Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘C’est le week-end, que lisez-vous ?’ Category

On se retrouve en ce samedi matin pour parler de nos lectures en cours. Au menu de mon week-end, un polar historique pour ados dont j’avais adoré le premier tome, Le fantôme de l’abbaye.

Les enquêtes de Jane Austen tome 2 : Un voleur au bal de Julia Golding

Angleterre, 1789
Conviée au bal de leur ancienne école, Cassandra, la soeur de Jane, oblige sa cadette à l’accompagner malgré ses réticences. Qu’y a-t-il de pire que de se ridiculiser sur la piste de danse devant une troupe de jeunes galants ? Par chance, la soirée prend vite un tour plus intéressant lorsqu’un collier de diamants d’une valeur inestimable est dérobé à l’une des invitées. Jane s’empresse alors de mener l’enquête pour démasquer le voleur…

Vous l’avez lu ? Il vous tente ? Et vous, que lisez-vous ce week-end ?

Read Full Post »

On se retrouve en ce samedi matin pour parler de nos lectures en cours. Au menu de mon week-end, un roman où l’amitié devient emprise :

Nous irons mieux demain de Tatiana de Rosnay

Mère célibataire de vingt-huit ans, ébranlée par le décès récent de son père, Candice Louradour mène une vie sans saveur. Un soir d’hiver pluvieux, à Paris, elle est témoin d’un accident de la circulation. Une femme est renversée et grièvement blessée.
Bouleversée, Candice lui porte assistance, puis se rend à son chevet à l’hôpital. Petit à petit, la jeune ingénieure du son et la convalescente se lient d’amitié.
Jusqu’au jour où Dominique demande à Candice de pénétrer dans son appartement pour y récupérer quelques affaires. Dès lors, tout va basculer…

Vous l’avez lu ? Il vous tente ? Et vous, que lisez-vous ce week-end ?

Read Full Post »

On se retrouve en ce samedi matin pour parler de nos lectures en cours. Au menu de mon week-end, une saga familiale :

Les héritiers de Kervalon d’Inès de Kertanguy

Les Kervalon forment à l’aube du XXe siècle une grande famille, fière de ses valeurs et de ses traditions. Apolline n’a que dix ans lorsque sa mère, la baronne de Saint-Eliph, née Kervalon, meurt en couches en mettant au monde son troisième enfant. La fillette grandit entre Paris et le manoir familial, avec son frère et sa sœur, entourée de ses nombreux cousins, avant que la Première Guerre mondiale fasse d’elle une très jeune veuve. Elle élève ses deux enfants dans un monde où les repères s’effondrent et où les femmes apprennent enfin à vivre pour elles-mêmes. D’une guerre à l’autre, les Kervalon poursuivent tous des desseins très différents. Mais jamais ils n’oublient leurs racines. Jusqu’à la lecture du testament de l’oncle… 

Vous l’avez lu ? Il vous tente ? Et vous, que lisez-vous ce week-end ?

Read Full Post »

On se retrouve en ce samedi matin pour parler de nos lectures en cours. Au menu de mon week-end, deux romans historiques :

Toute la lumière que nous ne pouvons voir d’Anthony Doerr

Magnifiquement écrit, captivant de bout en bout, il nous entraîne, du Paris de l’Occupation à l’effervescence de la Libération, dans le sillage de deux héros dont l’existence est bouleversée par la guerre : Marie-Laure, une jeune aveugle, réfugiée avec son père à Saint-Malo, et Werner, un orphelin, véritable génie des transmissions électromagnétiques, dont les talents sont exploités par la Wehrmacht pour briser la Résistance.

Blackwater tome 1 La crue de Mickaël McDowell

Pâques 1919. Alors que les flots submergent la ville de Perdido, Alabama, un clan de riches propriétaires terriens, les Caskey, affrontent les incalculables dégâts que la crue de la rivière Blackwater a provoqué dans leurs scieries. Menés par Mary-Love, la puissante matriarche, et par Oscar, son fils dévoué, les Caskey s’apprêtent à se relever… mais c’est sans compter l’arrivée d’une séduisante étrangère au passé trouble, Elinor Dammert, dont le seul dessein semble être de s’immiscer parmi eux.

Vous les avez lus ? Ils vous tentent ? Et vous, que lisez-vous ce week-end ?

Read Full Post »

On se retrouve en ce samedi matin pour parler de nos lectures en cours. Au menu de mon week-end, un roman historique sur fond de première guerre mondiale :

Les filles de la section Caméléon de Martine Marie Muller

La guerre de 14 vécue à travers le quotidien d’ouvrières, la Section Caméléon, expertes dans l’art du camouflage. Les Filles de la Section Caméléon pourrait également s’intituler Au p’tit bonheur la chance car l’héroïne, le jour de la déclaration de la guerre de 1914, assomme son mari qui voulait la violer. Le croyant mort, elle s’enfuit à bicyclette jusqu’à Amiens où elle se fait embaucher dans une fabrique de velours sous le nom de Colline La Chance. Elle sera aussi la chance de La Citadelle, village abandonné que vont peupler des veuves de guerre, des filles mères rejetées, des femmes âgées…

Vous l’avez lu ? Il vous tente ? Et vous, que lisez-vous ce week-end ?

