Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘il est grand temps de rallumer les étoiles’

Anna, Chloé, Lily. Trois femmes, trois générations, trois voix qui se répondent. Une merveille d’humour, d’amour et d’humanité.

A trente-sept ans, Anna croule sous le travail, les dettes et les relances des huissiers. Ses filles Chloé et Lily, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner, dans le meilleur des cas. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée depuis le départ de son mari.

A dix-sept ans, Chloé, pourtant excellente élève est sur une pente dangereuse, faisant sans cesse les mauvais choix. L’adolescente a renoncé à ses rêves pour aider sa mère et décide d’arrêter sa scolarité, faisant une croix sur le bac. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais.

Lily, du haut de ses douze ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire.

Lorsqu’Anna est licenciée de son job de serveuse, elle se rend compte que ses filles vont mal : Lily se fait harceler au collège, quant à Chloé, elle sèche les cours pour prendre du bon temps avec des garçons.

Anna prend alors une décision folle : au lieu de rembourser ses dettes avec ses indemnités de licenciement, elle emprunte le camping-car de son père et embarque ses filles pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si elle ne peut revenir en arrière, elle peut choisir un autre chemin et espérer retrouver une complicité avec Chloé et Lily…

A chaque été, son Virginie Grimaldi. Il y a deux ans j’avais lu Tu comprendras quand tu seras plus grande, l’an dernier Le premier jour du reste de ma vie, cet hiver Chère mamie et cette année j’ai jeté mon dévolu sur Il est grand temps de rallumer les étoiles.

Et une fois de plus, quel plaisir de lire la plume de Virginie Grimaldi que j’ai d’abord connu via son blog il y a bien longtemps de cela ! Véritable carton en librairie, ce titre me tentait beaucoup depuis sa parution en grand format l’an dernier, je n’avais donc qu’une hâte qu’il sorte en poche et aussitôt acheté, aussi lu !

Ce road-trip familial en Scandinavie fut une vraie bouffée d’air frais. L’histoire oscille entre rires et émotions et les personnages sont une fois de plus le point fort du roman. L’autrice a vraiment le chic de bien brosser ses héroïnes, les rendant attachantes et surtout terriblement vraies.

Chaque maman solo peut se retrouver dans le personnage d’Anna, maman déterminée à retrouver une complicité avec ses filles, en tout cas, je me suis reconnue en elle, notamment à cause du père est aux abonnés absents. Comme elle, j’ai du faire avec les fins de mois difficiles même si je n’ai jamais été autant dans les dettes qu’elle et je suis maman de deux enfants, deux garçons pour ma part.

Chloé est une adolescente d’aujourd’hui, qui est accro à son téléphone portable, aux réseaux sociaux et qui tient un blog où elle se raconte. En manque de son père, elle cherche l’affection dans chaque garçon qu’elle croise, pensant à chaque fois qu’il est le bon et se retrouvant bien démunie lorsque le garçon ne donne plus signe de vie une fois qu’il a eu ce qu’il voulait.

Mais le personnage que j’ai préféré c’est Lily qui écrit son quotidien dans son journal intime qu’elle a surnommé Marcel. Harcelée au collège, elle prend malgré tout la vie du bon côté et remanie les expressions à sa sauce, ce qui donne des passages très drôles.

Avec son quatrième roman, Virginie Grimaldi nous fait voyager à travers la Scandinavie et j’ai beaucoup aimé cet aspect du récit, elle nous rêver et nous donne envie d’embarquer pour un voyage en camping-car, ce que je n’aurai jamais imaginé avant, je dois bien le confesser !

Au-delà du voyage, Virginie Grimaldi met l’accent sur l’essentiel, c’est-à-dire le lien qui unit cette mère et ses filles, un lien qui s’est un peu distendu au fil des années. Elle aborde aussi un certain nombre de thématiques : l’amitié, l’autisme, la précarité, le manque d’estime de soi, l’adolescence, les violences domestiques…

S’il y a des chapitres un peu tristes, l’histoire met surtout du baume au cœur. Le ton est volontiers enjoué, les réparties pleines d’humour, les personnages attachants (notre trio d’héroïnes mais aussi les camping caristes qu’ils vont croiser).

Virginie Grimaldi sait y faire et sa plume fluide m’a littéralement ferré et ensuite, difficile de lâcher ce roman, un vrai page turner ! Je vous le conseille vivement.

Read Full Post »