Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘comme ton ombre elizabeth haynes’

Imaginez qu’avant de pouvoir rentrer chez vous, vous soyez obligé de faire le tour du bâtiment afin de vérifier que tout est normal. Imaginez qu’une fois dans le hall de votre immeuble, vous deviez vérifier six fois que la porte d’entrée est bien fermée. Une, deux, trois, quatre, cinq, six. Et que si vous êtes interrompu en plein rituel, il faille tout recommencer. Imaginez que, arrivé chez vous, vous tourniez la poignée de votre porte six fois dans un sens, puis six fois dans l’autre pour vous assurer d’être en sécurité. Que vous restiez plusieurs minutes derrière la porte, à l’affût du moindre bruit dans la cage d’escalier. Et que, tous ces contrôles effectués, vous commenciez une ronde dans votre appartement. Fenêtres, rideaux, tiroirs, tout doit passer au crible de votre attention. Imaginez aussi que vous ne puissiez faire les courses que les jours pairs et pratiquer un sport les jours impairs, mais à condition que le ciel soit nuageux ou qu’il pleuve.

2003, Lancaster. Cathy est une jeune femme extravertie, multipliant les amants et les sorties arrosées avec ses amis. Lorsqu’elle rencontre le séduisant Lee, elle est convaincue d’avoir trouvé l’homme parfait.

Il est beau, intelligent, attentionné et il n’a pas son pareil pour l’emmener au septième ciel. Pourtant, Cathy ne parvient pas à être parfaitement sereine avec lui. Et lorsqu’elle parle de ses doutes à ses amies, toutes sous le charme, elle ne trouve aucun réconfort.

2007, Londres. Cathy a 28 ans mais paraît dix ans de plus. Paranoïaque, elle souffre de troubles obsessionnels compulsifs qui font de sa vie un enfer. Elle refuse toute relation sociale, n’a plus de petit ami et se contente de sortir de chez elle uniquement pour aller travailler et faire ses courses.

Toutefois, lorsque Stuart, son nouveau voisin, emménage, elle parvient à lier connaissance. Psychologue de profession, il se met en tête d’aider Cathy à se débarrasser de ses TOC…

Comme ton ombre attendait bien sagement dans ma PAL depuis près de 3 ans, c’est une fois de plus grâce à ma copinaute Belette que je l’ai lu et je dois dire que cette lecture m’a tenue en haleine jusqu’au point final et m’a bien bernée.

Dans son premier roman, Elizabeth Haynes décrit de manière particulièrement minutieuse tous les rouages du harcèlement, des violences conjugales et de leurs conséquences sur les victimes.

On suit Cathy à deux époques, à travers des chapitres courts, tantôt celle de sa rencontre avec son bourreau et l’évolution de leur relation, tantôt dans son présent.

L’histoire de Cathy donne à la fois des frissons et la nausée, difficile en effet de rester insensible au calvaire que vit la jeune femme lorsqu’elle rencontre Lee, le harcèlement qu’elle subit ainsi que les violences. Peu à peu, celui qui ressemble trait pour trait à l’homme idéal, coupe la jeune femme de ses amis, la prive de ses sorties, la suit dans le moindre de ses déplacements, vient en cachette dans son appartement…

L’auteure, comme je le disais plus haut, nous immerge au cœur des séquelles de Cathy, victimes de TOCS sévères comme par exemple refaire un nombre infini de fois les mêmes gestes afin d’être sûre que la porte d’entrée de l’immeuble est bien fermée ou de tourner la poignée de la porte de l’appartement six fois dans un sens, puis six fois dans l’autre et lorsqu’elle est interrompue, doit tout reprendre de zéro. On voit combien les traumatismes que l’héroïne a subi ont saccagé sa vie, son obsession à l’idée que Lee la retrouve, l’épie, lui fasse mal à nouveau est palpable à chaque page.

Outre cet aspect, Elizabeth Haynes parvient à mettre le lecteur sous tension et comme les amies de Cathy, on doute d’elle. A-t-elle vraiment subi ce harcèlement ou simule-t-elle ? Stuart est-il bien l’homme qu’il paraît être ou un complice de Lee, chargé d’achever Cathy ?

Le suspense, l’angoisse qui monte crescendo, l’habileté machiavélique du manipulateur et la paranoïa de la victime, tous les ingrédients sont là pour nous montrer et démontrer les mécanismes pervers de cette escalade. Et comment le piège se referme sur les victimes…

Un thriller très réussi, un plaidoyer pour toutes les femmes battues, violées ou harcelées que je vous recommande !

Belette a beaucoup aimé aussi, vous pouvez aller lire son avis ici.

Read Full Post »