Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘lan qu’

Muriel Zürcher a exercé le métier de psychomotricienne avant de reprendre des études pour devenir DRH dans des centres hospitaliers. Depuis quelques années, elle s’est lancée dans l’écriture.

Lan Qu est une illustratrice et graphiste designer indépendante. Après des études de peinture à l’huile à l’Académie des arts de Chine, elle s’installe en France et commence à travailler au sein des agences de design à Angoulême et à Paris.

Thong-Li vend chaque jour du poisson au marché tout en dessinant dans la poussière. Un jour, un vieux mendiant lui propose, en échange d’un très beau poisson bleu, un pinceau et de l’encre.

Le petit garçon peut enfin réaliser son rêve : garder une trace de ses dessins ! Malheureusement, si il a un pinceau et de l’encre, il est trop pauvre pour se procurer du papier et décide de peindre des dragons sur des toiles d’araignée.

Et son talent est si immense que la rumeur court de village en village, escalade les collines, franchit les rivières jusqu’au palais de l’empereur : « Thong-Li, le fils du pêcheur, peint des dragons sur les toiles d’araignée ! »

Des dragons aux écailles d’or, si beaux et si lumineux qu’on dirait qu’ils vont s’envoler. L’empereur ne tolère pas qu’il ne soit pas à son service et c’est le début des ennuis pour Thong-Li…

Toile de dragon est un très bel album et un véritable hommage aux contes chinois classiques à travers la destinée de Thong-Li, enfant pauvre mais riche d’un talent précieux, qui se retrouve prisonnier de la mégalomanie de l’Empereur qui entend bien posséder la beauté du monde.

Il enferme notre jeune héros dans son palais avec pour mission de peindre des dragons sur des toiles d’araignées, et ce, dans les mille et une nuits pièces du palais. Si il réussit, il retrouvera sa liberté et si il échoue, il aura la tête tranchée. Cela ne vous rappelle pas Shéhérazade et les Mille et une nuits ?

Le texte de Muriel Zürcher accessible aux 6 ans et plus aborde la liberté, la mégalomanie, l’art, la beauté de la nature et nous prouve que les plus belles choses, les plus grandes oeuvres d’art, ce sont bien à la nature que nous les devons.

Les illustrations de Lan Qu et ses talents d’aquarelliste font merveille et offrent un merveilleux écrin au texte de l’autrice, plein de poésie.

Elle décrit à merveille les sentiments de Thong-Li qui dépérit au fur et à mesure des exigeances toujours plus nombreuses du cruel empereur. Et, cerise sur le gâteau, elle nous transporte jusqu’en Chine le temps de notre lecture.

Une pépite que je vous recommande chaudement !

Read Full Post »