Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘anne Sophie Silvestre’

Eulalie a le coeur chamboulé par Philippe dont elle se rapproche de jour en jour, n terrible ennemi l’oblige à se montrer prudente. Pour Marie-Louise et le Dauphin, la situation politique en Europe se révèle bien difficile : sont-ils aussi libres qu’ils le pensent ?

l-amazone-de-mademoiselle-anne-sophie-silvestreauteur-editeur-pagesL’Amazone de Mademoiselle est le quatrième volet des Folles aventures d’Eulalie de Potimaron, et la suite directe des trois précédents opus : A nous deux Versailles !, le Serment et Secrets et présages.

Nous retrouvons notre chère Eulalie, qui m’avait bien manqué, et sa compagnie au grand complet : de Mademoiselle Marie-Louise d’Orléans à son frère Philippe, en passant par le Dauphin, Le roi soleil en personne, sans oublier son lapin Ti-Tancrède et sa meilleure amie Gaétane de Sainte-Austreberthe, personne ne manque à l’appel.

Ayant lu les précédents tomes avec une certaine délectation et beaucoup de plaisir, j’étais ravie de retrouver Eulalie, un personnage généreux, fidèle et très attachant et les autres protagonistes réels ou imaginaires qui (re)vivent sous la jolie plume d’Anne-Sophie Silvestre.

Je me suis laissée entrainer une fois de plus par Eulalie sous les ors de la cour de Versailles et par l’histoire d’amour entre le dauphin Louis et sa cousine Marie-Louise d’Orléans, fille de Monsieur, le frère du roi et de feue Henriette d’Angleterre.

Une histoire sentimentale certes mais pas mièvre pour deux sous puisque l’auteure s’attache à nous narrer par le menu l’histoire d’amour contrariée mais véridique entre les deux cousins, Marie-Louise et Louis, et enseigne à ses jeunes lecteurs les enjeux des guerres, les mariages royaux et les mécanismes des alliances à l’époque du Roi soleil, une véritable leçon d’histoire comme je les aime !

Notre Eulalie, si elle sert toujours de lien entre les deux amoureux, continue, comme à son habitude de croiser le fer comme personne, retrouve sa place dans la société secrète du Dauphin, déjoue les plans de ses ennemis, mate les mouchards, refuse une demande en mariage de Oui-Papa, file le parfait amour avec le futur Régent… bref elle ne s’ennuie guère et nous non plus !

Ces folles aventures se révèlent une fois de plus endiablées et vraiment plaisantes à lire même si elles sont ici un peu plus sombres.

Eulalie est une héroïne décidément bien courageuse qui évolue dans un contexte historique brillant retranscrit avec talent par Anne-Sophie Silvestre et mis à la portée d’un jeune lectorat qui se familiarisera ainsi avec le Grand Siècle.

Une série que j’aime vraiment beaucoup, un petit bijou délicatement ciselé, que je recommande à toutes les petites filles dès 10 ans, elles passeront un excellent moment en compagnie d’Eulalie et de ses amis, mais aussi aux adultes qui ne s’ennuieront pas une seconde.

heart_4

Read Full Post »

A Saint-Cloud, Eulalie et son amie Gaétane regrettent la tranquillité qui y régnait car maintenant, comme Monsieur a gagné une bataille, toute la cour va se déplacer à l’occasion. Alors, niveau calme…..

les-folles-aventures-eulalie-de-potimaron-tome-3-secrets-et-presagesauteur-éditeur-pagesTroisième volet des Folles aventures d’Eulalie de Potimaron, Secrets et présages est la suite directe du second le Serment et du premier, d’A nous deux Versailles ! Je vous rappelle brièvement le contexte : Notre Eulalie, une jeune fille de douze ans, issue de la petite aristocratie provinciale, est demoiselle d’honneur de Mademoiselle, fille de Monsieur et de feue Henriette d’Angleterre.

La donzelle s’habille en garçon, manie l’épée et monte aux arbres. Accompagnée de son lapin Ti-Tancrède et de Gaétane de Sainte-Austreberthe avec laquelle elle partage sa chambre, elle séjourne toujours au château de Saint Cloud, demeure de Monsieur, mais la tranquillité dans laquelle était plongée le château va bientôt être un lointain souvenir avec Monsieur qui revient de la guerre auréolé de gloire.

