Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Ingela Korsell’

Alors que la fête d’Halloween bat son plein, l’esprit d’un enfant disparu erre dans les rues de Mariefred à la nuit tombée et se met à attaquer la population. Dans la mythologie nordique, on appelle Myling les incarnations spectrales d’enfants morts non baptisés, contraints de hanter la Terre jusqu’à ce qu’ils trouvent quelqu’un pour les enterrer dignement. Quelqu’un – une Sorcière maléfique ? – semble avoir réveillé ce Myling du royaume des morts pour réclamer vengeance. Alors qu’Alrik et Viggo enquêtent sur cet étrange fantôme qui terrorise la ville, Iris, une jeune fille mystérieuse débarque à Mariefred et fait battre le coeur d’Alrik un peu plus vite.
Mais celle-ci porte des secrets inavouables et semble beaucoup mieux connaître la magie qu’elle ne le laisse paraître.

A Mariefred, une petite ville suédoise, c’est l’heure de fêter Halloween. Les enfants et les adolescents sont déguisés en sorciers, loups-garous, squelettes, fantômes…

Alors que les festivités aux quatre coins de la cité battent leur plein, un fantôme vient semer la zizanie chez Martin et s’en prend à Loke et Tove, ses enfants, camarades de classe de Alrik et Viggo.

Estrid et Magnar demandent l’aide des deux jeunes garçons pour enquêter sur ce fantôme. Dans un livre de la bibliothèque magique, Alrik découvre qu’il s’agit d’un Myling, un enfant assassiné qui n’a pas reçu de sépulture et qui revient s’en prendre aux descendants de son meurtrier.

Après enquête auprès de Martin, Viggo et Alrik se rendent compte que le fantôme en question serait celui d’une petite fille placée dans la maison de Martin qui servait après la guerre d’orphelinat…

Ce troisième tome de la série Pax, Le myling frappe, est à la hauteur des deux précédents quoique nettement plus sombre et angoissant ! Je croyais qu’il s’agissait d’une trilogie mais le quatrième opus sortira en octobre et il semblerait qu’il y ait au moins sept tomes de parus en Suède, de belles heures de lecture en perspective pour mon Sami-Chameau qui adore cette atmosphère et moi-même.

Après Les ténèbres avancent et Le grimm rôde, place au Myling frappeur ! Une ambiance beaucoup plus sombre comme je le disais plus haut, parfaite au moment d’Halloween mais qui fait quand même son petit effet en juin car l’angoisse monte crescendo tout au long du récit, de façon habile et bien dosée.

Aucun temps mort une fois de plus pendant plus de deux cent pages, un rythme trépidant et des héros toujours aussi malmenés par les créatures étranges qui viennent errer dans ce coin perdu de Suède.

Les deux frères sont plus soudés que jamais et ils se révèlent diablement sympathiques même si j’ai une nette préférence pour l’aîné Alrik, plus posé et réfléchi.

J’ai une fois de plus partagé cette lecture avec mon Sami-Chameau de fils qui a 10 ans et qui est pile la cible de ce roman écrit par Asa Larsson et Ingela Korsell, deux auteurs suédois confirmés que je découvre pour ma part à la lecture de cette série.

C’est un roman fantastique le disais-je pour les 9 / 12 ans avec un rythme soutenu, des chapitres courts et de nombreuses illustrations en noir et blanc façon comics signées Henrik Jonsson, qui concourent à rendre ce nouveau tome macabre à souhait, à l’instar de la couverture.

Mon Sami-Chameau a un vrai coup de cœur pour cette série, il s’est aisément glissé dans la peau de Viggo, blond et cadet comme lui, aussi coléreux que lui aussi soit dit en passant et il est a hâte que le quatrième volume paraisse en octobre.

Un roman fantastique et une série à découvrir d’autant qu’elle met en valeur le courage et la solidarité, deux belles valeurs que les jeunes doivent cultiver à absolument.

