Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Grand prix des lectrices ELLE 2014’

Après une sélection de décembre totalement catastrophique, je fonde beaucoup d’espoir sur celle de janvier pour redresser la barre car jusqu’ici je n’ai aimé que 4 livres sur les 12 reçus et surtout je n’ai eu aucun coup de cœur !

Mes co-jurées de janvier ont donc livré leur verdict et sélectionné :

Catégorie roman : Petites scènes capitales de Sylvie Germain. Encore une romancière que je n’ai jamais lu et qui suscite des avis très tranchés, y compris parmi notre petit groupe de jurées. Le style ravit mais l’histoire nettement moins, verdict dans quelques jours !

Le sujet :  La première des « petites scènes capitales » pour Lili, c’est celle d’une photo que lui montre sa grand-mère, il y a une mère et son bébé, le bébé c’est elle, la mère a disparu. Quand son père se remarie elle se trouve à 5 ans avec trois sœurs et un frère par alliance, avec ce décalage de fille unique qui peine à comprendre les relations familiales et que l’adolescence rend plus opaques. L’aînée devient rebelle, le garçon veut devenir moine, la cadette meurt et chacun part loin du foyer. Seule Lili reste en témoin muet de la tragédie familiale qui n en a pas fini de révéler ses secrets, puis s’en va elle aussi étudier à Paris, change de cap en mai 68 pour l’expérience communautaire, poursuivant une quête de soi tâtonnante, traversée de rencontres, d’éblouissements solitaires, de révélations dont elle ne sait que faire.

petites-scenes-capitales-sylvie-germain

Catégorie document : Il sera comme le mois dernier question de guerre en Syrie avec cet essai de Caroline Poiron, veuve de Gilles Jacquier qui était grand reporter à France 2. Ce genre de livre n’est pas ma tasse de thé mais je ferai l’effort de me plonger dedans, j’ai peur qu’il soit très émouvant et dur à lire.

Le sujet : « Qui a tué Gilles Jacquier, journaliste de France 2, le 11 janvier 2012 à Homs, Syrie. Unis par le sort nous étions présents lors du décès du grand reporter d Envoyé spécial et par ce besoin de trouver la vérité, nous avons mené l enquête pour comprendre ce qui s est réellement passé dans la ville symbole de la résistance au régime de Bachar Al Assad, afin de lever le voile sur le meurtre du reporter français. Le premier, malheureusement, d une longue série. Pour nous, il est clair que la mort de Gilles est un crime d Etat. Vicieux et machiavélique. A l image de cette Syrie sanglante, mystérieuse et complexe, gérée de main de fer par la famille Assad. De cette Syrie à feu et à sang depuis quelques mois et qui se déchire sous le regard gêné d une communauté internationales impuissante. »

attentat-express-caroline-poiron

Catégorie policier : La théorie du chaos de Leonard Rosen. Cette catégorie ne m’a pas réservé que de bonnes lectures c’est le moins que l’on puisse dire et je ne connais rien à la théorie du chaos mais je ne demande qu’à être séduite même si les maths et moi ne faisons pas bon ménage !

Le sujet : Arrière-petit-fils de Jules Henri Poincaré, dont les travaux sont à l’origine de la théorie du chaos, Henri Poincaré, commissaire à Interpol, est bien moins concerné par les équations que par le crime. Et pourtant… lorsque James Fenster, un mathématicien, est assassiné à Amsterdam dans des circonstances très mystérieuses – au moment de prendre la parole à une conférence sur le commerce mondialisé, le commissaire va commencer à s’intéresser de près à ses théories. Si l’enquête laisse apparaître un lien possible avec un étrange attentat kamikaze à Milan et la mort violente d’une jeune femme à Barcelone, Poincaré, seul contre tous, est persuadé que la solution réside dans les travaux de Fenster. Le chaos qui s’installe autour de lui et les multiples pistes que ses collègues s’apprêtent à suivre ne lui laissent que très peu de temps pour reconstituer un puzzle en effet très mathématique, aux enjeux et aux conséquences inattendus.

la-theorie-du-chaos-leonard-rosen

Connaissez-vous ces trois livres, les avez-lus ? En attendant de connaitre mon avis sur ces lectures, je vous souhaite un bon week-end et de belles lectures !

