Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘danièle fossette’

Danièle Fossette est née sur la Côte d’Opale. Très tôt, la mer l’invite au voyage. Elle parcourt l’Asie, l’Afrique… Fascinée par les îles, elle passe plusieurs années à Madagascar, à Mayotte, en Martinique, à Tenerife. Reporter, professeur de lettres, conteuse voyageuse, elle publie une trentaine d’ouvrages, essentiellement pour la jeunesse. Ses livres ont été traduits en plusieurs langues et certains récompensés par le prix Sorcières. Le premier à l’avoir encouragée à écrire est Jean-Jacques Goldman.

Quand le maire de Bourgis demande à Alice, tout juste diplômée en lettres, de mettre ses compétences au service des « laissés-pour-compte » de la ville, elle est perplexe.

D’autant plus qu’il lui octroie une pièce délabrée au fond d’une ancienne fabrique de confiserie. C’est là qu’elle rencontrera une joyeuse bande de personnages hauts en couleur, aussi attachants que cabossés par la vie.

Parmi eux, Moïse et son optimisme contagieux ; Roméo, touchant par ses maladresses ; Ginette, alias Marylin, avec sa soif d’amour et sa franchise désarmante et Camille, la poétesse de la clé à molette.

Parviendront-ils, ensemble, à inventer un chemin de petits bonheurs et à transformer leur vie ?

La fabrique des petits bonheurs de Danièle Fossette est un roman feel-good tendre aux allures de conte moderne, porté par des héros de l’ordinaire, cabossés par la vie, qui nous apprennent, à leur manière, à voyager, rêver, rire et aimer.

L’autrice qui signe ici son premier roman pour adultes, nous propose une histoire pleine d’émotions oscillant entre moments graves et joyeux, larmes et rires.

Elle aborde des thèmes importants comme la pauvreté, le racisme, la grossophobie, la marginalité, la maladie, les agressions sexuelles…

Des thèmes graves et bien traités, qui ne tombent jamais dans le pathos, mais qui manquent aussi de profondeur. J’ai trouvé dommage que Danièle Fossette n’approfondisse pas plus, on reste beaucoup trop en surface à mon goût, ce qui ne m’a pas empêché d’apprécier ma lecture dont je n’ai fait qu’une bouchée.

J’ai beaucoup aimé l’histoire pleine de bienveillance et d’espoir, qui a le mérite de mettre en lumière Marilyn, Roméo et Moïse, des personnages cabossés par la vie, liés par cet atelier d’écriture qui fait office de thérapie, une fabrique à petits bonheurs, et par Alice qui l’anime.

J’ai été touchée par ce récit et par ses protagonistes très attachants, les messages sociétaux véhiculés par l’autrice, tout m’a plu ! Je regrette simplement ce petit manque d’approfondissement et les raccourcis auxquels a eu recours l’autrice, sans cela c’était le coup de coeur assuré.

Malgré ces petits bémols, je vous recommande néanmoins ce roman, idéal à découvrir lors des vacances, sur la plage ou au bord de la piscine.

Un grand merci aux éditions Nil pour cette lecture qui m’a mis du baume au coeur.

Read Full Post »