Un grand merci aux éditions Slalom pour cette lecture palpitante !

Read Full Post »

Un loup-garou, l’esprit d’un enfant mort, des spectres… autant de combattants acharnés, tirés des plus sombres légendes nordiques, qui sont prêts à détruire Mariefred et ses habitants.

Il faudra toute l’ingéniosité et le courage d’Alrik et de son frère Viggo, deux enfants placés en famille d’accueil, pour défendre la petite ville. Guidés par Magnar et Estrid, Alrik et Viggo vont découvrir le sens du mot  » confiance  » et trouver petit à petit leur place, en se révélant à eux-mêmes.

Alrik et Viggo sont deux frères dont la mère n’est plus jugée apte à s’occuper d’eux par les services sociaux. Ils arrivent à Mariefred, une petite ville suédoise, dans une famille d’accueil. Désormais, ils vivront chez Anders et Laylah, un couple aimant et sans enfant, heureux de s’occuper d’eux.

La découverte à Mariefred du corps d’un vieux chercheur de trésor attaqué par une bête non identifiée plonge la petite ville dans la terreur. Quelques jours plus tard, c’est une adolescente qui est très sérieusement blessée par la même créature, qu’elle décrit comme une sorte de loup-garou. Avec l’aide d’Estrid et Magnar ainsi que celle de Damir, un sorcier venu chercher de l’aide dans les livres de la bibliothèque secrète, Alrik et Viggo découvrent qu’ils doivent créer une corde de Gleipnir.

Cette corde utilisée dans la mythologie nordique pour dompter les loups-garous est très difficile à réaliser puisque les garçons doivent récolter de l’haleine de poisson, de la salive d’oiseau, des pas de chats, de la barbe de femme, de la lave et des tendrons d’ours…

Ce second tome de la trilogie Pax, Le Grimm rôde, m’attendait dans ma PAL depuis sa parution cet automne. J’ai pourtant lu et bien aimé le premier volume en janvier, Les ténèbres avancent, il était donc grand temps que j’avance dans cette série et je regrette de ne pas m’y être plongé avant car j’ai adoré ce second opus, bien plus que le premier.

Il est vrai que le premier servait à poser le décor et nous présenter les personnages et que les auteurs se concentrent ici davantage sur l’action et de ce point de vue là, on est servi !

Aucun temps mort pendant près de deux cent pages, un rythme trépident et des héros malmenés par la vie avec une mère qui se désintéresse de leur sort et qui sèchera l’anniversaire d’Alrik, par le Grimm et par Simon et sa bande, leurs ennemis jurés !

Les deux frères sont plus soudés que jamais et ils se révèlent diablement sympathiques même si j’ai une nette préférence pour l’aîné Alrik, plus posé et réfléchi.

J’ai une fois de plus partagé cette lecture avec mon Sami-Chameau de fils qui vient d’avoir 10 ans et qui est pile la cible de ce roman écrit par Asa Larsson et Ingela Korsell, deux auteurs suédois confirmés que je découvre pour ma part à la lecture de cette série.

C’est un roman fantastique le disais-je pour les 9 / 12 ans qui a un rythme soutenu, avec des chapitres courts et abondement illustré en noir et blanc façon comics par Henrik Jonsson, ce qui ne manquera pas de séduire les amateurs de bandes dessinées mais aussi ceux qui ont du mal à lire de longues histoires.

Mon Sami-Chameau a un vrai coup de cœur pour cette série, il s’est aisément glissé dans la peau de Viggo, blond et cadet comme lui, aussi coléreux que lui aussi soit dit en passant et il est déjà plongé dans le troisième et dernier volume de la trilogie que je lirai à sa suite.

Un roman fantastique et une série à découvrir d’autant qu’elle met en valeur le courage et la solidarité, deux belles valeurs que les jeunes doivent cultiver à absolument.

