Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘la divine amante’

Sarah Bernhardt est la reine du tout Paris, l’étoile des théâtres. Mais une ombre inquiétante plane : Sarah a reçu plusieurs lettres de menaces. Après divers  » accidents « , plus de doute possible, quelqu’un veut attenter à sa vie ! Elle prend la route accompagnée de sa troupe de fidèles, direction Belle-Ile. Et c’est à son fidèle ami Pipolet, accompagné de nos inénarrables Spectaculaires, qu’elle confie le soin de l’enquête et de sa sécurité. Mais les tentatives de meurtre se renouvellent et le malfrat ne les quitte pas d’une semelle. Il va falloir toute l’ingéniosité de la joyeuse troupe, équipée des nouveaux gadgets des Pipolet, pour le démasquer !

Paris, au temps de La Belle Epoque. Les Spectaculaires sont engagés pour protéger la grande actrice Sarah Bernhardt, menacée par un infâme personnage déguisé en mante religieuse.

Elle doit mettre fin à sa carrière de comédien ou elle mourra. Entourée de ses gardes du corps improvisés et du professeur Pipolet, l’impératrice du théâtre français doit fuir la capitale et se réfugier dans sa propriété de Belle-Île-en-Mer pour échapper à l’ignoble mante…

C’est dans une Bretagne sauvage et pittoresque, que nous entraîne la seconde aventure des Spectaculaires : La divine amante. J’avais découvert cette série au printemps à l’occasion de la lecture du premier opus, Le cabaret des ombres.

J’ai donc retrouvé avec grand plaisir le professeur Pipolet et la fine équipe des Spectaculaires que sont Eustache, l’homme fort, Félix le lycantrope, Evariste l’homme volant et Pétronille, qui n’a besoin d’aucun artifice pour être spectaculaire comme le dit si bien la divine Sarah Bernhardt.

Cette troupe d’artistes de cabaret un peu ratés emmenée par l’inénarrable professeur Pipolet à la mémoire vacillante mais aux inventions farfelues, se trouve en charge dans ce second tome de la protection de la grande actrice, menacée de mort.

Et comme toujours, Pétronille mise à part, ils ne se révèlent pas futés pour un sou et bataillent sec avec les inventions de Pipolet qui sont toujours approximatives en diable.

J’a trouvé ce second volume supérieur au premier, très amusant et avec un dénouement spectaculaire car je n’ai trouvé que dans les dernières pages la personne qui se cachait sous le déguisement de la mante, le suspens est donc mené jusqu’au bout, ce qui est un bon point pour les amateurs d’aventures et d’énigme.

Autre bon point pour moi la narration pleine d’humour qui se révèle très plaisante pour les adultes et les dialogues savoureux. Je trouve que le scénario de Régis Hautière présente fidèlement la Divine : son amour pour les animaux, son cercueil dans lequel elle dormait, l’aréopage qui la suivait dans chacun de ses déplacements, son exubérance, sa théâtralité… rien ne manque !

Cerise sur le gâteau : le décor breton ne pouvait que me plaire bien sûr, une histoire qui se déroule à Belle-Île-en-Mer, en passant par Auray et Quiberon qui sous tous près de chez moi, quel bonheur !!

Quant aux dessins d’Arnaud Poitevin, je les trouve toujours très réussis et rythmés, ils servent parfaitement l’intrigue mitonnée par Régis Hautière et mettent en valeur les personnages.

Les quatre Spectaculaires sont décidément sympathiques en diable et le professeur Pipolet, savant particulièrement barré aux inventions scabreuses, apporte une touche humoristique indéniable qui font de ce second volume, un très sympathique divertissement.

C’est frais, pétillant, avec une ambiance burlesque réussie et des rebondissements à la clé, je ne peux que vous recommander cette bande dessinée destinée aux 9 / 12 ans, vous passerez un très bon moment.

Un second opus somme toute très amusant qui donne envie de suivre cette série en cours de réalisation !

Un grand merci à Doriane et aux éditions Rue de Sèvres pour cette lecture amusante et pleine de peps.

Read Full Post »