Read Full Post »

Quels sont les 3 livres au menu de ce mois de novembre en lice pour le prix ELLE des lectrices 2014 ? Mes co-jurées ont livré leur verdict et sélectionné :

Catégorie roman : Cherchez la femme d’Alice Ferney. Je n’ai jamais lu cette romancière qui suscite des avis très tranchés, j’espère être séduite par l’histoire de ce couple mais je vous avoue quand même que cette auteure ne m’attire pas du tout…

Le sujet : Serge est brillant, entreprenant, narcissique. Marianne est sincère, ardente, déterminée au bonheur. Cherchez la femme raconte “l’histoire totale” de leur couple. Sous les yeux du lecteur, il se forme, s’établit, procrée, s’épanouit, subit l’épreuve du temps et la déchirure de l’infidélité…

cherchez-la-femme-alice-ferney

Catégorie document : Fitzgerald le désenchanté de Liliane Kerjean. Alors là je suis emballée !!! J’ai beaucoup aimé Gatsby lu au printemps et j’ai hâte d’en savoir plus sur ce grand romancier, d’autant qu’ensuite je pourrai lire Alabama Song, déjà dans ma PAL.

Le sujet : Cette biographie très alerte fait fi des clichés qui accompagnent la vie de Francis Scott Fitzgerald. D’un côté, un jeune écrivain talentueux, beau, marié à une femme excentrique, emblématique de toute une époque, qui, à l’âge de 24 ans publie un premier roman, L’envers du paradis, au succès foudroyant. De l’autre, la chute vertigineuse, qui passe par l’alcool, l’argent, la folie.

fitzgerald-liliane-kerjean

Catégorie policier : Absences d’Alice LaPlante. Jusqu’à présent les romans policiers sélectionnés m’ont beaucoup plu, j’espère qu’il en sera de même pour celui-ci, le sujet est intéressant et j’espère qu’il sera bien traité.

Le sujet : Amanda O’Toole, soixante-quinze ans, a été retrouvée morte à son domicile, amputée des quatre doigts de la main droite. La police soupçonne la voisine et amie d’Amanda, le docteur Jennifer White – chirurgien orthopédiste à la retraite – d’être l’auteur de ce meurtre. Mais Jennifer est atteinte de la maladie d’Alzheimer et ne sait pas elle-même si elle est coupable. Elle partageait une relation extrêmement intime avec Amanda, même si ces deux femmes énergiques et orgueilleuses avaient été aussi par moments des adversaires redoutables. Amanda entendait parfois régir la vie de son amie et, sous prétexte d’honnêteté, dévoiler certains secrets qui auraient dû rester enfouis, relatifs notamment au mari de Jennifer, James, avocat retors, décédé depuis peu. Sans enfant et marraine de Fiona, la fille de Jennifer, Amanda instaurait une rivalité et un rapport de forces constant avec son amie, plus brillante, plus gâtée qu’elle par la vie. C’est la voix de Jennifer qui raconte cette amitié complexe et sa vie passée, de façon fragmentée, par des bribes, des souvenirs, des conversations, ou encore par le biais d’un journal qu’elle tient pour tenter de combattre la détérioration de son esprit et où ses enfants et amis sont amenés à témoigner de temps à autre. Ils émergent également de ce brouillard de la conscience, tour à tour confuse et lucide, de Jennifer : Amanda, bien sûr, Fiona, mais aussi Mark, le fils de Jennifer, ambigu comme son père, ou encore Magdalena, la garde-malade dévouée mais qui a des secrets, elle aussi. Jennifer White finira-t-elle par retrouver dans sa mémoire malade des révélations sur le meurtre d’Amanda ? Est-ce elle qui l’a tuée et lui a ainsi mutilé la main ? Pour quelle raison ? Face à une personnalité aussi imprévisible et tourmentée, la vérité ne peut être simple.

absences-alice-laplante

Une troisième sélection qui me séduit davantage que les précédentes, j’espère qu’elle me réserve de belles lectures. Et vous, avez-vous lu ces livres, aimeriez-vous les lire ?

