Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘kate hindley’

Kate Hindley vit et travaille à Birmingham (tout près d’une chocolaterie !). Après des études dans l’illustration, elle commence à travailler dans l’édition jeunesse et les cartes de voeux. Elle expose ses oeuvres, et notamment des totems, à travers le Royaume-Uni.

Le spectacle de Pina va bientôt commencer, mais les petits lapins de l’opéra ont disparu ! Peux-tu l’aider à les retrouver dans les coins et recoins du théâtre de la rue des Tulipes ?

Rue des Tulipes est une toute nouvelle série d’albums tout carton pour les 2 ans signée de la talentueuse illustratrice anglaise Kate Hindley. Vous le savez, Kate Hindley est devenue pour moi une valeur sûre au rayon des albums jeunesse et dès qu’une publication pointe le bout de son nez, je suis au taquet, d’autant qu’elle fait ici les textes et les dessins.

Et une fois de plus, elle montre ici toute l’étendue de son talent avec Le ballet de Pina. Les petits lecteurs sont invités à aider notre héroïne à retrouver ses danseurs, des lapins trop mignons, dans les moindres recoins du théâtre de la rue des Tulipes. Nous retrouvons les protagonistes découverts dans Le slip de Léon et que l’on retrouvera sans aucun doute dans les futurs albums à paraitre : Marcel, Abélia, Pina, Héloïse…

Ses dessins colorés et rythmés sont reconnaissables au premier coup d’oeil, elle a une façon de croquer les animaux tellement particulière avec sa touche vintage qui n’appartient qu’à elle, je suis fan !

Kate Hindley nous propose ici une adorable invitation à une petite enquête avec une image à soulever à chaque page ! Un livre avec flaps, voilà ce qui plait à coup sûr aux tous petits lecteurs qui adorent tourner les pages et découvrir ce qui se cache dessous.

L’histoire toute simple et amusante est suffisante pour susciter l’intérêt des très jeunes lecteurs dès 2 ans qui adorent lorsque les livres leur proposent des animations.

Une fois de plus, c’est bien joué de la part des éditions Little Urban de varier ses publications en proposant une série épatante pour les plus jeunes. J’en profite pour les remercier pour cet envoi qui fait la joie de mes petits lecteurs !

Read Full Post »

Kate Hindley vit et travaille à Birmingham (tout près d’une chocolaterie !). Après des études dans l’illustration, elle commence à travailler dans l’édition jeunesse et les cartes de voeux. Elle expose ses oeuvres, et notamment des totems, à travers le Royaume-Uni.

Suite à une grosse tempête, les vêtements de Léon se sont envolés… même son slip préféré ! Heureusement, toute la rue des Tulipes va se mobiliser pour aider leur pâtissier préféré.

Rue des Tulipes est une toute nouvelle série d’albums tout carton pour les 2 ans signée de la talentueuse illustratrice anglaise Kate Hindley. Vous le savez, Kate Hindley est devenue pour moi une valeur sûre au rayon des albums jeunesse et dès qu’une publication pointe le bout de son nez, je suis au taquet, d’autant qu’elle fait ici les textes et les dessins.

Et une fois de plus, elle montre ici toute l’étendue de son talent avec Le slip de Léon. Les petits lecteurs sont invités à aider notre héros à retrouver ses affaires dans les moindres recoins de la rue des Tulipes. Nous faisons ainsi la connaissance des protagonistes des futurs albums à paraitre : Marcel, Abélia, Pina, Héloïse…

Ses dessins colorés et rythmés sont reconnaissables au premier coup d’oeil, elle a une façon de croquer les animaux tellement particulière avec sa touche vintage qui n’appartient qu’à elle, je suis fan !

Kate Hindley nous propose ici une adorable invitation à une petite enquête avec une image à soulever à chaque page ! Un livre avec flaps, voilà ce qui plait à coup sûr aux tous petits lecteurs qui adorent tourner les pages et découvrir ce qui se cache dessous.

L’histoire toute simple et amusante est suffisante pour susciter l’intérêt des très jeunes lecteurs dès 2 ans qui adorent lorsque les livres leur proposent des animations.

Une fois de plus, c’est bien joué de la part des éditions Little Urban de varier ses publications en proposant une série épatante pour les plus jeunes. J’en profite pour les remercier pour cet envoi qui fait la joie de mes petits lecteurs !