Aussitôt les fêtes s’enchainent, ce qui contrarie les amours des deux cousins royaux, Louis le Dauphin et Marie-Louise, Mademoiselle. Ils espèrent toujours convaincre le Roi et son frère Philippe d’Orléans de bénir leur union et dans le but se conforter, Mademoiselle demande à Eulalie en qui elle a toute confiance, d’aller consulter une astrologue afin de lui prédire son avenir. L’amour entre les deux tourtereaux sera-t-il couronné de succès ? Rien n’est moins sûr, mais on prédit à Philippe, fils de Monsieur et frère de Mademoiselle, alors duc de Chartres, qui accompagne Eulalie chez le voyant, qu’il ceindra une couronne.

Ces folles aventures se révèlent une fois de plus endiablées, distrayantes et vraiment plaisantes à lire. Eulalie est décidément une héroïne courageuse, pleine de fraicheur et très attachante, et comme toujours, Anne-Marie Silvestre nous propose un contexte historique brillant mais mis à la portée d’un jeune lectorat qui se familiarisera avec le Grand Siècle.

Une lecture vous l’aurez compris bien réjouissante et pleine d’entrain que je recommande à toutes les petites filles dès 10 ans, elles passeront un excellent moment en compagnie d’Eulalie et de ses amis, mais aussi aux adultes qui ne s’ennuieront pas une seconde.

Lu dans le cadre du challenge Le règne de Louis XIV :

Read Full Post »

Aux premiers jours de l’été, Madame et Mademoiselle quittent Versailles pour Saint-Cloud. À Saint-Cloud, point d’étiquette. Légères et court-vêtues, les filles d’honneur s’en donnent à coeur joie. Escapades, fugues et rencontres sont au rendez-vous.
Mais l’amour aussi marche à grands pas : le Dauphin et Marie-Louise sauront-ils saisir au vol ces moments de liberté ?

les-folles-aventures-eulalie-de-potimaron-tome-2-le-sermentauteur-éditeur-pagesSecond volet des Folles aventures d’Eulalie de Potimaron, le Serment est la suite directe d’A nous deux Versailles !, dans lequel nous faisions connaissance avec Eulalie, une jeune fille de douze ans, issue de la petite aristocratie provinciale, qui montait à Paris pour y devenir demoiselle d’honneur de Mademoiselle, fille de Monsieur et de feue Henriette d’Angleterre.

La donzelle s’habille en garçon, manie l’épée et monte aux arbres comme un garçon. Accompagnée de son lapin Ti-Tancrède et de Gaétane de Sainte-Austreberthe avec laquelle elle partage sa chambre, elle séjourne cette fois-ci au château de Saint Cloud, demeure de Monsieur, l’occasion pour Anne-Sophie Silvestre de changer de décor et pour ses lecteurs de se familiariser avec la princesse Palatine, belle-mère de Mademoiselle, qui est restée fameuse pour la qualité de sa correspondance.

Ce lieu de villégiature proche de la nature et la cour restreinte et moins guindée de Madame, conviennent mieux à notre Eulalie qui goûte à ses premiers bains de rivière avec Gaëtane. C’est d’ailleurs au cours d’une de ses baignades qu’elle tombera sous le charme de Philippe, futur duc d’Orléans. Mais comme à Versailles, elle continue à jouer son rôle de messagère entre les deux cousins royaux, Louis le Dauphin et Marie-Louise Mademoiselle, qui ne peuvent vivre leur amour au grand jour. Un amour très chaste je vous rassure mais très touchant.

Comme dans le premier opus, j’ai apprécié l’histoire rondement menée et sans temps mort, l’écriture d’Anne Sophie Silvestre qui utilise le langage du 17è siècle de façon claire et très compréhensive et y mêle de temps à autres quelques expressions plus contemporaines, la reconstitution historique très sérieuse.

J’aime surtout beaucoup le personnage d’Eulalie, son franc parlé, sa débrouillardise et son côté garçon manqué sous ses robes Louis XIV, une petite fille drôle et attachante. Le personnage de son amie Gaëtane, musicienne accomplie, esquissée dans le premier tome, s’étoffe un peu dans ce celui-ci et on a plaisir à découvrir la vie de la cour, ses rituels, etc.

