Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘aurélie tramier’

Aurélie Tramier, née à Aix-en-Provence en avril 1982, a poursuivi des études littéraires à Paris avant de se reconvertir dans le marketing. Maman de trois garçons, elle habite Munich où elle partage son temps entre l’écriture et son métier de consultante. En décembre 2017, elle a autoédité un premier roman, Vous reprendrez bien un petit chou ?. Elle est aussi l’autrice de La Flamme et le papillon (La Belle Etoile 2022). 

Alice, étudiante à Aix-en-Provence, vit une jolie histoire d’amour avec Charles, bûche son CAPES et arrondit ses fins de mois en travaillant au Lapin blanc, un salon de thé où l’on déguste de merveilleux cannelés.

Elle y retrouve tous les jours Elvire, une charmante vieille dame un peu excentrique qui passe des journées à tricoter pour ses petits-enfants. Alors qu’elle accompagne Elvire à l’église d’en face, la vieille dame est renversée par un scooter, et meurt dans ses bras.

Quelques jours plus tard, elle apprend, abasourdie, qu’Elvire lui a légué tous ses biens. Pour quelle raison, Alice n’en a aucune idée mais dlle est persuadée que la mort de son amie n’est pas accidentelle mais qu’il s’agit d’un meurtre.

Dès lors, Alice n’a plus qu’une idée en tête : rendre justice à cette femme qu’elle aimait. Qui est vraiment Elvire et pourquoi l’a-t-elle choisie ? Était-ce un accident ? Quels secrets lui cache-t-on ?

Depuis la parution de Peindre la pluie en couleur, j’avais très envie de découvrir la plume d’Aurélie Tramier et c’est avec son tout dernier roman, La flamme et le papillon, que j’ai pu le faire.

Si le résumé peut sonner comme un feel-good book, il n’en est rien : l’histoire est sombre et tragique, portée par une héroïne qui m’a franchement tapée sur les nerfs et dont la romance avec Charles m’a laissée de marbre!

Heureusement, j’ai eu un vrai coup de coeur pour Elvire, une femme qui m’a émue et dont l’histoire et la reconstruction m’ont beaucoup touchée.

L’existence de cette femme empoisonnée par une belle-mère qui la détestait en raison de sa beauté et par son mari pervers narcissique, a été émaillée de drames dont le plus grand fut la mort par overdose de sa fille unique, son trésor.

Ce roman fait la part belle aux secrets de famille, aux non-dits qui empoisonnent, aux conséquences du désamour, à l’emprise psychologique sur le construction de soi, à la dépendance affective et à ses effets parfois dévastateurs… mais aussi le pardon, l’amour maternel, la foi, la deuxième chance.

La plume d’Aurélie Tramier est belle, avec des jeux d’esprits, des références littéraires et de l’humour dont on a besoin car l’autrice n’épargne pas ses personnages et ses lecteurs ! Nous sommes au cœur de plusieurs drames qui, malheureusement sont encore très actuels.

Un récit qui a beaucoup d’atouts mais qui ne m’a pas emportée autant que je l’aurai souhaité, notamment à cause du duo Alice/Charles et de leur histoire d’amour qui n’apporte rien à l’histoire d’Elvire qui à elle seule fait tout l’intérêt du roman.

Merci à Audrey qui m’a accompagné dans cette lecture, vous pouvez retrouver son avis éclairé ici !

Read Full Post »