Read Full Post »

Née en Angleterre en 1970, Santa Montefiore est une écrivaine britannique qui a longtemps vécu à Buenos Aires. Elle est mariée à l’écrivain Simon Sebag Montefiore.

Simon Sebag Montefiore est un grand spécialiste de l’Histoire de la Russie, romancier et présentateur de télévision.

Kate Hindley vit et travaille à Birmingham (tout près d’une chocolaterie !). Après des études dans l’illustration, elle commence à travailler dans l’édition jeunesse et les cartes de voeux.

Le Diamant de Sibérie, le plus gros et le plus beau diamant du monde a été dérobé au palais de Buckingham ! La reine est inconsolable et bientôt les rumeurs s’étendent sur la planète : ce sont les russes qui ont fait le coup !

Timmy et les courageux Lapins de la Couronne sont déjà sur l’affaire. Mais ils ne sont pas les seuls : des agents russes pourraient bien perturber la mission et les Ratzi veulent profiter de la situation pour déclencher une guerre mondiale…

Après mon coup de coeur pour Le complot et Air Force One, premier et second opus de la série écrite à quatre mains par Santa et Simon Montefiore, il me tardait de retrouver ces lapins hors du commun, œuvrant pour le bien de la couronne d’Angleterre.

Et je dois dire que Bons baisers de Sibérie a comblé mes attentes et confirmé tout le bien que je pense de cette série excellente pour les enfants dès 8 ans.

Agents secrets, carottes fraîches et humour so british rythment cette folle aventure de Timmy Poil-Fauve, petit lapin maigrichon avec un cache-oeil souffre-douleur de ses frères et soeurs et protégé d’Horatio, ancien lapin de la couronne.

J’ai adoré ce troisième volume avec une histoire menée tambour battant, porté par un héros bien attachant et attendrissant, il montre aux enfants que la force ne fait pas tout, l’intelligence et la débrouillardise comptent aussi.

J’adore les lapins et un roman qui mêle ces charmants rongeurs et les légendes arthuriennes, ne pouvait que m’enthousiasmer d’autant qu’il est réussi : bien écrit, bien rythmé avec des rebondissements, zéro temps mort et beaucoup d’humour.

Ces lapins d’élite loyaux, intelligents et cultivés valent le détour : Clooney, Zéno, Nelson, Horatio, Belle de patte et Laser épauleront de leur mieux Timmy, tout comme leurs cousins américains, dignes successeurs des agents de Men in black.

Le travail éditorial des éditions Little Urban est une fois de plus à souligner : l’objet livre est superbe avec ses dorures en relief, sa couverture en hardback, les en-têtes de chapitres sont illustrés et il y a de nombreuses illustrations pleine page signées Kate Hindley, toutes très jolies.

Je ne peux que vous recommander cette troisième aventure de Timmy Poile-Fauve et ses amis, vous ne devriez pas être déçus ! Quant à moi, je retrouverai avec plaisir tous les protagonistes à l’occasion du dernier volume qui vient de paraître.

Un grand merci aux éditions Little Urban pour cette lecture lapinesque, j’ai adoré !

Read Full Post »

Lu Fraser est une nouvelle voix de la littérature jeunesse anglo-saxonne. Basée dans le Hampshire où elle vit avec son mari et sa fille. Le plus petit Yack est son premier album. Kate Hindley vit et travaille à Birmingham (tout près d’une chocolaterie !). Après des études dans l’illustration, elle commence à travailler dans l’édition jeunesse et les cartes de voeux. Elle expose ses oeuvres, et notamment des totems, à travers le Royaume-Uni.

Au sommet des monts enneigés, là où tourbillonnent des spirales de flocons glacés, blottie contre son troupeau, vit Gertie, une yack.

Gertie n’est pas seulement une yack, c’est la plus petite de tous les yacks. Et ça, Gertie en a assez. Elle veut être comme tous les autres yacks du troupeau, elle veut être comme sa maman.

Gertie RÊVE de GRANDIR et de prendre de la hauteur. Elle ne veut plus attendre !

