Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Fräulein France romain Sardou’

Septembre 1940. Après la débâcle, l’Occupation commence. A Paris, les Allemands profitent de tous les plaisirs. Au Sphinx, la célèbre maison close, l‘arrivée d’une nouvelle pensionnaire fait sensation. Mademoiselle France est d’une beauté troublante. Elle ne «monte» qu’avec le gratin de l’armée allemande. Que cache-t-elle derrière son apparente froideur ? Rien de ce qu’elle fait ou dit n’est laissé au hasard. Fräulein France a sa propre guerre à mener…

fraulein-france-romain-sardouauteur-editeur-pages

France est une jeune femme à la beauté brûlante qui monte à Paris. Prostituée de province, elle se fait embaucher dans l’une des maisons closes les plus célèbres de la capitale, Le Sphinx, dont les clients appartiennent à la fine fleur de l’armée allemande.

La taulière se frotte les mains devant un tel morceau de choix et accepte sans sourciller ses conditions : France ne veut monter qu’avec de riches et puissants aryens. En apparence, France a tout d’une collabo, en apparence seulement, car les apparences sont ici trompeuses et l’héroïne fait la guerre à sa façon dans ce Paris occupé où règnent la débauche et la vie facile.

J’avais découvert et beaucoup aimé Romain Sardou à travers ses contes de Noël que je vous recommande vivement : Une seconde avant Noël et Sauver Noël qui mettaient en scène Harold Gui, le fameux père Noël, sans oublier L’arche de Noël et autres contes.

J’avais donc très envie de découvrir l’auteur dans un genre très différent et j’ai choisi son dernier roman qui a pour toile de fond le Paris occupé : Fräulein France.

Bien que le livre se laisse lire avec plaisir, je dois dire que c’est pour moi une petite déception. Le point de départ est très intéressant mais l’auteur dévoile trop vite les intentions de France et réduit peu à peu l’intrigue à peau de chagrin.

Car c’est ici l’histoire d’une vengeance que nous raconte Romain Sardou mais il en dévoile tellement qu’il n’y a plus vraiment de suspens. Plus gênant encore à mon sens, cette vengeance de France qui veut faire payer à l’occupant les atrocités commises se révèle peu crédible, les scènes avec la résistance française, encore moins.

Heureusement, le style de Romain Sardou est toujours aussi fluide même si je le trouve assez simpliciste ici, notamment dans la façon dont les personnages sont croqués, seule l’héroïne a une véritable épaisseur. D’un point de vue historique en revanche, ce roman se révèle plutôt passionnant.

Une lecture en demi-teinte pour moi mais je poursuivrai mes lectures de cet auteur.

heart_3

Read Full Post »