Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘belle-amie’

Lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois :

challenge-un-pave-par-mois

Harold Cobert est l’auteur de plusieurs romans, dont Un hiver avec Baudelaire (Héloïse d’Ormesson, 2009 ; Le Livre de Poche, 2011), L’Entrevue de Saint-Cloud (Héloïse d’Ormesson, 2010, Prix du Style), Jim (Plon, 2014 ; Le Livre de Poche, 2016) et La Mésange et l’Ogresse (Plon, 2016 ; Points Seuil, 2017).

Dix ans ont passé depuis son fastueux mariage en l’église de la Madeleine à Paris avec l’héritière Suzanne Walter, Georges Du Roy de Cantel, le  » Bel-Ami  » de Maupassant, est désormais à la tête du quotidien fondé par son beau-père, La vie française, et se met à rêver d’une carrière politique.

Quadragénaire fringant, doté d’un bel hôtel particulier avenue de Boulogne, père de deux jeunes enfants, sa réussite peut sembler complète mais George veut entrer à l’Assemblée Nationale et surtout devenir ministre.

Qu’à cela ne tienne, il jette son dévolu sur sa circonscription natale, et avec son épouse, bat inlassablement la campagne normande afin d’en déloger l’élu sortant. Et si ce monde devenait son nouveau terrain de jeu, l’arène de son ambition dévorante ?

Louvoyant entre le milieu journalistique et celui des affaires, Du Roy intrigue comme jamais pour accéder aux plus hautes sphères du pouvoir. Alors qu’elle milite pour les droits des femmes, Suzanne, son épouse, se révèle une alliée précieuse dans cette lutte féroce…

Avec Belle-Amie, Harold Cobert nous propose de retrouver Bel-Ami, le héros emblématique de Guy de Maupassant. En glissant ses pas dans ceux du maître et en nous entraînant dans le Paris de la fin du XIXe siècle, Harold Cobert nous donne à lire une suite haletante au chef-d’œuvre de Maupassant.

Et je dois bien dire que l’auteur s’en tire formidablement bien en imaginant la suite des aventures de l’ambitieux et détestable Du Roy, l’homme qui se sert des femmes pour favoriser son ambition sociale avant de les jeter, une fois qu’il n’en n’a plus besoin.

Harold Cobert s’est imprégné de l’atmosphère du roman de Maupassant, en rappelle les grandes lignes afin que celles et ceux qui ont oublié l’intrigue originelle ne soient pas perdus, et propose même une très belle mise en abime de ce grand classique dans l’intrigue de Belle-Amie.

L’auteur a gardé les codes du XIXè siècle, s’est surtout formidablement bien documenté et emprunte les différents scandales politico-financiers de l’époque pour nourrir son intrigue.

Comme Maupassant, Harold Cobert décrit très bien les mécanismes de la Troisième République, les luttes de pouvoir entre politiciens, journalistes et banquiers, les accointances entre ces différents milieux, leur porosité, les gouvernements qui tombent, les séances houleuses à la Chambre, la corruption, les chantages, les riches qui s’enrichissent davantage quand les plus pauvres finissent ruinés…

Georges Du Roy de Cantel est fidèle à lui-même et on retrouve tous les personnages féminins présents chez Maupassant : Madeleine, sa première épouse et journaliste pugnace, Virginie la bigote qui est devenue sa belle-mère, Suzanne son épouse et plus fidèle alliée et une nouvelle venue, Salomé, femme ô combien mystérieuse.

Bel-Ami s’est élevé par les femmes, est-ce par elles qu’il chutera ? Pour le savoir, il faudra lire Belle-Amie, ce que je vous conseille absolument tant j’ai aimé la plume de l’auteur, les mots et la langue qu’il emploie et que n’aurait pas renié Maupassant lui-même, c’est un bel exercice de style et un formidable hommage à l’un des plus grands écrivains du XIXè siècle.

L’intrigue est passionnante à suivre que ce soit d’un point de vue historique ou romanesque et même si j’en ai deviné le dénouement, je n’ai pas boudé mon plaisir de la première à la dernière page. Si vous n’avez pas lu le roman de Maupassant, je vous encourage à y remédier même si les deux oeuvres peuvent se lire séparément, il serait dommage de vous priver d’un double plaisir.

Un grand merci aux éditions Les escales pour cette lecture, j’ai adoré et je vous conseille vivement de découvrir à votre tour ce roman !

Read Full Post »