Kate Hindley est devenue pour moi une valeur sûre au rayon des albums jeunesse, aussi Le petit yack ne pouvait qu’atterrir dans ma PAL tant j’avais adoré N’oublie pas ton rêve et La veille de Noël au pays des merveilles.

Lu Fraser qui signe ici son premier album, nous propose une histoire axée sur la différence et l’acceptation de soi.

Les enfants découvriront qu’il est inutile de complexer sur sa taille et que chacun a sa place au sein de la société, de sa famille ou de son école.

Avec une bonne dose d’humour et de bienveillance, l’autrice démontre à ses jeunes lecteurs que même en étant petit, on peut faire de grandes choses !

Le récit est drôle, cocasse, bien rythmé et mené par une héroïne toute mignonne et attachante que les enfants auront plaisir à suivre tout au long de son aventure.

La mise en image de cette histoire est réalisée avec brio par Kate Hindley dont j’admire tant le travail et le talent.

Ses dessins colorés et rythmés sont reconnaissables au premier coup d’oeil et servent à merveille le texte de l’autrice.

Un très chouette album que je conseille aux enfants dès 4 ans et je remercie les éditions Little Urban pour cet envoi, j’ai adoré !

Read Full Post »

Née en Angleterre en 1970, Santa Montefiore est une écrivaine britannique qui a longtemps vécu à Buenos Aires. Elle est mariée à l’écrivain Simon Sebag Montefiore.

Simon Sebag Montefiore est un grand spécialiste de l’Histoire de la Russie, romancier et présentateur de télévision.

Kate Hindley vit et travaille à Birmingham (tout près d’une chocolaterie !). Après des études dans l’illustration, elle commence à travailler dans l’édition jeunesse et les cartes de voeux.

Après avoir brillamment sauvé la reine d’Angleterre, Timmy a intégré les lapins de la couronne même si il a du mal à y croire.

Si les Lapins de la Couronne impressionnent Timmy, ce n’est rien à côté des lapins de la Maison-Blanche. L’annonce de la visite des cousins américains met le tout Londres en ébullition.

À commencer par Papa Ratzi et son armée de méga-rats super-numériques, prêts à semer le chaos et à déclencher une crise mondiale car, grâce à un espion au terrier, ils savent que le président des Etats-Unis a une frousse bleue des rats !

Après mon coup de coeur pour Le complot, premier opus de la série écrite à quatre mains par Santa et Simon Montefiore, il me tardait de retrouver ces lapins hors du commun, œuvrant pour le bien de la couronne d’Angleterre.

Et je dois dire que Air force one a comblé mes attentes et confirmé tout le bien que je pense de cette série excellente pour les enfants dès 8 ans.

Agents secrets, carottes fraîches et humour so british rythment cette folle aventure de Timmy Poil-Fauve, petit lapin maigrichon avec un cache-oeil souffre-douleur de ses frères et soeurs et protégé d’Horatio, ancien lapin de la couronne.

J’ai adoré ce second volume avec une histoire menée tambour battant, porté par un héros bien attachant et attendrissant, il montre aux enfants que la force ne fait pas tout, l’intelligence et la débrouillardise comptent aussi.

J’adore les lapins, j’en ai un moi-même, et un roman qui mêle ces charmants rongeurs et les légendes arthuriennes, ne pouvait que m’enthousiasmer d’autant qu’il est réussi : bien écrit, bien rythmé avec des rebondissements, zéro temps mort et beaucoup d’humour.

Ces lapins d’élite loyaux, intelligents et cultivés valent le détour : Clooney, Zéno, Nelson, Horatio, Belle de patte et Laser épauleront de leur mieux Timmy, tout comme leurs cousins américains, dignes successeurs des agents de Men in black.

Le travail éditorial des éditions Little Urban est une fois de plus à souligner : l’objet livre est superbe avec ses dorures en relief, sa couverture en hardback, les en-têtes de chapitres sont illustrés et il y a de nombreuses illustrations pleine page signées Kate Hindley, toutes très jolies.

Je ne peux que vous recommander cette seconde aventure de Timmy Poile-Fauve et ses amis, vous ne devriez pas être déçus !

Un grand merci aux éditions Little Urban pour cette lecture lapinesque, j’ai adoré !

