Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘châteaux de sable Louis-Henri de La Rochefoucauld’

Lu dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge

Louis-Henri de La Rochefoucauld est critique littéraire et romancier. Il est notamment l’auteur de La Révolution française (Gallimard, 2013) et du Club des vieux garçons (Stock, 2017).

Jeune père un peu paumé, précaire dans la presse, le narrateur de ce roman mélancolique et drolatique vit dans un monde en voie d’extinction. Rien de grave : issu d’une famille décimée sous la Révolution, il a appris le détachement.

Trop à l’ouest pour avoir des convictions politiques, il n’est pas royaliste, mais ne croit pas non plus au mythe d’une France nouvelle née en 1789… Jusqu’au jour où Louis XVI lui apparaît !

Et s’il s’amusait à réhabiliter ce grand dadais mal-aimé, émouvant malgré lui ?

Les châteaux de sable est un livre ovni : à la fois autobiographique puisque Louis-Henri de La Rochefoucauld se met en scène ainsi que sa famille mais aussi très fictionnel puisque ses pas le mènent à croiser les royalistes et surtout Louis XVI et Marie-Antoinette, bien vivants et logés sur l’ile saint Louis !

Issu de l’une des familles les plus illustres de France qui a livré un lourd tribu lors de la révolution française puisqu’une dizaine de ses membres a péri sur l’échafaud, l’auteur ne se présente pas comme royaliste mais s’attache à réhabiliter ici le dernier roi de France en faisant des parallèles avec notre situation sociale et politique actuelles, mettant en lumière les répétitions de l’Histoire.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que ça ne manque pas de sel ! Louis-Henri de La Rochefoucauld ne manque pas d’humour ni de culture et à coups d’anecdotes profondes ou savoureuses, nous fait revivre le règne de Louis XVI, sans rien omettre des décisions bonnes ou désastreuses du monarque, des scandales qui ont émaillé son règne, de la situation économique de la France lorsqu’il accède au pouvoir, etc.

Il nous dépeint Louis XVI sous des traits sympathiques sans jamais tomber néanmoins dans l’hagiographie, et les promenades que nos deux héros font dans Paris, parfois en compagnie de Marie-Antoinette, ne manquent pas d’intérêts.

Mais c’est aussi, de la part de ce jeune père, une intéressante méditation sur la transmission : que léguer à ses deux enfants quand on possède un nom illustre mais qu’il ne reste plus que des châteaux de sable ? 

Un récit très bien écrit que je conseille aux amateurs d’Histoire de France et de politique qui l’apprécieront à sa juste valeur.

Merci aux éditions Robert Laffont pour la découverte d’une plume qui m’a ravie !

Read Full Post »