Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘la princesse et la grenouille’

À La Nouvelle-Orléans, dans les années 1920, le prince Naveen de Maldonia est transformé en grenouille par le docteur Facilier, un terrifiant sorcier vaudou. Afin de retrouver sa forme humaine à l’aide d’un baiser, Naveen décide de trouver une princesse et tombe sur Tiana, qui est en fait une jeune serveuse.

Cette erreur de la part du prince Naveen fait que le baiser a pour seul effet de transformer Tiana en grenouille. Tous les deux décident donc de partir dans les bayous de la Louisiane à la recherche de Mama Odie, grande prêtresse vaudou aveugle de 177 ans, qui aurait le pouvoir de briser le sort. Dans cette aventure ils seront aidés par Louis, un alligator trompettiste ainsi que par Ray, une luciole désespérément romantique et folle d’amour pour une certaine Évangéline.

la-princesse-et-la-grenouille

Très Librement adapté du livre The Frog Princess de E. D. Baker, lui-même une variante du conte Le Roi Grenouille ou Henri de Fer des frères Grimm, le 49è film d’animation des studios Disney sorti en 2009 met pour la première fois en scène une héroïne afro-américaine et il était temps ! Ne croyez pas que je n’aime pas les princesses blondes aux yeux bleus mais c’est important que les petites filles très éloignées de ce modèle de beauté puissent se retrouver aussi dans des héroïnes qui leur ressemble peu ou prou.

Pour moi La princesse et la grenouille signe le renouveau des studios Disney après plusieurs longs métrages décevants et fait partie de mes Disney préférés, dont je ne me lasse pas, même après l’avoir vu des dizaines de fois. Pourquoi cet engouement ? Pour le graphisme bien sûr qui revient aux sources. Mais surtout parce qu’il se situe dans les années 20 et qu’il est vibrant hommage au jazz New Orleans, une période et style de musique que j’affectionne tout particulièrement.

Tiana, notre héroïne, est l’anti-stéréotype de la majeur partie des princesses Disney : elle ne cherche pas à se marier mais a une grande ambition, s’élever socialement en ouvrant son propre restaurant et pour ça elle travaille dur, ne compte pas ses heures et elle vraiment déterminée à atteindre cet objectif. Elle a pour meilleure amie Charlotte, la fille de Big Daddy, l’un des hommes les plus riches et influents de la ville et aux antipodes de Tiana.

Et c’est lors du grand bal donné par Big Daddy où elle fait office de traiteur qu’elle rencontre le prince Naveen changé en grenouille par le maitre des ombres, sorcier vaudou. Cet incroyable égoïste, flambeur et vrai panier percé, propose à Tiana qu’en échange d’un baiser, censé rompre l’enchantement, de lui offrir son restaurant. Cette dernière accepte mais se retrouve aussitôt changée elle aussi en grenouille. C’est le début de leurs folles aventures dans le bayou et de rencontres toutes plus extraordinaires les unes que les autres : Louis l’alligator trompettiste, Ray la luciole romantique et Mama Odie la sorcière vaudou, seule habilitée à rompre le sort.

La princesse et la grenouille est une belle réussite, portée par une excellente bande-son et des chansons toutes plus entrainantes les unes que les autres, un bel hommage aux grands Louis Armstrong et Ray Charles mais aussi aux contes de fées car la grenouille et les charmes qui s’y rapportent sont des ressorts très fréquemment usités par les auteurs de contes de fées.

Je vous laisse avec la bande-annonce :

Vu dans le cadre du challenge Il était une fois… les contes de fées !!

challenge-il-etait-une-fois-les-contes-de-fees

Read Full Post »