Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘juste avant de mourir’

Lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois  :

challenge-un-pave-par-mois

Kath, Adam et leur petite Lyla, intelligente mais renfermée, habitent une ancienne ferme isolée en plein milieu de la lande, dans le Devon. Un jour, Kath se réveille aux urgences après avoir été victime d’un grave accident de voiture. Elle n’a aucun souvenir des circonstances l’ayant conduite au drame. De retour chez elle, choquée mais heureuse de retrouver sa famille, elle déchante vite : Lyla dessine d’étranges motifs et répète qu’elle voit un homme sur la lande. Quant à Adam, il paraît en vouloir terriblement à son épouse, pour une raison que cette dernière ne s’explique pas. Autour de la maison, Kath tombe sur des mises en scène macabres…

Près de Princetown, dans le Devon. Kath souffre d’amnésie depuis l’accident de voiture dont elle a été victime le soir du 30 décembre. Alors qu’elle est persuadée d’avoir glissé sur une plaque de verglas, son mari lui apprend qu’elle a, en fait, voulu se suicider.

Pour la jeune femme c’est l’incompréhension, elle aime tellement sa fille Lyla et son mari Adam, qu’il lui est inconcevable d’avoir intenté à sa vie. Pourtant, un témoin l’a bel et bien vu plonger délibérément dans l’eau avec sa voiture.

Alors que le comportement de Lyla devient de plus en plus inquiétant, les stéréotypies liées à son autisme deviennent de plus en plus envahissants, Kath commence à avoir des flash-backs angoissants qui vont la conduire vers un homme qui hante la lande et qui semble la surveiller de près.

Lyla est persuadé que c’est son père qui épie ainsi sa mère et qu’il a voulu la tuer, déguisant cette tentative d’homicide en suicide…

Juste avant de mourir est le troisième roman de S.K Tremayne après Le doute et La menace.

Prêtant sa plume à un drame familial qui interroge le poids de l’hérédité, les liens du couple et le mystère qui entoure les enfants atteints du syndrome d’Asperger, S.K Tremayne revient avec une intrigue mêlant suspens, secrets de famille, magie et folklore.

Visiblement l’auteur s’est beaucoup documenté sur le syndrome d’Asperger et le personnage de Lyla est véritablement attachant. Cette petite fille de 9 ans, boudée par ses camarades de classe parce qu’elle est trop différente d’eux, est touchante et les liens forts qui l’unissent à sa mère sont bouleversants.

Il s’est également bien documenté sur le Devon et le folklore magique de cette région et il parsème le récit de ses connaissances sur la question, ce qui rend l’atmosphère du récit particulière.

L’auteur nous propose un thriller psychologique qui prend son temps, étrange et gothique qui se déroule sur le terrain sombre et brumeux de Dartmoor dans le Devon. L’atmosphère est noire et devient vite claustrophobe, avec des descriptions détaillées de la lande, des légendes et du folklore druidique de la région.

J’ai aimé cet aspect du roman que je trouve très bien fait, le Devon est un personnage à part entière du roman, c’est d’ailleurs l’in des points forts de cet auteur qui nous propose toujours des ambiances réussies.

Mais j’ai eu du mal à m’intéresser à Kath, à la vie de famille qu’elle partage avec Adam et Lyla et à ce qui a pu réellement lui arriver le soir du 30 décembre.

Le talent du roman et celui de son auteur ne sont sans doute pas à remettre en cause car depuis quelques temps je peine vraiment à terminer les thrillers psychologiques que je lis, est-ce parce que c’est le mauvais timing pour moi ou est-ce parce que je me lasse tout simplement de ce genre, je ne saurai le dire mais cela ne m’a pas aidé à apprécier ma lecture.

Reste que l’ambiance lente, très noire et glaçante est réussie, les personnages sont intéressants mais l’intrigue en elle-même n’a pas réussi à me captiver, quant au dénouement final, je l’ai trouvé invraisemblable et tiré par les cheveux.

Je ressors donc mitigée de ma lecture même si Juste avant de mourir reste un honnête thriller psychologique puisque Belette a l’a aimé, vous pouvez retrouver son avis ici.

Merci à Anne et aux Presses de la Cité pour cette lecture.

Read Full Post »