vous reparle très vite et La femme qui en savait trop de Marie Benedict qui dresse le portrait d’Hedy Lamar, que j’ai hâte de découvrir. Enfin, chez Les escales, Le journal de Renia de Renia Spiegel, la Anne Frank polonaise, une future lecture pleine d’émotion.

On poursuit avec les policiers et Octobre de Soren Sveistrup, ma lecture en cours, et L’orpheline de Salisbury d’Ann Granger que je compte lire en novembre, heureuse de retrouver Ben et Lizzie Ross. Chez Robert Laffont, le premier thriller de Marc Levy : C’est arrivé la nuit. Chez Presses de la Cité : Le grand art des petites escroqueries de Sophie Endelys. Chez Les escales : Bonne nuit mon ange de Aime Molloy. Et enfin chez X.O Le mystère de la main rouge d’Henri Loevenbruck, suite du Loup des Cordeliers !

J’ai profité d’une opération spéciale pour acquérir un manga qui me faisait de l’oeil de puis longtemps : Reine d’Egypte dont j’ai lu le tome 1 !

On continue avec des albums pour les petits et tout d’abord Regarde ce que j’ai trouvé dans les bois et 3 histoires de Noël chez Flammarion jeunesse. Un documentaire tout illustré : ColorAnimo d’Emmanuelle Figueras chez Saltimbanque. Chez L’école des loisirs : Le grand livre de Minusculette de Kimiko et Trop de choses à faire avant de dormir d’Emmanuel Lecaye. Et chez Nathan : Regarde dans la jungle.

Et de la jeunesse pour finir avec Minuit-Cinq de Malika Ferdjoukh chez L’école des Loisirs. Le secret de Léonard de Mireille Calmel chez Belin. Chez Scrinéo : Le diamant du dieu crocodile d’Evelyne Brisou-Pellen, Les cromignons de Katia Delmas et Les sentinelles de Pangéa de Joslan F. Keller. Chez Monsieur Toussaint Louverture : Anne de Green Gables de Lucy Montgomery et à la Collection R de Robert Laffont : La cour des ténèbres de Victor Dixen.

En avez-vous lu certains ? Lesquels vous tentent ?

Read Full Post »

Comme chaque mois, voici venu le moment de vous dévoiler les petits nouveaux de ma PAL, à savoir tous les achats ou réceptions de livres de ce mois de septembre.

Une fois encore, ma pile à lire ne connait pas la crise puisque ce sont pas moins de vingt-six titres qui ont rejoint mes étagères ces quatre dernières semaines.

Peu d’achats mais beaucoup de services de presse avec des titres que j’attendais avec beaucoup d’impatience et qui, je l’espère, n’attendront pas trop avant d’être lus. Certains sont d’ores et déjà lus et chroniques, vous n’avez plus qu’à cliquer sur les liens pour découvrir mes avis.

On commence par les polars et tout d’abord Un grain de sable dans la dune de Dominique Dayau chez Cairn dont l’action se déroule dans le bassin d’Arcachon au coeur des années 30 et Les disparues de la lande de Charlotte Link chez Presses de la cité dans un registre nettement plus contemporain. On poursuit avec deux achats : La danse des illusions de Brigitte Aubert et Le loup des Cordeliers d’Henri Loevenbruck que je compte lire en octobre tant il me fait envie.

On continue avec des romans contemporains et La consolation des inconnus d’Alice Nelson chez Les escales où il sera question d’émigration et un achat : Le jour d’avant de Sorj Chalendon.

De l’historique maintenant avec le très attendu nouveau roman de Ken Follett : Le crépuscule et l’aube chez Robert Laffont, c’est un auteur que j’aime beaucoup et je suis ravie de découvrir son dernier né. Deux achats : Une île en Orient de Jenny Ashcroft et L’été des quatre rois de Camille Pascal.

Place à la jeunesse avec trois parutions de L’école des Loisirs et tout d’abord Sauveur et fils saison 6 de Marie-Aude Murail chez L’école des Loisirs, vous le savez si vous me lisez régulièrement, c’est ma saga préférée pour ados et j’ai plus que hâte de retrouver dans les protagonistes de cette série. On poursuit avec La maison qui parcourait le monde de Sophie Anderson que je compte découvrir pour Halloween et Mission Mammouth de Xavier-Laurent Petit, le nouveau volet de ses Histoires Naturelles. Chez Hachette maintenant, un titre féministe : Rose rage de Iliana Cantin.