Ces folles aventures se révèlent vraiment distrayantes et plaisantes à lire, une petite bulle de fraicheur bienvenue que je compte bien prolonger avec la lecture du tome 3 que j’ai d’ores et déjà réservée à la médiathèque.

Une lecture vous l’aurez compris bien réjouissante et pleine d’entrain que je recommande à toutes les petites filles dès 10 ans, elles passeront un excellent moment en compagnie d’Eulalie et de ses amis, mais aussi aux adultes qui ne s’ennuieront pas une seconde.

Lu dans le cadre du challenge Le règne de Louis XIV :

Read Full Post »

Gabrielle-Évangéline-Eulalie de Potimaron a grandi à la campagne sous la direction indulgente d’un père peu attaché aux règles. Pourtant, à douze ans, elle doit partir pour Versailles. Elle sera fille d’honneur de «Mademoiselle», la nièce du Roi. Dès la première semaine, Eulalie décide de s’habiller en garçon pour explorer tranquillement Versailles. Duels, rencontres, mystères et escapades : Eulalie de Potimaron apprend les belles manières à sa façon.

les-folles-aventures-eulalie-de-potimaron-tome-1-a-nous-deux-versaillesauteur-éditeur-pagesEulalie de Potimaron est une petite fille d’environ 10 ans, élevée à la campagne, au château de Potimaron. Orpheline de mère, elle est élevée en vrai garçon manquée par son père qui ne sait rien lui refuser. La donzelle s’habille en garçon, manie l’épée et monte aux arbres. Mais il suffit maintenant, sa tante bien aimée Annie, amie de Madame de Montespan, trouve qu’il est grand temps qu’elle devienne une vraie jeune fille, et lui a obtenu la charge de fille d’honneur de Marie-Louise d’Orléans, la fille ainée de Monsieur et par conséquent la nièce du roi Soleil. La voilà donc embarquée pour la cour de Versailles où l’attendent de belles aventures.

Mais chassez le naturel, il revient au galop. Eulalie jure comme un charretier (Morbleu ou Ventre-Saint-Gris fleurissent régulièrement dans sa bouche), n’hésite pas à revêtir des habits de garçon pour parcourir librement les allées du château, s’entraine à l’épée sous les combles et devra même se battre en duel.

Cette jeune héroïne est très attachante, pétillante et intelligente, on ne s’ennuie pas une seconde en sa compagnie ! Elle est futée, vive d’esprit et elle fait joliment la paire avec Ti-Tancrède son lapin tout blanc qui m’a rappelé ma petite Olga. Eulalie va se faire très vite une très bonne amie en la personne de la seconde fille d’honneur de Mademoiselle d’Orléans, Gaétane de Sainte-Austreberthe et va même devenir l’entremetteuse d’une belle histoire d’amour qui se noue entre les deux cousins royaux, le Dauphin et Marie-Louise d’Orléans.  Elle mènera même une enquête sur un mystérieux tableau qui parle, remisé dans le grenier où elle s’entraine, en cachette, à l’épée !

Ce roman sympathique et amusant est à conseiller aux petites filles qui s’identifieront très bien à Eulalie ! Il se lit très bien, avec un vocabulaire recherché mais pas compliqué. Les chapitres sont courts et il y a moult illustrations qui entrecoupent le récit, parfait pour celles qui ont du mal à lire plusieurs pages d’affilée, cela rend la lecture plus ludique et très agréable.

Anne-Sophie Silvestre signe ici une histoire intéressante et bien rythmée, qui vulgarise bien la cour de Louis XIV auprès d’un jeune public qui ne connait pas forcément le 17è siècle, ni Louis XIV, tout en le distrayant. Une jolie réussite à mettre entre toutes les mains ! Mon seul bémol : les illustrations, très sympathiques, mais qui rappellent plutôt la mode de la Comtesse de Ségur que celle du Grand Siècle.

J’avais repéré cette série jeunesse il y a quelques temps déjà et le billet de Sharon a enfoncé le clou il y a quelques jours, bien m’en a pris car si les prochains tomes sont d’aussi bonne facture, j’ai de jolis moments de lecture en perspective ! J’ai d’ores et déjà réservé le second opus car cette Eulalie a un succès fou ici !

Lu dans le cadre des challenges Le règne de Louis XIV et A tous prix (Prix du roman jeunesse 2013 au festival du roman historique de Bastia)

     logo-challenge-c3a0-tous-prix

Read Full Post »