Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘frères grimm’

Lu dans le cadre du Cold Winter Challenge 2018 – PAL CWC : 12/20 et du challenge Il était une fois… les contes de fées !!

challenge-il-etait-une-fois-les-contes-de-fees

Des Contes de Grimm, on ne connaît guère en France que les plus célèbres, encore est-ce à la faveur d’une confusion, puisque, pour le grand public, ils appartiennent bien plus au monde du dessin animé qu’aux deux savants allemands qui les ont relevés pour les sauver de l’oubli.

Jacob et Wihlelm Grimm ont connu la célébrité en leur temps pour ces fameux contes dont quelques-uns ont été mis en image par Disney, c’est souvent cette version édulcorée et parfois très loin de l’œuvre originale, que l’on connaît : Raiponce, Blanche Neige, Cendrillon, La belle au bois dormant.

Si on parle des Contes de Grimm, les frères Grimm ne les ont pourtant pas inventés. Ils les ont patiemment recueillis et transcrits, tout comme Charles Perrault en France plus d’un siècle auparavant. Car les contes appartiennent à la tradition orale populaire et ils se sont propagés essentiellement à la veillée.

Parmi les plus connus il y a bien sûr Cendrillon, Blancheneige, La belle au bois dormant mais également beaucoup d’autres. Dans cette anthologie qui n’est pas une intégrale, on retrouve pas moins de trente-cinq contes de fées puisque pour un certain nombre d’entre eux, il y a une certaine dose de magie même si on ne retrouve pas de fées à proprement parler contrairement aux contes français qui en sont plein.

J’aime à lire des contes lorsque Noël pointe le bout de son nez et j’ai été ravie de découvrir ces histoires avec des marâtres cruelles, des jeunes filles pures, des princesses ravissantes et naïves, des sorcières machiavéliques…

Je les ai pour ma part lu à la veillée et à petite dose, ce que je vous conseille, car sinon ces récits enchantés deviennent vite indigestes car bon nombre d’entre eux se ressemblent et proposent des trames identiques avec des héros qui traversent joyeusement une série d’épreuves et où les bons sont toujours récompensés et les méchants punis, comme dans tout bon conte qui se respecte.

Le style des frères Grimm est souvent âpre et parfois ennuyeux avec des longueurs, des redites, qui m’ont parfois découragée, j’ai donc été bien contente de piocher dans cette anthologie, picorant jour après jour un conte ou deux, plus j’aurai frôlé l’overdose je crois !

Un recueil que je recommande aux amateurs de contes de fées que les longueurs ne rebutent pas car ceci mis à part, certains contes sont vraiment charmants et plaisants à lire.

Read Full Post »

« Miroir, miroir joli, qui est la plus belle dans tout le pays ? Ô ma reine, vous êtes très belle mais Blanche Neige est mille fois plus belle que vous.»À ces mots, la reine devint verte de jalousie. Désormais elle avait des haut-le-coeur dès qu’elle apercevait Blanche-Neige, tant elle la haïssait. Et l’envie et l’orgueil se développaient si fort dans son coeur qu’elle ne trouvait plus le repos, ni le jour ni la nuit. Elle devait trouver un moyen de la faire disparaître…

raiponce-sarah-gibbauteur-editeur-pages

Une jeune femme qui attendait un bébé, fut prise d’une irrésistible envie de manger une salade faite avec les raiponces qui poussaient chez sa voisine, la sorcière. Son mari, pris en flagrant délit de lui en cueillir, pu repartir avec les plantes à la condition que la sorcière aurait l’enfant dès sa naissance. Quand celle-ci vint la chercher, elle la nomma Raiponce et l’enferma dans une haute tour qui ne possédait pour seule ouverture, qu’une fenêtre en son sommet.

La belle à la longue chevelure blonde grandit donc dans cette tour avec pour seule compagnie les oiseaux de la forêt toute proche. Chaque jour, la sorcière rend visite à la prisonnière en l’appelant du bas de la tour : «Raiponce, Raiponce, descend moi tes cheveux d’or !» Et elle grimpe en s’aidant de la merveilleuse chevelure. La prisonnière vit dans cette triste routine jusqu’au jour où un prince passe par là et découvre le stratagème.

Je vous avais confessé que jusqu’au lancement du challenge Il était une fois… les contes de fées !! je n’avais jamais lu de contes des frères Grimm. Aussi, l’histoire de Raiponce ne m’était familière que parce que j’ai vu l’adaptation signée Disney, un très bon film d’animation mais aussi éloigné que possible du conte.

raiponce-sarah-gibb-2

J’ai choisi cet album illustré par Sarah Gibb pour découvrir enfin la véritable histoire de Raiponce. Un album très réussi qui alterne les dessins colorés à l’image de la couverture, des illustrations très féminines qui plairont aux petites filles pour les moments heureux, et ceux plus sombres à la manière des ombres chinoises pour les passages dramatiques.