Read Full Post »

Lu dans le cadre du Cold Winter Challenge

Carys Bexington est née et a grandi dans l’ouest du Dorset. Elle a passé son enfance à grimper à absolument tous les arbres qui entourent la vieille ferme venteuse de la famille, tout en remplissant des tas de carnets d’histoires illustrées de ses aventures. Son amour des textes en rimes, des légendes et pour certains personnages l’ont conduites à écrire La veille de Noël au pays des merveilles.

Kate Hindley vit et travaille à Birmingham (tout près d’une chocolaterie !). Après des études dans l’illustration, elle commence à travailler dans l’édition jeunesse et les cartes de voeux. Elle expose ses oeuvres, et notamment des totems, à travers le Royaume-Uni.

Il y a plusieurs années de cela, le lapin toujours en retard, est arrivé trop tard pour la levée du 24 décembre. La lettre de la gentille princesse de coeur n’est donc pas parvenue au Père Noël, ce qui l’a légèrement aigrie.

Mais cette année, le lapin l’a posté en temps et en heure et voilà le bonhomme en rouge et ses célèbres rennes Tornade, Danseuse, Fringant, Furie, Comète, Cupidon, Eclair et Tonnerre, filent danss la nuit, direction le pays des merveilles !

Ce n’est pas une veille de Noël ordinaire, car en dépit des protestations des rennes et des lutins, le père Noël arrive au pays des merveilles. Celui d’Alice, du Lapin Blanc, du chat du Cheschire et du Chapelier Fou.

Ils ont un cadeau très spécial à livrer à la princesse, devenue entre temps Reine de Coeur. Malheur ! Celle-ci déteste Noël ! et ne cesse d’ordonner « QU’ON LEUR COUPE LA TÊTE SUR-LE-CHAMP ! ».

En ce 24 décembre, à quelques heures seulement de Noël, La veille de Noël au pays des merveilles, est un album particulièrement de circonstance, que je ne pouvais pas manquer de vous présenter car j’ai eu une gros coup de coeur pour lui !

Bien que n’étant pas particulièrement fan de l’univers à la fois onirique et farfelu de Lewis Carroll, j’ai adoré cette histoire qui mixe l’univers du père Noël et celui de la reine du coeur, pour en faire un rendez-vous explosif !

Carys Bexington, qui signe ici son premier album, nous propose une histoire absolument délicieuse et drôle qui fourmille de clins d’oeil au roman victorien et au long métrage de Walt Disney en nous permettant de retrouver les personnages emblématiques de cette histoire (le chapelier fou, le lapin blanc, le chat du Cheschire, la reine de coeur, le lièvre de mars) et en y incorporant le père Noël, ses rennes et ses lutins !

Le mélange des genres et des univers marche formidablement bien, une trouvaille extra qui imprime à cette histoire un humour anglais assumé et une allure folle car la reine de coeur, qui ne peut souffrir Noël, n’a de cesse de poursuivre ce pauvre père Noël de sa rage et de sa haine.

La mise en image de cette histoire est réalisée avec brio par Kate Hindley dont j’admire tant le travail et le talent. Ses dessins colorés à la fois rétros et modernes sont reconnaissables au premier coup d’oeil et servent à merveille le texte de l’autrice.

Un album drôle, caustique, truculent et magique qui m’a totalement séduite, j’espère vous avoir donné envie de le découvrir à votre tour, il devrait plaire aux petits lecteurs dès 4 ans !

Un grand merci aux éditions Little Urban pour ce bel album, sans doute le dernier de l’année !

Read Full Post »

Née en Angleterre en 1970, Santa Montefiore est une écrivaine britannique qui a longtemps vécu à Buenos Aires. Elle est mariée à l’écrivain Simon Sebag Montefiore.

Simon Sebag Montefiore est un grand spécialiste de l’Histoire de la Russie, romancier et présentateur de télévision.

Kate Hindley vit et travaille à Birmingham (tout près d’une chocolaterie !). Après des études dans l’illustration, elle commence à travailler dans l’édition jeunesse et les cartes de voeux.

En se rendant chez Horatio, Timmy Poile-Fauve, le lapin le plus maigrichon de toute la garenne, fait une rencontre qui va changer sa vie. Abreuvé aux histoires extraordinaires des lapins de la couronne surprend une conversation entre trois ratzis.

