Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘breizh’

Attirée très jeune par le dessin et l’écriture, Milena commence des études d’art aux Beaux-Arts de Quimper. Après son DNAP, elle part poursuivre ses études à l’école Saint-Luc de Liège pour se spécialiser en bande dessinée. Son diplôme en poche, elle s’installe à Nantes.

Mes petites cités de caractère en Bretagne est le carnet de voyages de Milena à travers les quatre départements bretons. Missionnée avec un auteur pour faire découvrir quelques villages au riche patrimoine, elle passe six semaines dans six villages bretons ayant obtenu le label très prisé des petites cités de caractère.

La jeune illustratrice BD, elle-même bretonne, se met en scène à la découverte de pittoresques villes et villages de Bretagne en les croquant. Elle en tire un récit illustré où l’on apprend beaucoup tout en s’amusant.

L’autrice trouve là une manière originale de présenter le patrimoine des « Petites cités de caractère en Bretagne », label touristique connu et reconnu qui distingue des lieux chargés d’histoire dans des sites d’exception.

On déambule avec elle dans le dédale des ruelles médiévales, au pied de maisons en pan-de-bois ou aux épais murs de granit… On visite les échoppes d’artisans d’art et les grands monuments, en particulier les églises et leurs gargouilles pour lesquelles Milena a une véritable passion.

Six petites cités aux quatre coins de la Bretagne sont passées au crible : Châteaugiron et Bécherel (Ille-et-Vilaine),  le village médiéval de Montcontour (Côtes-d’Armor), Pont-Croix et Le Faou (Finistère), Josselin (Morbihan).

Mis à part Josselin que j’ai connais puisque j’habite dans le Morbihan, les autres cités m’étaient totalement inconnues et ce petit guide m’a donné envie de les découvrir car elles ont l’air pittoresques et charmantes. Objectif rempli donc !

Milena intègre aussi à son guide ses impressions, son humour, la façon dont le projet s’est formé, son quotidien dans les résidences artistiques où elle travaille, ce qui rend l’ouvrage très vivant.

Si j’ai bien aimé son coup de crayon lorsqu’elle croque les monuments, les rues, les gargouilles, les maisons, etc, je n’apprécie guère sa façon de dessiner les personnes et notamment les visages, comme c’est très ponctuel, cela ne m’a pas gênée mais je ne pense pas lire ses autres bandes dessinées pour cette raison.

Néanmoins, j’ai apprécié ce petit guide et me promener dans ces petites cités de caractère et si vous aimez la Bretagne et que vous souhaitez découvrir quelques morceaux de son patrimoine, je vous le recommande.

Un grand merci à Babelio et aux éditions Locus Solus pour cette lecture !

Read Full Post »

Margot et Jean Le Moal est un pseudonyme choisi par ce couple qui écrit à quatre mains. Elle est Alsacienne et lui Breton, Le Moal est d’ailleurs le nom de sa grand-mère. C’est en s’amusant des différences d’habitudes entre leurs régions qu’ils ont donné vie à cette héroïne alsaco-bretonne hyper attachante.

Mais qui est le nouveau propriétaire mystère de la plus belle maison de Locmaria, celle de la pointe de Kerbrat ? Tout Locmaria, un paisible village du Finistère, le guette depuis des semaines et voilà que débarque, en pleine tempête, Cathie Wald, une pimpante Strasbourgeoise.

La cinquantaine, divorcée, caractère bien trempé, elle a décidé de prendre un nouveau départ en Bretagne, et d’ouvrir à Locmaria un restaurant de spécialités alsaciennes.

La plupart des habitants l’accueillent à bras ouverts, ravis de ce petit vent de changement. Mais certains voient son installation d’un mauvais oeil. Et ne tardent pas à lancer les hostilités. Après une soirée choucroute, un notable du village s’effondre, et Cathie est accusée de l’avoir empoisonné.

Une tentative de faire plier bagages à l’étrangère ? Quoi qu’il en soit, Cathie n’est pas du genre à se laisser intimider. Et rien ne l’arrêtera pour prouver l’innocence de sa choucroute traditionnelle, quitte à se lancer elle-même sur les traces du coupable !

Une enquête à Locmaria est le premier tome d’une nouvelle série de cosy mysteries made in France, que dis-je made in Breizh ! Un cosy crime qui a pour cadre un village breton, certes fictif, mais situé à quelques kilomètres de chez moi, ça ne pouvait qu’attiser ma curiosité.

Comme vous le savez, j’aime beaucoup ce genre dont je vous ai parlé ici et le duo d’auteurs, Jean et Margot Le Moal, respectent bien les codes des cosy murders : une enquête douillette dans un petit village avec une héroïne qui n’est pas enquêtrice professionnelle, une communauté réduite où les ragots vont bon train, un peu d’humour, un soupçon de romance et une intrigue policière plutôt bien ficelée.

Comme dans Agatha Raisin, Cathie change de vie et de région après un mariage malheureux et une vie professionnelle guère épanouissante, notre alsacienne prend ses quartiers dans une propriété sise en bord de mer, ce qui va faire grincer bien des dents.

L’histoire est sympathique, les chapitres sont courts et bien rythmés, la plume fluide et enlevée des auteurs font que je n’ai fait qu’une bouchée de ce premier volume.

Certes, l’intrigue met du temps à se mettre en place, normal pour un premier tome qui doit poser les bases de la série et certains personnages sont trop caricaturaux mais j’ai passé un chouette moment à Locmaria.

Une nouvelle série qui ne révolutionne pas le genre mais qui se révèle une lecture légère assez idéale pour l’été. Je compte bien lire le second tome, déjà dans ma PAL, dans les prochains jours.

Et vous, aimez-vous les cosy mysteries ? Avez-vous lu Bretzel et beurré salé ?

Read Full Post »