Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘le manteau rouge Philippe Lechermeier hervé le goff’

Lu dans le cadre du Cold Winter Challenge 2018 – PAL CWC : 4/20

Cela fait maintenant plusieurs jours que l’hiver est arrivé. Dehors, les habitants du village se dépêchent de rentrer chez eux. Les traces de leurs sabots dans la neige profonde sont comme des mots écrits sur la page blanche d’un immense cahier. Les flocons tombent sans interruption et tout à l’heure, ils couvriront d’une nouvelle couche le chemin. Alors, je sortirai enveloppé dans le manteau rouge, et cette fois, ce seront mes pas qui écriront la suite de l’histoire, une histoire commencée depuis longtemps déjà.

C’est l’été et partout autour du village du jeune garçon, pousse la garance. Cette fleur, une fois séchée, permet de donner la couleur rouge aux tissus. Comme les hommes du village ne suffisent pas à la récolter, Akupaï et d’autres hommes venus du froid, là où rien ne pousse, viennent les aider.

Chaque homme est hébergé par une famille et le soir venu, ils jouent aux osselets sous les regards fascinés du garçon. En fin d’année, les hommes venus du froid reviennent, enveloppés dans leur manteau rouge, afin de broyer la garance. Et pour remercier leurs hôtes de leur accueil, offrent des jouets aux enfants…

Quoi de mieux en ce temps de l’Avent que de lire un conte de Noël ? L’histoire racontée par Philippe Lechermeier nous propose une nouvelle version de l’origine du Père Noël et notamment de son fameux manteau rouge.

Le manteau rouge est une revisite bien éloignée des clichés du genre car ici point de traîneau tiré par des rennes, encore moins de lutins, de vieillard à barbe blanche ou de Pôle Nord mais un homme venu du pays des glaces pour travailler.

Grâce aux peintures d’Hervé Le Goff, on plonge immédiatement dans cette histoire féérique, racontée par un enfant, et portée par Akupaï, un homme mystérieux venu du froid, que l’on prend immédiatement en sympathie.

Le texte, doux et très littéraire, est l’une des bonnes surprises de cet album plutôt destiné aux enfants dès 8 / 9 ans car il faut avoir acquis un certain vocabulaire pour comprendre le texte même si il est toujours possible à l’adulte d’adapter l’histoire aux enfants plus jeunes.

Une très belle histoire, portée par de sublimes illustrations, un beau papier et un grand format qui font de cet album, un cadeau idéal pour les enfants et celles et ceux qui ont gardé leur âme d’enfant !

Read Full Post »