Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘le miroir des ombres’

Brigitte Aubert est née à Cannes en 1956. Programmatrice de cinéma, elle a également publié une quinzaine de thrillers (aux Editions du Seuil), dont La mort des bois qui a obtenu Le Grand Prix de Littérature Policière, en 1997, et , avec sa co-auteur G.Cavali autant de romans policiers et d’héroïc fantasy pour la jeunesse. Elle s’essaye aujourd’hui au polar historique.

Paris, 1891, Louis Denfert, jeune et impétueux reporter au Petit Éclaireur, ronge son frein entre chroniques sportives et articles mineurs lorsqu’il est envoyé en reportage à Dijon sur une affaire au parfum de scandale : une honorable gouvernante anglaise a été retrouvée, dans le train de nuit Paris-Marseille, sauvagement égorgée et démembrée.

A Dijon, Louis apprend qu’un an auparavant, un inventeur franco-anglais, Louis Aimé Augustin Leprince, a disparu dans le train Bourges-Paris, alors qu’il était sur le point de breveter un appareil de projection.

Le meurtre de la gouvernante aurait-il un rapport avec la disparition de l’inventeur ? Louis était impatient d’en découdre, il va être servi ! Sur place, il se lie d’amitié avec Emile Germain, un vétéran du génie qui lui sauve la vie lors d’une mauvaise rencontre. Avec l’aide du sapeur, le voilà parti pour l’Angleterre…

Le miroir des ombres est le premier tome de la série consacrée au journaliste Louis Denfert. Brigitte Aubert nous plonge avec cette histoire au cœur de la glorieuse épopée des pionniers du cinématographe.

Dans les coulisses de la lanterne magique, péripéties, mystères et drames se succèdent à un train d’enfer !

J’ai beaucoup aimé cette intrigue policière qui nous mène de Dijon à Londres en passant par Leeds et Dieppe sur les traces d’un des pionniers du cinématographe, Louis-Augustin Leprince dont la disparition reste inexpliquée à ce jour.

L’enquête de Louis va aussi le mener à l’aube dorée, une loge maçonnique, et à Whitechapel où Jack l’éventreur a sévi deux ans auparavant.

Formidablement bien documenté, ce polar historique renferme tout ce que j’apprécie dans ce genre : un contexte historique de qualité, une intrigue bien troussée, un suspense jusqu’au bout, des personnages attachants que j’aurai plaisir à retrouver dans les tomes suivants puisqu’ils sont tous dans ma pal !

Brigitte Aubert mêle habilement fiction et réalité historique, personnages réels et de papier. Les rebondissements et les fausses pistes viennent agrémenter une intrigue classique mais efficace qu’on suit avec plaisir de la première à la dernière page.

Petit bémol toutefois : un dénouement très décevant !

Read Full Post »