Un grand merci aux éditions Slalom pour cette lecture palpitante, le tome 3 n’attendra pas aussi longtemps dans ma PAL !

Read Full Post »

Un loup-garou, l’esprit d’un enfant mort, des spectres… autant de combattants acharnés, tirés des plus sombres légendes nordiques, qui sont prêts à détruire Mariefred et ses habitants.

Il faudra toute l’ingéniosité et le courage d’Alrik et de son frère Viggo, deux enfants placés en famille d’accueil, pour défendre la petite ville. Guidés par Magnar et Estrid et accompagnés par Iris, une jeune fille mystérieuse, Alrik et Viggo vont découvrir le sens du mot  » confiance  » et trouver petit à petit leur place, en se révélant à eux-mêmes. heart_3pax-tome-1-les-tenebres-avancent-larsson-korsell

Alrik et Viggo sont deux frères dont la mère n’est plus jugée apte à s’occuper d’eux par les services sociaux. Ils arrivent à Mariefred, une petite ville suédoise, dans une famille d’accueil. Désormais, ils vivront chez Anders et Laylah, un couple aimant et sans enfant, heureux de s’occuper d’eux.

Ils font leur rentrée au collège et dès le premier jour, Alrik, le cadet qui a tendance à la provocation et à la cleptomanie, se retrouve dans le collimateur de Simon et de sa bande. Viggo, l’aîné, vient à son secours et ils sont tous les deux sanctionnés par le proviseur.

Sur le chemin du retour, ils passent leurs nerfs en jetant des cailloux dans la verrière d’un bâtiment qu’ils croient inoccupé et tombent sur Magnar, qui travaille avec sa sœur Estrid, dans ce qui se trouve être l’orangerie du château.

Magnar et Estrid leur proposent de venir chaque jour après le collège travailler avec eux afin de rembourser les dégâts sur la verrière. Contraints d’accepter, les deux frères viennent comme prévu mais découvrent qu’au sous-sol du bâtiment se trouve une bibliothèque d’un genre particulier puisqu’elle contient des livres magiques et que Magnar et Estrid en sont les gardiens.

Ils ouvrent une vitrine et en sortent un livre dont s’échappe un esprit malfaisant qu’ils doivent terrasser avec le pieu d’infamie. Les gardiens leur révèlent alors qu’ils semblent être les guerriers dont la venue a été annoncée à Estrid, seront-ils à la hauteur de leur tâche ?

Ce premier tome de la trilogie Pax attendait dans ma PAL depuis sa parution en mai dernier, il était donc grand temps que je l’en sorte et j’ai eu le grand plaisir de partager cette lecture de Les ténèbres avancent avec mon Sami-Chameau de fils qui vient d’avoir 10 ans et qui est pile la cible de ce roman écrit par Asa Larsson et Ingela Korsell, deux auteurs suédois confirmés que je découvre pour ma part à cette occasion.

C’est un roman fantastique le disais-je pour les 9 / 11 ans qui a un rythme soutenu, impossible de s’ennuyer à la lecture de ce tome 1 qui plante certes le décor mais qui offre aussi des scènes de bataille corsées avec les esprits malfaisants.

Chaque passage important est complété de pleines pages illustrées en noir et blanc façon comics signées Henrik Jonsson, ce qui ne manquera pas de séduire les amateurs de bandes dessinées mais aussi ceux qui ont du mal à lire de longues histoires, d’ailleurs les chapitres sont courts, ce qui ne manquera pas de séduire les jeunes lecteurs également.

Mon Sami-Chameau a adoré cette histoire, il s’est aisément glissé dans la peau de Alrik, blond et cadet comme lui, et il a hâte de continuer la trilogie. Ça tombe bien le second tome est dans ma PAL.

Un grand merci aux éditions Slalom pour cette lecture palpitante, le tome 2 n’attendra pas aussi longtemps dans ma PAL !

Read Full Post »