Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Cathy Kelly’

Lu dans le cadre des 12 pavés que j’aimerai sortir de ma pal et du challenge 1 pavé par mois :

challenge-un-pave-par-mois

Cathy Kelly est irlandaise. Après avoir exercé la profession de journaliste pendant quelques années, elle s’est mise à écrire, et a rencontré le succès dès son premier livre. Elle a reçu le Parker Romantic Novel of the Year Award en 2001 pour son roman À la recherche du bonheur, publié en France en 2003 aux Presses de la Cité. Elle a également publié, chez le même éditeur, Doux remèdes pour cœurs brisés (2010), Sous une bonne étoile (2011), Retour à Dublin (2012), Une saison pleine de promesses (2013), La Maison de Tess (2014) et Du miel pour les abeilles (2015). Son dernier ouvrage, Les vraies histoires d’amour commencent à Paris, paraît en 2016.

Lillie, veuve depuis peu, vient de découvrir qu’elle a un frère en Irlande. Enfant adoptée à la naissance, elle n’espérait plus, à soixante-quatre ans, connaître sa famille biologique.

L’Australienne s’embarque donc pour Redstone, une adorable petite ville irlandaise de la banlieue de Cork, pour rencontrer cette famille dont elle ignore tout.

Seth et sa femme Frankie l’accueillent chaleureusement et le séjour de Lillie promet de se passer sous les meilleurs auspices mais elle comprend cependant très vite que le mariage de son frère ne tient plus qu’à un fil et elle bien décidée à y remédier.

Sur place, Lillie fait de merveilleuses rencontres : la famille Byrne, dont Freya, quinze ans, devient une amie ; Peggy Barry, nouvelle venue dans la région également.

Sur le point d’ouvrir son commerce de tricot, la jeune femme de vingt-huit ans possède son lot de secrets et de souvenirs douloureux qui l’empêchent de vivre pleinement son histoire d’amour avec David Byrne.

A force d’entraide et de solidarité, la vie va-t-elle offrir à ces abeilles qui se sont perdues en chemin le rayon de miel qu’elles méritent ?

Du miel pour les abeilles de l’irlandaise Cathy Kelly est un roman choral au féminin aussi réconfortant qu’un lait chaud au miel qui m’attendait bien sagement dans ma PAL depuis cinq ans déjà et avec lequel j’ai passé un sympathique moment.

L’autrice nous fait suivre une poignée de femmes, toutes à un tournant de leur vie, c’est ce qui est intéressant ici et ce qui lui permet d’aborder plusieurs thématiques comme le deuil, le chômage, l’usure du couple, les violences conjugales, les relations familiales…

Frankie, Lillie, Peggy, Opal et Freya sont toutes plus attachantes les unes que les autres et on a plaisir à les suivre sous la plume de l’héritière de Maeve Binchy et de Rosamunde Pilcher.

A cause de la fatigue, du stress, de la routine, de la peur de s’ouvrir aux autres… elles se sont égarés et ont oublié ce qui était important pour eux et ce qui les rendait heureuses.

Mais, il va suffire d’un petit coup de pouce pour que les choses s’arrangent car même si la situation nous semble parfois insurmontable, le bonheur est souvent à portée de main.

C’est un roman qui met du baume au cœur, à la fois tendre et émouvant et de la première à la dernière page, on a plaisir à suivre toutes ces femmes d’âges et de milieu social divers.

Pas de mièvrerie pour autant, certes on se doute du dénouement et les bons sentiments sont légion, mais c’est avant tout une véritable ode au bonheur que nous donne à lire Cathy Kelly et une histoire qui fait la part belle à l’entraide et à la solidarité, de belles valeurs au cœur de ce roman qui nous rappellent l’essentiel.

Un grand merci aux éditions Presses de la cité pour cette lecture doudou !

Read Full Post »