Toujours de la jeunesse avec trois nouveautés historiques des éditions Scrinéo : Vous ne nous séparerez pas de Régis Delpeuch, Le drakkar éternel d’Estelle Faye et L’hôpital des sorciers de Catherine Cuenca. Chez Auzou, le second tome de la saga Aurora : La légende de l’oiseau de feu de Vashti Hardy. Et enfin, Celle qui voulait conduire le tram de Catherine Cuenca.

Au rayon graphique, deux nouveautés Rue de Sèvres : Soeurs d’Ys de M.T Anderson et Quand on était petits de Soledad Bravi. Chez Jungle, Chatons contre licornes de Stan Silas, Davy Mourier et Magali Paillat. Et chez Saltimbanque : Evolutions de Raphaël Martin pour lequel j’ai eu un coup de coeur et dont je vous parle dès demain.

Et pour finir, des albums pour les plus jeunes et tout d’abord La plus belle crotte du monde de Marie Pavlenko et Camille Garoche chez Little Urban, un petit bijou d’humour. Et chez Nathan : Promenade sous la pluie, Cache-cache petit faon et cache-cache petit oiseau, dont mes petites lectrices sont friandes.

En avez-vous lus certains ? Lesquels vous font envie ?

Read Full Post »

Août vit ses derniers jours et l’heure est donc venue pour moi de vous présenter les petits nouveaux de ma PAL. Après un printemps qui m’a permis de bien faire baisser ma PAL, le mois d’août a vu celle-ci enfler considérablement.

Entre services de presse et achats, ce ne sont pas moins de vingt-huit titres qui ont rejoint mes étagères au cours de ces quatre dernières semaines, du jamais vu depuis la naissance de ce blog il y a huit ans déjà !

Parmi toutes ces nouveautés, peu de titres ont été lus puisqu’ils sont arrivés pendant mes vacances mais les autres le seront, je l’espère, d’ici la fin de l’année (l’espoir fait vivre !).

On commence par les romans policiers déjà lus et chroniqués : Le miroir des ombres de Brigitte Aubert et Le Boucher de Chicago de Robert Bloch, deux polars historiques comme je les aime : bien documentés et avec une intrigue pleine de suspens.

On passe aux romans contemporains et deux services de presse : Pour le sourire d’Isabelle de Fanny André chez Presses de la Cité que je compte lire en septembre et Le dernier inventeur d’Héloïse Guay de Bellissen chez Robert Laffont que j’ai déjà lu et dont je vous reparle dans quelques jours. Un gain concours : Un printemps à la Villa Rose de Debbie Macomber et Marina de Carlos Ruis Zafon.

Place aux romans historiques avec des nouveautés des éditions Robert Laffont : Never Mind de Gwenaël Robert et Les graciées de Kiran Mullwood Hargrave. Chez Nil, Le bowling du point du jour d’Elizabeth MacKracken. Et La femme qui reste d’Anne de Rochas chez Les Escales.

Mes achats maintenant et Les vies multiples d’Amory Clay de William Boyd, Les bourgeois d’Alice Ferney que j’ai beaucoup aimé, La vallée des poupées de Jacqueline Susann, Les lumières de Cape Code de Beatriz Williams et Les yeux de Sophie de Jojo Moyes qui me faisaient tous très envie depuis leur sortie !

De la jeunesse et deux parutions chez Scrinéo : Danse, Isadora ! d’Evelyne Brisou-Pellen et Chromatopia de Betty Piccioli. Des lendemains qui chantent d’Anne Lannoé et le dernier tome du Trésor de la tête d’or de Catherine Cuenca.

Chez Flammarion jeunesse les tomes 2 et 3 des Chroniques de Kelton : Portés disparus et Secrets d’état de Jack Heath. Le tome 1 d’Aurora L’expédition fantastique de Vashti Hardy et Emile l’intraitable Zola de Bertrand Puard.

Je vais pouvoir terminer la saga Harry Potter avec Le prince de sang-mêlé et Les reliques de la mort de J.K Rowling qui me manquaient !

Trois graphiques pour finir : La guerre des mondes de Thilo Krapp d’après H.G Wells chez Jungle que j’ai lu et le premier tome des aventures d’Alduin et Léna : Les guerriers de glace chez Nathan. Et chez Flammarion jeunesse : 150 pourquoi sur l’Histoire de France.

