Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘de cape et de crocs’

Voguant à bord du Hollandais Volant vers les îles Tangerines et leur trésor, nos héros s’emparent d’un navire pirate, délivrent une belle captive, subissent l’ire d’un monstre marin, font naufrage, explorent une île étrange, participent à une expérience… et affrontent de féroces cannibales.

de-cape-et-de-crocs-tome-3-l'-archipel-du-dangerauteur-editeur-pages

Don Lope, l’andalou au sang chaud, Armand Raynal de Maupertuis, le gascon galant et leurs comparses Eusèbe le lapin et raïs Kader le janissaire, voguent vers les îles Tangerines. Mais la situation et le temps se gâtent.

Voguant à bord du célèbre Hollandais Volant, de funeste mémoire, ce troisième tome nous permet de faire la connaissance de Bombastus Johannes Theophrastus Almagestus Wernher von Ulm, un savant loufoque et génial, échoué sur une île remplie de cannibales.

Ce professeur Tournesol à chaussettes rayées nous explique que « les atomes d’air, de par leur nature éthérée, sont plus fragiles que les atomes de fenêtre ». Confieriez-vous votre vie à ce spécialiste des machines volantes et à sa science du bris d’atomes ?

Moi, je ne pense pas mais Don Lope et Maupertuis, le font sans hésiter, et les voilà à bord d’une machine volante qui va lamentablement s’écraser au sol et leur permettre de faire ami-ami avec les autochtones qui ont prévu de les mettre au menu de leur prochain déjeuner !

Ce troisième tome est tout aussi bon et réjouissant que les deux premiers, Le secret du janissaire et Pavillon noir !.

L’ensemble des protagonistes se retrouve toujours aux prises des pirates, d’un monstre des mers bien flippant et de cannibales !

Nous voyageons avec nos héros vers les îles Tangerine, à la recherche du fabuleux trésor que tous convoitent, de Sénile qui quitte la sérénissime Venise avec sa pupille dont est amoureux Maupertuis, aux pirates, en passant par nos héros.

Des planches toujours aussi truculentes, de l’action avec des abordages en veux-tu en voilà et un savant génial et fou, très drôle.

Une série décidément addictive où dialogues ciselés et dessins hauts en couleur sont un vrai régal, vivement le tome 4 !

heart_5

Read Full Post »

Hidalgo corsaire barbaresque, gentilhomme et lapin font voile vers les îles Tangerines et leur trésor. Mais avant d’atteindre le mythique archipel battu par les tempêtes, où rôde l’ombre de vaisseaux engloutis et de monstres marins, nos hardis compagnons devront affronter un nouvel adversaire… joyeux, certes, mais cruel et sans merci : les pirates !

 de-cape-et-de-crocs-tome-2-pavillon-noirauteur-editeur-pagesDon Lope de Villalobos y Sangrin, le très chrétien et fier loup espagnol, Armand Raynal de Maupertuis, le renard gascon raffiné, Eusèbe le lapin tout mignon qui manie le pistolet comme personne et Raïs Kader le janissaire sont à Malte où se trouvent Andreo et la carte du trésor, qu’ils poursuivent sans relâche.

Les retrouver est aisé mais se saisir des malandrins et de la carte l’est moins et nécessite une course poursuite d’anthologie dans les rues de Malte, en chaise à porteur ou en stop par un cul-de-jatte qui fonce à vive allure !

Nos héros vont croiser la route de très méchants pirates qui entendent bien les livrer à l’appétit féroce des requins mais c’est sans compter les talents de ces personnages hauts en couleur.

Un deuxième tome tout aussi réjouissant que le premier. L’ensemble des protagonistes se retrouve dans une course effrénée à la carte au trésor sur lequel chacun essaye de mettre la main, en vain.

A nouveau l’ombre de Molière et de quelques-uns de ses illustres contemporains plane sur le récit et les dialogues truculents et bien troussés, en vers, d’Alain Ayroles nous offre un festival de quiproquos, poursuites et retournements de situation, tous plus rocambolesques les uns que les autres.

La décontraction d’Armand et Don Lope, les deux héros, en toute circonstance, vaut à elle seule le détour. Quant aux dessins de Jean-Luc Masbou, que vous dire à part qu’ils sont pleins d’élégance et que sa maitrise des couleurs ne fait aucun doute ?

Comme dans le tome 1 Le secret du janissaire, l’humour est omniprésent, l’action ne faiblit pas et va même à cent à l’heure, un vrai régal de lecture ! Une série à lire sans modération.

heart_5

Read Full Post »

À bord d’un vaisseau turc, un coffre. Dans le coffre, un écrin, dans l’écrin, une bouteille, dans la bouteille, une carte et sur cette carte… l’emplacement du fabuleux trésor des îles Tangerines !… Il n’en faut pas plus à deux fiers gentilshommes fins bretteurs, batailleurs et rimailleurs, pour se jeter dans une aventure qui, de geôles en galères, les mènera jusqu’aux confins du monde.

de-cape-et-de-crocs-tome-1-le-secret-du-janissaireauteur-editeur-pages

Les héros de la série De cape et de crocs, don Lope de Villalobos y Sangrin, un loup espagnol fier et très chrétien et Armand Raynal de Maupertuis, renard gascon raffiné qui se bat avec honneur et fait la cour en vers (on se croirait dans une fable de la fontaine), sont de preux spadassins défendant la veuve et l’orphelin dans l’Italie du 17è siècle.

A la suite du vol d’une carte au trésor, ils sont condamnés à cinquante années de galère et c’est à bord d’une chébèque les menant en orient, qu’ils vont faire la connaissance d’un autre animal qui va devenir leur compagnon d’armes, Eusèbe un blanc et gentil lapinou, tellement mignon et attendrissant qu’il échappera au fouet !

Cela faisait un moment que je souhaitais découvrir la série De cape et de crocs et le moins que l’on puisse dire c’est que je ne suis pas déçue ! Si les autres volumes sont dignes de celui-ci, je vais même devenir une véritable fan, les garçons aussi d’ailleurs, puisqu’ils n’ont pas cessé de feuilleter l’album.

Alain Ayroles et Jean-Luc Masbou signent ici une bande dessinée littéraire et haute en couleurs. Les dialogues sont en vers et soigneusement ciselés et nous rappellent La Fontaine, Molière ou Cyrano de Bergerac.

Quant aux dessins et leur foule de détails, ils plairont aussi bien aux adultes qu’aux enfants par leurs couleurs vives et par les physionomies très expressives, dignes d’un film muet.

Le scénario est plein d’humour et bourré de références littéraires, Les fourberies de Scapin en tête, et ce premier volume mêle à la fois la cape, l’épée et la galanterie, dans la veine des meilleurs films ou romans de capes et d’épées tout en étant aussi un pastiche de ce genre.

La confrontation animaux / humains est aussi très réussie , franchement je n’ai rien de plus à ajouter à part que j’adore, j’en redemande et attends avec impatience d’emprunter le tome 2 !

heart_5

Read Full Post »