Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘conte noël’

C’est la veille de Noël, les rues sont animées et chacun prépare joyeusement le réveillon. Le vieux Scrooge, avare et solitaire, est furieux. Il refuse l’invitation de son neveu et s’enferme chez lui. C’est alors que le fantôme de son ancien associé lui apparaît, suivi bientôt de trois autres spectres, plus inquiétants les uns que les autres. Scrooge est entraîné malgré lui dans un fabuleux voyage à travers le temps. «J’ai tenté, à travers ce petit livre plein de fantômes, de donner forme à une Idée qui ne doit en aucun cas fâcher mes lecteurs, ni les monter les uns contre les autres, ou contre la saison, ou contre moi-même. Qu’elle hante agréablement leurs maisons, et que personne ne souhaite jamais la faire disparaître.» Charles Dickens.

un-chant-de-noël-charles-dickens

auteur-éditeur-pages

Aussi incroyable que cela puisse paraître, Un chant de Noël, ne fait pas partie de mes lectures d’enfance ! Mais même si je ne l’avais jamais lu, je connaissais la trame du récit, son début et sa fin. C’est donc avec bonheur que je me suis plongée dans la courte lecture d’Un chant de Noël, lors du marathon de lecture de Noël, c’était il me semble tout à fait de circonstance.

Ce très joli conte, totalement intemporel, émouvant mais aussi plein d’espoir en l’âme humaine, écrit par Charles Dickens en 1843, nous transporte dans un Londres Victorien, recouvert d’un épais manteau blanc.

Comme chaque année, un vieillard acariâtre et pingre, Ebenezer Scrooge, s’apprête à passer Noël, seul. Scrooge n’aime personne, se soucie comme d’une guigne de son prochain, seul compte à ses yeux son précieux argent. Il n’aime pas Noël et goûte encore moins l’esprit de Noël, mais pendant la nuit du réveillon tout va changer.

Scrooge quitte sa boutique d’usurier et regagne sa maison. Suelle n’est pas sa surprise de voir son bouton de porte prendre la forme de la tête de son associé, Jacob Marley. Ce dernier, mort depuis sept années est venu le voir afin de le mettre en garde : s’il ne change pas de comportement, il s’en repentira pour l’éternité et sera condamné à porter de lourdes chaines. Marley le prévient que trois esprits vont venir le visiter et qu’il devra être attentif à ce qu’ils vont lui dire, s’il veut changer sa destinée future.

Le premier, le fantôme des noëls passés, le remmène en enfance. Il se revoit jeune garçon, malheureux en pension, éloigné du domicile familial par un père peu aimant. Puis, c’est au tour du fantôme des noëls présents, de lui montrer comment son neveu, qu’il méprise, et son commis, qu’il méprise encore davantage, passent Noël. Il les voit au sein de leurs familles et se rend compte que personne ne le porte dans son cœur, mis à part ces deux personnes, qu’il paie bien mal en retour, en affection et en argent. Enfin, c’est au tour du fantôme des noëls futurs de lui dévoiler son avenir, enfin plutôt sa mort. Personne pour le veiller une fois mort, pour le pleurer et encore moins pour le plaindre, non personne ne se soucie de lui, comme lui ne se souciait de personne.

Heureusement, la magie de Noël va frapper cet homme à l’automne de sa vie et lui ouvrir les yeux. La vie, ce n’est pas seulement l’argent, mais aussi l’amour, l’amitié et la générosité. Un chant de Noël, le plus connu des cinq contes qu’à écrits Dickens autour de Noël, est une ode à la réconciliation et à la solidarité entre les hommes. C’est aussi l’histoire d’une rédemption à travers le personnage de Scrooge, l’exemple à ne pas suivre.

Un conte merveilleux à mettre dans les mains des petits comme des grands, à lire absolument !

heart_5

Lu en attendant Noël et dans le cadre des challenges God save the livre, Thursday Next Challenge et Challenge Victorien

     707219090    

Read Full Post »

« Newer Posts