Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘le chuchoteur donato carrisi’

Cinq petites filles ont disparu. Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière. Au fond de chacune, un petit bras, le gauche. Depuis qu’ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d’agents spéciaux ont l’impression d’être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d’un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d’appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d’enlèvement. Dans le huis clos d’un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs.

Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure…

Avant d’ouvrir ce livre, je ne savais pas ce qu’était un chuchoteur, et c’est seulement quelques pages avant la fin, que le titre prend tout son sens et la vérité est je dois vous l’avouer assez effrayante ! Véritable fan de la série Esprits Criminels, j’ai retrouvé un peu de cette atmosphère dans ce livre qui met en scène une équipe d’enquêteurs menée par un criminologue.

L’histoire de départ peut faire frémir, voire rebuter, j’ai mis pour ma part beaucoup de temps avant de l’acheter, craignant les détails crus, mais heureusement il n’en est rien. Je ne voulais lire en aucun cas un roman qui aurait narré par le détail la torture et l’agonie d’enfants, je ne l’aurais pas supporté. Le roman est noir, l’atmosphère lourde et pesante, mais Donato Carrisi ne s’appesantit pas sur le macabre, le gore, le sensationnel.

J’avais lu beaucoup de critiques enthousiastes avant de l’acheter et je dois dire, qu’enthousiaste, je le suis aussi, car une fois la lecture entamée, il m’a été impossible de le lâcher, je l’ai littéralement dé-vo-ré !

Les personnages sont assez bien décrits, deux d’entre sont les principaux protagonistes : Goran Gavila, un criminologue dépressif depuis qu’il a été plaqué par sa femme et Mila, une policière, experte dans la recherche d’enfants disparus, qui manque totalement d’empathie. Un duo bancal, complexe et très intéressant, renforcé par trois enquêteurs. Leur but : arrêter le tueur en série surnommé Albert et retrouver vivante la 6è fillette.

Le style est fluide, facile à lire et donne l’envie de tourner chaque page, l’intrigue, prenante et cohérente même si je regrette qu’à la fin, bien trop d’éléments se bousculent et s’enchaînent, entrainant un peu de confusion. L’auteur s’est bien documenté sur les serials killers, j’y ai appris pour ma part beaucoup de choses, notamment sur leur classification et leurs caractéristiques.

Un bon thriller, à lire absolument, qui m’a donné de fausses pistes à suivre, et qui m’a bluffé !

heart_4

Lu dans le cadre des challenges ABC Babelio 2012-2013 et Il Viaggio

critiquesABC2013    

Read Full Post »