En avez-vous lus certains ? Lesquels vous tentent ?

Read Full Post »

Juillet va bientôt tirer sa révérence, l’heure est donc venue pour moi de vous présenter les derniers titres entrés dans ma PAL. Après un printemps qui m’a permis de bien faire baisser ma PAL, le mois de juillet a vu celle-ci enfler considérablement.

Entre services de presse et achats, ce ne sont pas moins de vingt-six titres qui ont rejoint mes étagères au cours de ces quatre dernières semaines, du jamais vu depuis la naissance de ce blog il y a huit ans déjà !

Parmi toutes ces nouveautés, peu de titres ont été lu mais les autres le seront, je l’espère, d’ici la fin de l’été (l’espoir fait vivre !).

On commence par les romans policiers et tout d’abord les services presse : Un pique-nique presque parfait de Faith Martin chez Harper Collins, j’ai été contente de retrouver Trudy Loveday et Clement Ryder dans cette seconde enquête que j’ai grandement apprécié. Autres retrouvailles, celles avec lady Georgiana Chez La bête noire avec Son espionne royale et la fiancée de Transylvanie et Son espionne royale et le collier de la reine signés Rhys Bowen. Et un achat : Maria d’Hervé Gagnon, troisième tome de sa série consacrée à Joseph Laflamme.

On passe aux romans contemporains avec Comment j’ai raté mes vacances de Geoff Nicholson chez Robert Laffont et La théorie des poignées de main de Fabienne Betting chez Les Escales, une lecture légère et sympathique, idéale pour l’été. Côté achats : L’ile aux enfants d’Ariane Bois, Les recettes de la vie de Jacky Durand, un roman tendre qui m’a beaucoup émue. La vie en Rosalie de Nicolas Barreau, Summer mélodie de David Nicholls, Entre ciel et Lou de Lorraine Fouchet. Et un roman historique : Cape May de Chip Cheek.

Une fois n’est pas coutume, quelques classiques sont tombés dans mon escarcelle : Les Thibault de Roger Martin du Gard dont j’ai d’ores et déjà lu le tome 1, Eustache et Hilda tome 1 La crevette et l’anémone de L.P Hartley et L’amour dans l’âme de Daphné du Maurier.

Place à la jeunesse maintenant avec Super-Héros tome 2 Révolte de Maxime Gillio chez Flammarion jeunesse, Les pierres de dragon tome 1 La métamorphose d’Arthur Ténor chez Auzou. Trois romans publiés chez Little Urban : Les aventures involontaires des soeurs Mouais tome 1 Hissez haut de Karen Lareau, Maverick ville magique d’Eglantine Ceulemans et Les lapins de la couronne d’Angleterre de Simon et Santa Montefiore. Deux romans mythologiques à paraître chez Scrinéo en août : Moi le minotaure et Moi Ligia sirène de Sylvie Baussier. Un album : L’épouvantail au coeur de pierre des Fan Brother chez Little Urban. Et un achat : Fraternidad de Thibault Vermot.

En avez-vous lus certains ? Lesquels me conseillez-vous ?

Read Full Post »

Le mois de juin tire à sa fin et comme chaque mois, il est temps pour moi de vous dévoiler les petits nouveaux qui ont rejoint mes étagères ces quatre dernières semaines !

Au menu de ce book haul des services de presse, des achats d’occasion et des trouvailles en boite à livres.

Parmi toutes ces nouveautés, seuls cinq ont d’ores et déjà été lus mais les autres le seront, je l’espère, d’ici la fin de l’été (l’espoir fait vivre !).

On commence comme toujours par les polars et tout d’abord le seul SP avec Gray de Leonie Swann paru chez Nil que j’espérais lire durant le mois anglais mais je n’en ai pas eu le temps ! Deux polars historiques pour poursuivre : Arrowood de Mick Finley qui m’a plongé dans les quartiers miséreux du Londres victorien et L’homme aux lèvres de saphir de Hervé Le Corre qui a pour toile de fond Paris sous la Commune que je vais lire en lecture commune avec ma Belette en juillet !

On passe aux romans historiques avec Frieda d’Annabel Abbs chez HC Editions qui dessine le portrait de la muse de D.H Lawrence, je suis très curieuse de le découvrir. Un château pour Hollywood d’Olivier Minne chez Séguier et Amoureuses de Frédéric Baptiste chez Julliard.