Les gros rats veulent photographier la reine d’Angleterre en nuisette afin de vendre ce cliché ô combien compromettant à scelerats.com

Lorsque Timmy se confie à Horatio, ce dernier lui dit qu’il doit anéantir le complot qui plane sur Buckingham Palace !

Pour cela, il doit se rendre à Londres. Lui, qui endure au quotidien les rires moqueurs de ses frères et soeurs, sent s’en bien incapable. Mais le vieux lapin ne l’entend pas de ce cette oreille !

Timmy n’a pas le choix : il doit se rendre à Londres et trouver les Lapins de la Couronne d’Angleterre, les seuls capables de déjouer le complot qui menace la reine !

Le complot est le premier tome des Lapins de la couronne d’Angleterre, une série qui en comprendra quatre, signée Santa et Simon Montefiore, destinée aux 9 / 12 ans.

Agents secrets, carottes fraîches et humour so british rythment cette folle aventure de Timmy Poil-Fauve, petit lapin maigrichon avec un cache-oeil souffre-douleur de ses frères et soeurs et protégé d’Horatio, ancien lapin de la couronne.

J’ai adoré ce premier volume avec une histoire menée tambour battant, porté par un héros bien attachant et attendrissant, il montre aux enfants que la force ne fait pas tout, l’intelligence et la débrouillardise comptent aussi.

J’adore les lapins, j’en ai un moi-même, et un roman qui mêle ces charmants rongeurs et les légendes arthuriennes, ne pouvait que m’enthousiasmer d’autant qu’il est réussi : bien écrit et bien rythmé avec des rebondissements et zéro temps mort.

Ces lapins d’élite loyaux, intelligents et cultivés valent le détour : Clooney, Zéno, Nelson, Horatio, Belle de patte et Laser épauleront de leur mieux Timmy et j’ai hâte de tous les retrouver dans le second tome.

Le travail éditorial des éditions Little Urban est une fois de plus à souligner : l’objet livre est superbe avec ses dorures en relief, sa couverture en hardback, les en-têtes de chapitres sont illustrés et il y a de nombreuses illustrations pleine page signées Kate Hindley, toutes très jolies.

Je ne peux que vous recommander cette première aventure de Timmy Poile-Fauve et ses amis, vous ne devriez pas être déçus !

Un grand merci aux éditions Little Urban pour cette lecture lapinesque, j’ai adoré !

Read Full Post »

Bernard est un lapin. Il sait se comporter comme ses congénères : il remue le nez, dresse les oreilles, mange de l’herbe… parce que c’est ce que font tous les lapins !!

Et pourtant, Bernard se sent différent des autres lapins, il n’a ni les mêmes rêves ni les mêmes aspirations que ses amis et ça le rend bien triste.

Il ne comprend pas pourquoi il ne rêve pas de carottes et, à force de vouloir ressembler à tout le monde, il en oublierait presque son RÊVE. Osera-t-il affronter le regard des autres ?

N’oublie pas ton rêve est un album très touchant qui pourrait avoir cette punchline : Je rêve donc je suis.

Simon Philip encourage ses petits lecteurs à assumer leurs différences et à croire en eux. Son héros, le lapin Bernard, lui, a su le faire et nous inspire pour suivre nos rêves !



Un album idéal pour aider les enfants à cultiver leur confiance en eux, à lire et à rêver dès 4 ans mais qui se lit aussi quand on est grand !

Car à tous âges, il est bon de ne pas oublier certains messages : nous sommes tous uniques, inutiles donc de suivre les autres comme des moutons ou des mignons petits lapins.

Oubliez les normes : vous êtes VOUS, vous êtes MERVEILLEUX, croyez en vous et en vos REVES !!

Outre les belles valeurs qu’il véhicule, cet album est pétillant et joyeux, bourré de fantaisie. Le travail de Kate Hindley accompagne merveilleusement les textes de l’auteur : ses illustrations sont très chouettes et délicieusement vintage, fourmillant de détails, et plus généralement j’ai aimé la façon dont elle utilise sa palette de couleurs.

Je ne peux que conseiller N’oublie pas ton rêve aux petits lecteurs et à leurs parents !

Un grand merci aux éditions Little Urban pour cette lecture.

Read Full Post »