Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘agnès Laroche’

Décembre 1850. Sarah Fisher se réveille dans une obscure bergerie et comprend qu’elle est devenue… un fantôme. Elle se trouvait au bord d’une falaise quand une silhouette familière s’est approchée d’elle pour la précipiter dans le vide. Résolue à identifier son agresseur, elle décide de revenir hanter les lieux où elle a vécu. Mais qui pouvait lui en vouloir ainsi, à elle, une orpheline sans le sou ?

le-fantome-de-sarah-fisher-agnes-larocheauteur-editeur-pagesC’est par un froid matin de décembre 1850 que la jeune Sarah Fisher se rend compte qu’elle est un fantôme, lorsqu’elle se réveille dans une bergerie et qu’elle contemple sa peau devenue translucide. Elle se souvient alors qu’elle a perdu la vie au pied d’une falaise, près de l’orphelinat où elle vivait.

Quelques instants plus tard, apparaît Lord Fletcher troisième du nom, un fantôme chargé de l’accueillir et de l’accompagner dans l’au-delà, vers un monde de bals et d’amusements sans fin. Il lui apprend qu’elle est décédée depuis six semaines déjà et qu’il est temps pour elle de laisser les vivants avec les vivants.

Sarah est prête à le suivre mais préfère demander un délai à Lord Fletcher, le temps pour elle de mener une petite enquête car elle est persuadée d’avoir été poussée et veut confondre son meurtrier. Sa requête est acceptée et Sarah prend l’apparence de Florence Blake, une jeune noyée de Cornouailles.

Maintenant qu’elle a une nouvelle apparence, il est temps pour elle de regagner l’orphelinat de Mme Winnipott et de découvrir qui et pourquoi l’a-t-on tué.

Voilà un petit roman gothique à suspens qui nous plonge dans l’Angleterre du 19è siècle, à la même époque que les sœurs Brontë. Les petites filles l’apprécieront dès 11/12 ans et quant à moi, je l’ai lu d’une traite, charmée par l’histoire de Sarah.

Les chapitres sont courts et suffisamment rythmés pour qu’on ait envie de continuer notre lecture d’autant que l’enquête rondement menée par Sarah, son amie Jézabel et l’inspecteur Sharp, met au jour des disparitions, des chantages et du trafic de cadavres, le tout sans temps mort si je peux dire !

Agnès Laroche réussit fort bien à nous plonger dans une atmosphère fantastique nimbée de mystères et de zones d’ombres et ménage suffisamment son suspens pour qu’on dévore ce petit roman jusqu’à la dernière ligne.

L’auteure aborde l’un des thèmes fréquemment abordés par les romanciers anglais victoriens, notamment Charles Dickens : l’orphelinat et d’une manière générale la triste condition des enfants abandonnés ou orphelins, à la merci des directeurs et directrices d’établissements qui les négligeaient et les réduisaient pratiquement à l’état d’esclaves.

Le fantôme de Sarah Fisher permet aux enfants de s’initier au fantastique et à la littérature du 19è qu’ils étudieront au collège et aussi d’aborder la difficile condition de vie des enfants à cette époque mais aussi à la nôtre, car les enfants continuent d’être maltraités et exploités sans vergogne dans bon nombre de pays encore.

Un très bon roman à mettre entre les mains des détectives en herbe !

heart_4

Lu dans le cadre des challenges A tous prix (prix des Incorruptibles 2013 – CM2 / 6ème) et British mysteries  :

logo-challenge-c3a0-tous-prix  2168108069.2

Read Full Post »

Un voyage en 24 épisodes pour patienter jusqu’à Noël ! Avec un calendrier de l’avent et ses volets à ouvrir. Anna, la fille du Père Noël, s’inquiète de savoir si tous les enfants auront des cadeaux à Noël, y compris ceux du Pays Merveilleux… Mais pour son père, ce pays n’existe pas ! Alors, Anne s’envole avec son renne préféré pour un voyage plein de rencontres étonnantes : sorcière, ogre, loup-garou, sirène, fées, licorne, yéti… elle va tous les dessiner pour convaincre son père et, grâce à elle, tout le monde aura des cadeaux à Noël !

la-fille-du-pere-Noel-agnes-larocheauteur-éditeur-pages

Plus qu’une semaine avant Noël et nous sommes toujours plongés dans nos lectures de l’Avent. Je vous présente aujourd’hui la dernière en date, que j’ai terminé, mais qui se poursuit chaque soir avec les garçons, La fille du Père Noël : Un conte en 24 épisodes pour attendre Noël.

A la fois album de Noël et calendrier de l’Avent, cette histoire met en scène Anna, la fille du père Noël. Son père ne croit pas en l’existence d’être magiques, ironie de l’histoire, et Anna veut lui prouver qu’il a tort. Alors, chaque nuit, une fois le Père Noël endormi, elle s’envole avec le renne Bart au pays merveilleux. Là, elle y rencontrera tour à tour une sorcière, un ogre, un loup-garou, des sirènes, Pégase, les fées de l’hiver, de l’automne, de l’été et du printemps, un basilic, une géante, un fantôme, des licornes, un gnome, un génie, un phénix, un yéti, un enchanteur, un dragon et une farfadette.

Et pour prouver à son père que toutes ces créatures existent bel et bien, elle fait leur portrait et note leur adresse scrupuleusement, leur assurant que cette année leurs petits ne seront pas oubliés, et en remerciement, chaque créature lui remet un présent. Une créature par jour donc et de très belles illustrations qui viennent accompagner un texte qui commence et finit toujours par les mêmes mots, une façon pour les petits de se remettre dans l’ambiance à chaque fois. L’occasion aussi pour eux de se familiariser avec des êtres légendaires qu’ils peuvent parfois rencontrer dans les contes comme les licornes, les gnomes, les dragons, les licornes ou les fées, mais aussi d’en découvrir d’autres, emprunts à la mythologie et tombés un peu en désuétude il faut bien l’avouer, comme le Phénix ou le Basilic.

Une trame simple qui fait mouche auprès des tout-petits et un texte facile à lire pour les plus grands, Agnès Laroche et Rémi Courgeon nous offrent un album qui sort des sentiers battus, ce qui n’est pas si facile lorsque l’on aborde le thème de Noël, ils en ont d’autant plus de mérite. Je trouve tout de même la trame trop redondante et un peu lassante sur la durée, à réserver avant tout aux enfants de 4 à 6 ans.

heart_3

Lu dans le cadre du challenge La plume au féminin édition 2013  :

Read Full Post »