Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘C’est le week-end, que lisez-vous ?’ Category

On se retrouve en ce samedi matin pour parler de nos lectures en cours. Au menu de mon week-end, un roman historique qui a pour toile de fond la seconde guerre mondiale et que j’ai déjà bien entamé et comme d’habitude avec Karine Lebert, c’est passionnant, merveilleusement écrit et documenté :

Les souvenirs et les mensonges aussi… de Karine Lebert

À Honfleur, en 1938, Pauline brave l’opinion publique en épousant Joachim, un réfugié allemand qui a fui la montée du nazisme. Les unions franco-allemandes sont mal acceptées et le couple est mis à l’index. Quand la guerre éclate, Pauline quitte tout pour suivre son mari, entré en clandestinité.
En 1946, dans un Berlin occupé par les Alliés, Hilda, la sœur de Joachim, tombe amoureuse d’un officier français. De cette liaison naît une enfant, Adeline, qui disparaît mystérieusement. Hilda se lance dans une recherche désespérée pour la retrouver.
Soixante-dix ans plus tard, à Cabourg, Valentine et Magda, deux jeunes musiciennes, deviennent inséparables. Valentine est normande et Magda, l’arrière-petite-fille de Pauline, allemande. Intriguée par l’histoire familiale de son amie, Valentine part sur les traces d’Adeline.
Entre passé et présent, souvenirs et mensonges affluent. Commence alors une véritable enquête…

Vous l’avez lu ? Il vous tente ? Et vous, que lisez-vous ce week-end ?

Read Full Post »

On se retrouve en ce samedi matin pour parler de nos lectures en cours. Au menu de mon week-end, un roman que je lis dans le cadre du Grand prix des lecteurs Pocket :

La maison aux miroirs  de Cristina Caboni

La maison aux miroirs, somptueuse villa de Positano, est le seul endroit où Milena se sent chez elle. Elle y a grandi avec son grand-père Michele et en connaît tous les recoins. Mais un jour, sa visite est troublée par une étrange découverte : un squelette retrouvé par des ouvriers dans le jardin de la propriété. Michele, malade, semble particulièrement bouleversé. Au gré de ses délires surgit un nom: Eva, sa femme, disparue des années plus tôt, abandonnant mari et enfant. Milena va tenter de percer le mystère et plonger dans le temps et dans l’histoire, celle de l’âge d’or du cinéma italien, pour comprendre son passé et embrasser le présent…

Vous l’avez lu ? Il vous tente ? Et vous, que lisez-vous ce week-end ?

Read Full Post »

On se retrouve en ce samedi matin pour parler de nos lectures en cours. Au menu de mon week-end, la suite d’une saga familiale à la Downton Abbey que j’adore :

L’héritage de la villa aux étoffes d’Anne Jacobs

Augsbourg, 1920.
La guerre est finie et, après les difficultés et les privations, le bonheur a refait son apparition à la villa aux étoffes. Rentré de captivité, Paul Melzer a repris la tête de l’usine familiale. Avec l’aide de son associé Ernst von Klippstein, il la remet à flot et l’engage sur la voie de la modernité. Marie, de son côté, peut enfin se consacrer à sa véritable vocation et ouvrir un petit atelier de haute couture. Il ne faut pas longtemps pour que ses merveilleuses créations connaissent un grand succès. Mais alors que son activité se développe, son mariage avec Paul commence à battre de l’aile. Après une ultime dispute, Marie quitte la villa avec leurs deux enfants. Le destin est en marche…

Vous l’avez lu ? Il vous tente ? Et vous, que lisez-vous ce week-end ?

Read Full Post »

On se retrouve en ce samedi matin pour parler de nos lectures en cours. Au menu de mon week-end, un thriller qui croupissait dans ma pile à lire depuis trop longtemps et que j’ai le plaisir de lire avec Light and smell.

La fille d’avant de J.P Delanay

Lorsqu’elle découvre le One Folgate Street, Jane est conquise par cette maison ultramoderne, minimaliste, parfaite pour tourner la page après le drame éprouvant qu’elle vient  de vivre. Mais, pour la louer, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte, Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Notamment répondre régulièrement à des questionnaires intrusifs. Jane apprend bientôt qu’Emma, la locataire qui l’a précédée, lui ressemble étrangement et a connu une fin tragique. Irrémédiablement, Jane s’engage sur la même voie, fait les mêmes choix, croise les mêmes personnes… et ressent la même terreur que la fille d’avant.

Vous l’avez lu ? Il vous tente ? Et vous, que lisez-vous ce week-end ?

Read Full Post »

On se retrouve en ce samedi matin pour parler de nos lectures en cours. Au menu de mon week-end, le second tome d’une saga familiale dont j’ai beaucoup aimé l’an dernier le premier opus, Les rêves de nos mères.

Les cendres sous les coquelicots de Carine Pitocchi

1914. Quand la guerre éclate, Julia Ashford est contrainte de se séparer de Will Murphy, envoyé au front en France pour échapper à la peine de mort. Sa cousine Emily aussi se voit éloignée de son fiancé Archibald. Refusant de rester inactives, toutes deux s’engagent dans le “Réseau 66” en Belgique qui exfiltre des soldats anglais blessés.
À Paris, Florine, jeune institutrice, s’efforce de réconforter les enfants dont la famille a été déchirée par la guerre, pendant qu’à Londres, la famille Murphy prospère grâce à une nouvelle activité : la fabrique d’obus.

Vous l’avez lu ? Il vous tente ? Et vous, que lisez-vous ce week-end ?