Trois achats : Le retour du capitaine Emmett d’Elizabeth Speller qui m’a beaucoup plu, Le gang des rêves de Luca di Fulvio et Elle, par bonheur, et toujours nue de Guy Goffette.

Côté contemporains, j’ai eu la chance de recevoir Les optimistes de Rebecca Makkaï chez Les escales qui a pour toile de fond le début des années Sida à New York. Je retrouverai avec grand plaisir la plume de Laurence Peyrin avec Les jours brûlants chez Calmann Levy qui se passe aussi aux Etats-Unis mais dans les années 70. Joie aussi de retrouver Alfréd et Alfred dans Du rififi au Camboudin chez Nil dont j’ai adoré les deux premiers opus. Et une acquisition : Les mille talents d’Euridice Gusmao de Martha Batalha.

Au rayon jeunesse, de belles lectures en perspective pour moi et mes garçons avec Le réveil du monstre, premier tome de La prophétie d’Ulysse de David Pouilloux chez Fleurus. On poursuit avec des nouveautés de L’école des Loisirs : La semaine qui a changé ma vie d’Elsa Devernois, Balto le dernier des valets de coeur de Jean-Michel Payet et Au nom de Catherine de Julia Billet. Enfin, j’ai retrouvé le sympathique Théo dans Sauvons les poules ! d’Anne-Marie Desplat-Duc.

Côté graphiques, de belles réceptions également avec deux albums parus chez Little Urban : Pokko et le tambour de Andrew Forsythe et Le mangeur de marmots malpolis de Catherine Latteux dont je vous parle dès demain ! Deux albums aussi chez Saltimbanque : Au lit petite baleine de Barbara Castro Urio et Le lion et l’oiseau de Marianne Dubuc.

Pour les plus grands, trois romans graphiques parus chez Rue de Sèvres : 21 jours avant la fin du monde de Silviana Vecchini, Vent mauvais de Cati Baur et Kamarades l’intégrale de Abtey, Dusséaux et Goust.

En avez-vous lus certains ? Lesquels me conseillez-vous ?

Read Full Post »

Mai vit ses derniers jours et il est grand temps pour moi de vous dévoiler les petits nouveaux de ma PAL. Les librairies ont rouvert leurs portes, les maisons d’édition ont repris leurs envois et quatorze titres ont rejoint mes étagères en quelques jours seulement.

Parmi toutes ces nouveautés, aucun n’a été lu puisque je viens tout juste de les acquérir ou de les recevoir. Certains vont être lus en juin dans le cadre du mois anglais et j’espère que les autres n’attendront pas des lustres dans mes bibliothèques.

On commence par les policiers et tout d’abord deux polars historiques qui ont pour décor le siècle des Lumières : Un parfum de mort d’Andrew Taylor et Meurtre à l’anglaise de Frédéric Lenormand. Changement d’époque avec Le cœur et la chair d’Ambrose Parry avec l’Ecosse victorienne et L’enfer de l’amour de M.C Beaton, le tome 11 de la série Agatha Raisin que j’ai délaissé depuis deux ans déjà !

On poursuit avec les romans et les trois services de presse reçus : Pour quelques bulles de bonheur d’Anne Michel chez Presses de la cité, la couverture fleure bon l’été, je me le réserve pour début juillet, au moment de sa sortie. Et deux nouveautés à paraître chez Les Escales : Et la vie reprit son cours de Catherine Bardon et Les lueurs du lendemain de Jennifer Cody Epstein.

On passe aux romans historiques maintenant avec L’espionne de Paulo Coehlo qui met en scène une femme que je trouve fascinante, Mata Hari. Place aux titres anglais et Le dimanche des mères de Graham Swift, Les filles d’Ennismore de Patricia Falvey, Les secrets de Cloudesley d’Hannah Richell.

Un contemporain maintenant : Aux livres exquis de Fanny Vandermeersch et un classique qui me permettra de renouer avec Irène Némirovsky, Le malentendu, son premier roman.

On termine avec un graphique que j’ai failli acheter avant le confinement et je me suis ruée dessus dès ma première virée en librairie : Divine Vie(s) de Sarah Bernhardt de Marie Avril et Eddy Simon.

En avez-vous lus certains ? Lesquels me conseillez-vous ?

Read Full Post »

Older Posts »