Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Ils étaient sept’

C.A. Larmer est née en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Elle écrit depuis une ferme délabrée, située sur la côte est de l’Australie et, à notre connaissance, n’a tué personne.

Il en faut peu à Alicia Finlay pour être heureuse : un bon petit plat de sa sœur, un verre de vin rouge et un roman policier bien ficelé. Il ne lui manque qu’une seule chose pour que son bonheur soit parfait : pouvoir partager sa passion pour les grands du polar.

Aussi décide-t-elle de créer un groupe de lecture qui leur serait dédié. Très vite, les premières candidatures arrivent et bientôt sept membres forment le tout nouveau Club des amateurs de romans policiers.

Chez Alicia, tout est prêt pour leur première réunion : le thé infuse, les toasts sont au chaud. Mais, tandis que les discussions portent sur Les Vacances d’Hercule Poirot, l’un des invités a l’esprit ailleurs.

Il n’est pas là par hasard, il a un plan diabolique. Bientôt, un des membres du club est victime d’une tentative d’homicide. Puis un autre disparaît. L’équipe décide de mener l’enquête…

Authentique déclaration d’amour à l’œuvre d’Agatha Christie, Ils étaient sept, premier opus de la série Le club des amateurs de romans policiers, va vous séduire, si vous avez, comme moi, un gros faible pour les cosy mysteries.

En effet, les sept lecteurs et lectrices de ce club pas comme les autres adorent la reine du crime et plus spécialement ses romans mettant en scène son plus célèbre détective, l’immense Hercule Poirot.

L’idée principale de l’intrigue a été pour moi un réel argument pour acquérir ce livre. J’ai trouvé vraiment innovante l’idée d’un criminel qui entrerait dans un club de lecture de fans d’Agatha Christie pour y commettre un crime.

Et je dois dire que l’intrigue tient plutôt bien ses promesses. Les fausses pistes sèment le doute et le suspens est bien mené même si j’ai deviné bien avant le point final où l’autrice voulait nous emmener, je n’ai malgré tout pas boudé mon plaisir.

L’autrice s’appuie sur un épisode de la vie d’Agatha Christie pour bâtir son intrigue, c’est bien vu car si l’on ne connait pas la vie de la reine du crime, on se fait bien berner par C.A Larmer.

J’ai aimé que le cadre de l’histoire soit l’Australie, c’est dépaysant et que l’intrigue tourne autour des romans d’Agatha Christie sans jamais les spoiler, un très bon point pour moi. La lecture s’est révélée fluide et addictive puisque je l’ai très rapidement lu même si, pour moi, nos héros sont longs à la détente car le dénouement était évident.

Un cosy mystery comme on les aime, avec ce qu’il faut de suspense, de mystère, d’humour et de tea time, porté par des personnages sympathiques qui ont tous un quelque chose d’intrigant ou d’attachant.

Je serai au rendez-vous du tome 2,  Le Crime du SS-Orient, en compagnie de ma Belette qui est partante pour lire cette suite avec moi puisqu’elle a bien aimé cet opus même si elle a plus de bémols que moi, retrouvez son avis éclairé ici !

Read Full Post »