Un joli album à mettre entre toutes les mains et un conte qui met en lumière une jeune fille qui oser s’émanciper de la sorcière pour prendre son destin en main. Comme toujours dans les contes, la sorcière jettera un sort au prince pour contrarier ses amours avec l’héroïne mais après maintes péripéties, le bien triomphera du mal, l’amour de la haine, et tout ça finira par un mariage, comme de bien entendu.

heart_4Lu dans le cadre du challenge Il était une fois… les contes de fées !!

challenge-il-etait-une-fois-les-contes-de-fees

Read Full Post »

« Miroir, miroir joli, qui est la plus belle dans tout le pays ? Ô ma reine, vous êtes très belle mais Blanche Neige est mille fois plus belle que vous.»À ces mots, la reine devint verte de jalousie. Désormais elle avait des haut-le-coeur dès qu’elle apercevait Blanche-Neige, tant elle la haïssait. Et l’envie et l’orgueil se développaient si fort dans son coeur qu’elle ne trouvait plus le repos, ni le jour ni la nuit. Elle devait trouver un moyen de la faire disparaître…

blanche-neige-freres-grimm-benjamin-lacombeauteur-éditeur-pagesAussi incroyable que cela puisse paraître, je n’avais encore jamais lu Blanche Neige, sans doute le conte le plus célèbre des frères Grimm. J’avais vu enfant le film de Walt Disney que je vais revoir pour l’occasion et qui me semble bien édulcoré comme toujours par rapport au conte d’origine. Et pour que cette lecture soit un enchantement, j’ai choisi cette version magistralement illustrée par Benjamin Lacombe dont j’aime beaucoup le travail.

Il était une fois une petite fille qui avait la peau blanche comme la neige, les lèvres aussi rouges que le sang et les cheveux noirs d’ébène qui s’appelait Blanche Neige. Peu après sa naissance, sa mère meurt et le roi son père se meurt aussitôt son deuil terminé. Il épouse une femme très belle qui se révèle très jalouse de la beauté de sa belle-fille, tellement jalouse qu’elle demande à un chasseur de tuer la fillette et de lui en rapporter le cœur et le foie afin qu’elle le mange. Heureusement pour elle, le chasseur, pris de pitié la laisse s’enfuir et elle trouve refuge chez les sept nains. La suite vous la connaissez sûrement, je ne vais donc pas aller plus loin.

Au-delà du conte de fée qui est très célèbre, cette édition proposée par Milan Jeunesse est une pure merveille. Par son format tout d’abord, exceptionnellement grand et propice à la lecture à plusieurs, la qualité de son papier au grammage bien épais et enfin par la qualité de ses illustrations pures et poignantes de Benjamin Lacombe, de toute beauté.

Un grand merci à Céline et Claire de me l’avoir fait connaître !

Lu dans le cadre du challenge Il était une fois… les contes de fées !!

challenge-il-etait-une-fois-les-contes-de-fees

Read Full Post »

Il était une fois 12  princesses, dont personne ne savait ce qu’elles faisaient la nuit venue. On ne retrouvait que leurs escarpins tout usés chaque matin. Le roi promit la main d’une de ses filles à qui percerait le secret. Mais les princesses étaient si rusées que tous les princes échouèrent. Seul un soldat parvient à les suivre à travers une porte secrète qui les mène chaque soir dans un jardin merveilleux où elles dansent avec 12 beaux princes.

le-bal-des-douze-princesses-freres-grimm-miss-claraauteur-éditeur-pagesEn janvier, je vous avais présenté La princesse au petit pois d’Andersen et j’avais été émerveillée par le travail d’illustration de Miss Clara alors mon choix s’est à nouveau porté sur un conte très célèbre des Frères Grimm, Le bal des douze princesses, toujours illustré par Miss Clara, et je peux vous dire que je suis encore plus émerveillée par la qualité de cet album.

Le conte nous relate la quête d’un secret, celui des douze filles d’un roi. Le monarque, qui enferme ses filles à clé le soir venu, s’inquiète de les voir dès potron-minet très pâles et fatiguées, les souliers usés jusqu’à la corde. Il veut percer leur secret et promet, à cette fin, la main de l’une d’entre elles à celui qui saura percer le mystère. Les princes se succèdent et échouent, jusqu’à l’arrivée d’un jeune soldat. Muni d’une cape d’invisibilité offerte par une fée, il va découvrir le secret des jeunes filles qui s’échappent toutes les nuits par un passage secret pour aller danser au bal dans un royaume de rêve fait d’arbres d’or et de frondaisons de rubis.

L’histoire émerveillera les petites filles car tous les ingrédients d’un bon conte de fées sont là, d’autant plus qu’encore une fois, le travail de l’illustratrice, Miss Clara, est un enchantement pour les yeux ! Ses dessins sont une merveille, avec des jeux de transparence des rideaux de dentelle, des collages de textes en filigrane d’une belle élégance et d’une préciosité qui met en valeur l’histoire, beaucoup de délicatesse et un bel hommage à la mode du 18è siècle car le conte a pour cadre l’année 1739, une vraie minutie des détails, une finesse dans les traits, le choix des couleurs, tout est tellement parfait, c’est bien simple c’est un album sublime !

le-bal-des-douze-princesses-freres-grimm-miss-clara-2

Un livre merveilleux à offrir et à feuilleter sans modération avec une couverture matelassée très chic, un ruban mauve fermant le livre et un titre comme gravé en lettres dorées !

heart_5

Lu dans le cadre du challenge Il était une fois… les contes de fées !!

challenge-il-etait-une-fois-les-contes-de-fees

Read Full Post »