Et je finis ce billet en ayant une pensée pour Denis Diderot dont on fête aujourd’hui le tricentenaire de la naissance. Le père de l’Encyclopédie est né à Langres le 5 octobre 1713, alors je file relire Regrets sur ma vieille robe de chambre, une réflexion douce-amère sur le destin des philosophes face à la prospérité et les compromis auxquels l’intellectuel vieillissant qu’il est, peut se laisser aller. A l’heure où il endosse une robe de chambre toute neuve, il pleure l’ancienne. Celle dans laquelle l’a peint Van Loo est magnifique, vous ne trouvez pas ?

Denis-DiderotBon week-end et belles lectures à vous toutes, en compagnie de Diderot ou pas !

Read Full Post »

Comme je vous l’ai annoncé ici, j’ai la grande joie d’être jurée pour le grand prix des lectrices ELLE 2014. Mes co-jurées de septembre ont livré leur verdict et les 3 livres du mois de septembre sélectionnés sont :

Catégorie roman : Une faiblesse de Carlotta Delmont de Fanny Chiarello. Un choix qui me ravit même s’il m’a surpris puisque mes copinautes ELLE blogueuses avaient préféré un autre livre. Je comptais l’emprunter à la médiathèque à la rentrée, ce ne sera finalement pas la peine. Vous connaissez mon goût pour les années 20, on est piles dedans !

Le sujet : En 1927. La chanteuse lyrique Carlotta Delmont est au faîte de sa carrière. Mais un soir, après un triomphe à l’Opéra Garnier, elle disparaît sans laisser de trace. Son partenaire, le ténor Anselme Marcat, est suspecté ; une lettre anonyme a rendu publique sa liaison avec la diva. Les rumeurs agitent Paris, jusqu’au jour où la cantatrice réapparaît, les cheveux coupés à la garçonne.

une-faiblesse-de-carlotta-delmont-fanny-chiarello

Catégorie Document : Tout s’est bien passé d’Emmanuèle Bernheim. Là je déchante car même s’il a fait l’unanimité des jurées de septembre, le sujet me fait peur, et franchement je n’ai pas envie de lire un tel docu pendant mes vacances, j’aurais vraiment préféré recevoir un autre livre.

Le sujet : Dans ce récit à la première personne, la romancière revient sur l’histoire de son père, hospitalisé en 2008 après un accident vasculaire cérébral à l’âge de 88 ans. Diminué et supportant mal la dépendance, cet homme curieux de tout et aimant la vie lui demande de « l’aider à en finir ».

tout-s-est-bien-passe-emmanuele-bernheim

Catégorie policier : Zone de non-droit d’Alex Berg. Un roman d’espionnage avec la CIA et Al-Qaïda, je vous avoue que ce n’est pas du tout ma tasse de thé mais peut-être qu’une bonne surprise m’attend.

Le sujet : À Hambourg, les préparatifs du sommet international contre l’armement et pour le climat battent leur plein. Les services secrets ont reçu les premières menaces terroristes. Au même moment, l’avocate Valérie Weymann est arrêtée à l’aéroport. Au terme d’interrogatoires interminables, elle comprend que les agents de la cia et du bnd la suspectent d’être liée à Al-Qaïda.
Et puis une bombe explose dans la gare de Dammtor. Vingtquatre heures plus tard, Valérie, sur qui pèsent de graves soupçons, est conduite dans une prison secrète d’Europe de l’Est.

Ces 3 livres sont arrivés juste avant mon départ en vacances et ont tout naturellement rejoint ma PAL de vacances puisque je dois rendre mes avis et mes notes à ELLE avant le 27 août. Une première sélection en demi-teinte pour moi, mais c’est le jeu et tout l’enjeu du prix : ne pas choisir ses lectures ! Avez-vous lu ces livres, aimeriez-vous les lire ?

Read Full Post »