Read Full Post »

On se retrouve en ce samedi matin pour parler de nos lectures en cours. Au menu de mon week-end, un cosy mystery à la sauce belge que j’aime beaucoup et que j’ai le plaisir de lire avec ma copinaute Belette :

Les Folles enquêtes de Magritte et Georgette tome 3 Les Fantômes de Bruges de Nadine Monfils

Le peintre Magritte et sa femme Georgette sont réveillés à la tombée de la nuit par Carmen, la femme de ménage. Elle est dans tous ses états. Pensez donc ! La pauvre, qui travaille aussi pour leur mystérieux voisin, est tombée sur son cadavre en prenant son service. Mais, quand le trio déboule chez lui, le corps a disparu ! Leur enquête va les mener à Bruges, la « Venise du Nord », d’une étrange beauté avec ses canaux sur lesquels glissent de silencieux fantômes…

Vous l’avez lu ? Il vous tente ? Et vous, que lisez-vous ce week-end ?

Read Full Post »

On se retrouve en ce samedi matin pour parler de nos lectures en cours. Au menu de mon week-end, un roman contemporain d’une autrice que j’aime beaucoup, qui a pour cadre l’île de Groix, à quelques kilomètres de chez moi :

A l’adresse du bonheur de Lorraine Fouchet

En lisant les petites annonces, Pierre Saint-Jarme découvre que Ker Joie, la maison de famille vendue dix ans plus tôt, est de nouveau sur le marché. Il se précipite pour la racheter. Trop tard. Alors il la loue, le temps d’un week-end, pour réunir la tribu sur l’île de Groix et organiser l’anniversaire d’Adeline, sa mère. Mais Pierre n’est pas le seul à lire les journaux… Un accident survenu il y a trente-sept ans s’invite à la fête. Tandis qu’Adeline souffle ses quatre-vingts bougies et pioche des moments précieux dans le bocal à émotions, les fracas du passé tracent vers l’île. Et si vous pouviez racheter votre maison d’enfance ? Ce roman ravive les souvenirs, parle du serment d’Hippocrate, de rancune tenace, et surtout d’amour. Il appelle à éclairer la nuit pour ceux qu’on aime, et réveille le parfum des vacances et des recettes de grand-mère.

Vous l’avez lu ? Il vous tente ? Et vous, que lisez-vous ce week-end ?

Read Full Post »

On se retrouve en ce samedi matin pour parler de nos lectures en cours. Au menu de mon week-end, les mémoires apocryphes de la favorite et seconde épouse de Louis XIV, Madame de Maintenon :

L’allée du roi de Françoise Chandernagor

« Je ne mets point de borne à mes désirs », disait celle qui fut presque reine de France… De sa naissance dans la prison de Niort à sa mort dans la douce retraite de Saint-Cyr, de l’obscure pauvreté de son enfance antillaise à la magnificence de la Cour, de la couche d’un poète infirme à celle du Roi-Soleil, de la compagnie joyeuse de Ninon de Lenclos et de ses amants au parti pris de dévotion de l’âge mûr, quel roman que cette vie ! 

Vous l’avez lu ? Il vous tente ? Et vous, que lisez-vous ce week-end ?

Read Full Post »

On se retrouve en ce samedi matin pour parler de nos lectures en cours. Au menu de mon week-end, une biographie sur une femme très décriée en son temps et le cinquième tome d’une série de cosy mysteries que j’adore.

Madame S de Sylvie Lausberg

Le destin exceptionnel de Marguerite Steinheil, intrigante maîtresse de Félix Faure, ni coupable ni victime. Cataloguée « putain de la République », accusée de meurtre, traînée dans la boue, le traitement de Madame S. par la justice puis par l’histoire en dit long sur notre rapport à la sexualité, au pouvoir et à la liberté des femmes.

Feu d’artifice mortel de Faith Martin

5 novembre 1961  : la famille Hughes se prépare à célébrer la nuit de Guy Fawkes avec pétards et feux d’artifice. Tous sont rassemblés dans le jardin, quand le cabanon dans lequel sont entreposées les fusées s’embrase, causant la mort du patriarche, Thomas Hughes, enfermé à l’intérieur. L’autopsie conclut rapidement à la mort par asphyxie et le coroner, Clement Ryder, classe l’affaire sans suite. Mais le lendemain, Duncan Gillingham, un journaliste ambitieux, publie dans l’Oxford Tribune un article accusateur  : la justice aurait bâclé le dossier. Selon lui, la famille cacherait la vérité et le décès serait suspect.

Vous les avez lus ? Ils vous tentent ? Et vous, que lisez-vous ce week-end ?

Read Full Post »

On se retrouve en ce samedi matin pour parler de nos lectures en cours. Au menu de mon week-end, un roman jeunesse de toute beauté, inspiré par la mythologie nordique :

Les soeurs Hiver de Jolan Bertrand

Il y a très longtemps, il y avait deux hivers : la Grande, avec ses froids polaires et ses blizzards, et la Petite, avec ses glissades joyeuses et ses batailles de boules de neige. Mais depuis que la Petite a disparu, tout est détraqué au village de Brume ! Les adultes sont inquiets, plus personne ne rit aux bonnes farces d’Alfred et, surtout, les trolls passent leur temps à voler des objets, qu’ils emportent à tout jamais dans la taïga. Lorsque l’oncle d’Alfred se porte volontaire pour rapporter les objets volés et qu’il disparait sous ses yeux, avalé par la tempête, c’en est trop : il faut partir à sa recherche, coûte que coûte, braver les dangers de la forêt boréale, et affronter la Grande Hiver…

Vous l’avez lu ? Il vous tente ? Et vous, que lisez-vous ce week-end ?

Read Full Post »

Older Posts »