Read Full Post »

On se retrouve en ce samedi matin pour parler de nos lectures en cours. Au menu de mon week-end, une romance historique jeunesse :

Sous ta peau, le feu de Séverine Vidal :

Bordeaux, 1764. Ange Rouvray accompagne son père médecin dans ses visites auprès des malades. L’épidémie de variole fait rage et pour se protéger, il faut porter un masque, se désinfecter les mains, garder ses distances…
La jeune Esmée de Montagu a vu mourir en quelques semaines son père, son frère, ses sœurs. Elle reste seule avec sa mère, tellement pleine de chagrin qu’elle n’a plus de larmes. La comtesse Isabeau de Montagu, est obsédée par l’idée de garder sa dernière fille en vie. Elle veut tester sur elle une technique controversée et dangereuse et fait appel au docteur Rouvray, qu’elle espère ouvert à cette pratique nouvelle.

Vous l’avez déjà ? Il vous tente ? Et vous, que lisez-vous en ce week-end ?

Read Full Post »

On se retrouve en ce samedi matin pour parler de nos lectures en cours. Au menu de mon week-end, un roman historique d’un auteur que j’avais très envie de découvrir :

Le coeur battant du monde de Sébastien Spitzer

Dans les années 1860, Londres, le cœur de l’empire le plus puissant du monde, se gave en avalant les faibles. Ses rues sentent la misère, l’insurrection et l’opium. Dans les faubourgs de la ville, un bâtard est recueilli par Charlotte, une Irlandaise qui a fui la famine. Par amour pour lui, elle va voler, mentir, se prostituer sans jamais révéler le mystère de sa naissance. L’enfant illégitime est le fils caché d’un homme célèbre que poursuivent toutes les polices d’Europe. Il s’appelle Freddy et son père est Karl Marx. Alors que Marx se contente de théoriser la Révolution dans les livres, Freddy prend les armes avec les opprimés d’Irlande.

Vous avez déjà lu Sébastien Spitzer ? Ce roman vous tente ? Et vous, que lisez-vous en ce week-end ?

Read Full Post »

On se retrouve en ce samedi matin pour parler de nos lectures en cours. Au menu de mon week-end, un roman de mon autrice doudou que j’adore lire en été :

La charmante librairie des jours heureux de Jenny Colgan

Bibliothécaire à Birmingham, Nina était loin d’imaginer que la municipalité déciderait de déménager la totalité du service dans la grande médiathèque de la ville. Fini le contact avec les habitués, l’assurance que chaque lecteur trouve le livre qui lui convient. L’avenir se trouve désormais derrière un ordinateur. Mais Nina, passionnée des livres, ne l’entend pas de cette oreille. Un jour, NIna a une idée folle. Sur un coup de tête, elle achète un van et le transforme en librairie itinérante… à Kirrinfief, au coeur des Highlands écossais! Avec son minuscule stock de livres, Nina découvre une communauté chaleureuse. Et, qui sait, peut-être trouvera-t-elle un nouveau sens à sa vie ?

Vous aimez Jenny Colgan ? Vous avez déjà lu cette saga ? Elle vous tente ? Et vous, que lisez-vous en ce week-end ?

Read Full Post »

On se retrouve en ce samedi matin pour parler de nos lectures en cours. Au menu de mon week-end, le dernier auteur d’une de mes autrices préférées :

Après l’océan de Laurence Peyrin

En ce printemps 1912, parmi d’autres naufragés hagards tirés de l’océan, Letta Alistair, 24 ans, serre contre elle sa petite soeur Molly en regardant approcher la statue de la Liberté. Elles sont les deux seules survivantes de leur famille, engloutie comme 1491 personnes avec « l’insubmersible » Titanic.

Les soeurs Alistair ont tout perdu. Leur père, Charles, dit le roi de la tourte, célèbre pour ses pâtes brillantes, ses viandes moelleuses mêlées d’oignons caramélisés, avait embarqué famille et biens pour développer son savoir-faire à New York. Letta ne peut même pas s’autoriser le désespoir, car Molly l’inquiète, plongée depuis le drame dans un profond mutisme.

Vous l’avez lu ? Il vous tente ? Et vous, que lisez-vous en ce week-end ?

Read Full Post »

On se retrouve en ce samedi matin pour parler de nos lectures en cours. Au moment où vous lisez ces quelques lignes, je suis dans le train qui m’emmène en vacances. Au menu de ces huit prochaines heures de voyage, je compte venir à bout de ce roman historique qui me plonge au coeur d’un concours de cuisine pendant la seconde guerre mondiale :

Les recettes des dames de Fenley de Jennifer Ryan

Epuisée par le conflit, ravagée par le Blitz, confrontée à une terrible pénurie alimentaire, l’Angleterre de Churchill invite les ménagères à participer à un concours de cuisine via les ondes de la BBC. La gagnante deviendra la première femme à coanimer une émission radiophonique. Lancées à corps perdu dans la compétition, quatre participantes vont révéler des trésors d’habileté et de ruse. Car l’enjeu est de taille, et ce concours, qui avait pour but de resserrer la communauté, risque de la diviser…

Vous l’avez lu ? Il vous tente ? Et vous, que lisez-vous ce week-end ? 

Read Full Post »

Older Posts »