Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘fusillé première guerre mondiale’

Lu dans le cadre du Mois anglais

et du challenge 1 pavé par mois :

challenge-un-pave-par-mois

Fille d’un éditeur londonien, Diney Costeloe écrit depuis toujours. Elle a publié de nombreux romans, des histoires de vies difficiles, mais pleines de promesses. Ses livres sont d’immenses succès, notamment Les biles du bout du monde et La Fille sans nom (City).

En 1921, dans le village anglais de Charlton Ambrose, huit petits arbres sont plantés en mémoire des soldats tombés lors de la Grande Guerre. Une nuit, en secret, un neuvième arbre est mystérieusement ajouté par une femme et sa fillette. Qui l’a planté ? Et à quel « soldat inconnu » ce mémorial végétal est-il dédié ?

Quatre-vingts ans plus tard, la colère gronde dans le village face à un projet immobilier qui détruirait le bosquet. Rachel Elliot, une journaliste locale travaillant pour le Belcaster Chronicle, est non seulement déterminée à préserver ce lieu de mémoire, mais aussi à faire toute la lumière sur sa signification.

La jeune femme est loin de se douter que ses recherches vont la mener sur les traces de son arrière-grand-mère, infirmière pendant la guerre.

Au-delà des grands événements de l’Histoire, c’est le passé de sa propre famille que Rachel va exhumer. Une histoire d’amour tragique et un secret qui vont bouleverser sa vie…

Sur fond de première guerre mondiale, Diney Costeloe nous trousse un roman 100% british avec moult mystères. Jouant la carte de la double temporalité, Le soldat oublié, met en scène dans le passé, Molly, femme de chambre de Sarah Hurst, fille unique de sir Georges du village de Charlston Ambrose.

Elle va s’engager comme infirmière en France sous l’impulsion de sa maîtresse et se révéler très efficace pour seconder les religieuses sous la responsabilité desquelles elle travaille.

Un jour de 1915, elle soigne Thomas Carter, blessé lors d’une bataille. Au fil de sa convalescence, les deux jeunes gens vont tomber amoureux.

De nos jours, on suit Rachel, une journaliste, qui va enquêter sur le soldat inconnu. Ses recherches vont l’amener à exhumer les secrets de sa propre famille. Bien sûr, les deux histoires vont finir par se rejoindre, comme c’est souvent le cas dans ce genre de romans.

L’histoire est habilement menée, emplie d’un certain suspens même si l’on comprend rapidement où l’autrice veut en venir et j’ai trouvé ça dommage, le suspens lié à ce soldat inconnu est rapidement éventé.

On devine aussi facilement pourquoi cet homme n’a pas le droit aux honneurs puisque ces oubliés étaient les fusillés pour l’exemple, pour leur refus de monter au feu, désertion ou désobéissance.

D’un point de vue historique, l’histoire est intéressante et bien documentée : on suit ce qui se passe à l’arrière avec Molly : les blessés et les mourants, leurs détresses, leurs souffrances et les soins qu’on leur prodigue.

Aux côtés de Thomas, on assiste aux assauts, aux pilonnages du no man’s land, on côtoie les hommes enterrés sous les cratères de terre, blessés, accrochés aux barbelés, etc, on s’y croirait. On voit les soldats se décourager, lassés par cette guerre qui n’en finit pas.

Le duo est attachant et on a plaisir à plonger dans cette partie historique, à les suivre, à voir éclore leur histoire.

Ce que je regrette vraiment c’est que Diney Costeloe a mal maitrisé son suspens, et nous propose une intrigue trop facile, trop conforme à ce qu’on pourrait en attendre et je trouve ça dommage, j’aurai aimé plus de surprises, moins de facilités.

Néanmoins, si vous aimez les romans historiques anglais, les histoires de famille et la première guerre mondiale, Le soldat oublié va vous plaire j’en suis sûre !

Pour ma part, malgré mes bémols, je ne regrette pas ma lecture.

Read Full Post »