Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘la tresse laëtitia colombani’

Cinéaste, scénariste, comédienne et romancière, Laetitia Colombani est l’auteure de La Tresse, vendu à plus d’un million d’exemplaires en France, traduit dans 40 langues et couronné d’une vingtaine de prix littéraires. Le roman est actuellement en cours d’adaptation pour le grand écran. 

Village de Badlapur, Uttar Pradesh, Inde. Smita est une Intouchable. Elle ne sait ni lire ni écrire, n’a aucun droit, et son quotidien se résume à ramasser les excréments avec ses mains. Et ce quotidien, elle veut que sa fille n’ait jamais le même, et pour ça, la petite fille doit aller à l’école pour apprendre à lire et à écrire.

Palerme, Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de perruques de son père, Pietro Lanfredi. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle, qui doit lui succéder, découvre que l’entreprise familiale est ruinée.

Montreal, Canada. Sarah, avocate réputée, mère de trois enfants et deux fois divorcée, fait passer son job d’associée avant tout. Elle ne prend jamais de vacances ou d’arrêt maladie mais elle enfin sur le point d’être promue à la tête de son cabinet. Sauf que lorsqu’elle apprend qu’elle est gravement malade, tout s’effondre…

La tresse de Laëtitia Colombani a connu un grand succès lors de sa parution il y a quatre ans déjà. Je n’avais pas l’intention de le lire, trop vu, trop plébiscité ! Mais j’ai tellement aimé Les victorieuses que je me suis laissée tenter par ce titre.

Trois femmes sur trois continents. Trois femmes qui vont dire non. Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est réservé et décident de se battre.

Trois femmes, trois vies, trois continents et une même soif de liberté. Leurs histoires proposées par Laëtitia Colombani sont évidemment touchantes.

Difficile de ne pas s’émouvoir devant le sort de Smita qui veut le meilleur pour sa fille, quitte à prendre tous les risques dans une Inde encore corsetée par son systèmes de castes. De Giulia qui souhaite sauver son atelier et les emplois dont elle a la responsabilité et de Sarah qui se retrouve mise au banc de son cabinet car moins disponible pour lui !

Roman choral, on suit tour à tour ces trois héroïnes à un instant crucial de leur vie, trois femmes à la fois tellement proches et éloignées, que tout sépare et qui sont cependant liées par un cheveu.

Les thèmes qui traversent ce roman sont aussi plein d’intérêts : la maladie, la crise économique, la pauvreté, l’amour…

L’histoire n’est pas inintéressante mais bien trop survolée à mon goût. Et si le destin de Smita m’a captivée et m’a serrée le coeur, celui de Giulia m’a laissé de marbre et Sarah m’a touchée à cause de son cancer mais sa personnalité m’a irritée.

Un roman facile à lire mais qui manque pour moi de profondeur, tout va bien trop vite et j’aurai aimé que l’histoire soit davantage développée.

Et vous, vous l’avez lu ? Aimé ?


Read Full Post »