Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘le mystère henri pick’

David Foenkinos est l’auteur de plusieurs romans dont Le potentiel érotique de ma femme, Nos séparations, Les souvenirs et Je vais mieux. La délicatesse, paru en 2009, a obtenu dix prix littéraires. En 2011, David Foenkinos et son frère Stéphane l’ont adapté au cinéma, avec Audrey Tautou et François Damiens. Ils ont également réalisé le film Jalouse, avec Karin Viard. En 2014, Charlotte a été couronné par les prix Renaudot et Goncourt des lycéens. Les romans de David Foenkinos sont traduits en plus de quarante langues.

A Crozon, en Bretagne, un bibliothécaire décide de recueillir tous les livres refusés par les éditeurs.

Ainsi, il reçoit toutes sortes de manuscrits de toute la France. Delphine, éditrice chez Grasset et originaire du village, profite de ses congés avec son amoureux, auteur dont la première publication n’a pas connu le succès, pour se rendre à la bibliothèque et découvrir ce département pas comme les autres.

Parmi les manuscrits refusés, ils découvrent ce qu’elle estime être un chef-d’œuvre, Les dernières heures d’une histoire d’amour, écrit par un certain Henri Pick. Elle part à la recherche de l’écrivain qui se trouve être un pizzaiolo et apprend qu’il est mort deux ans auparavant.

Selon sa veuve, il n’a jamais lu un livre ni écrit autre chose que des listes de courses… Aurait-il eu une vie secrète ? Auréolé de ce mystère, le livre de Pick va devenir un immense succès et aura des conséquences étonnantes sur le monde littéraire.

Il va également changer le destin de nombreuses personnes, notamment celui de Jean-Michel Rouche, un journaliste obstiné qui doute de la version officielle. Et si toute cette publication n’était qu’une machination ?

Le mystère Henri Pick signe mes retrouvailles avec David Foenkinos que j’avais découvert avec La délicatesse et Charlotte.

Comme toujours avec cet auteur, ce fut une lecture agréable de la première à la dernière page, une petite parenthèse de légèreté qui est arrivée au bon moment.

L’idée de depart est originale et vraiment bien trouvée et malgré quelques longueurs au début consacrées au lancement du livre, on ne s’ennuie pas car les rebondissements sont nombreux, notamment le dernier qui m’a vraiment surprise.

Beaucoup de personnages bien dessinés peuplent ce roman : certains plus importants ou intéressants que d’autres, certains franchement inutiles et les passages qui leur sont liés m’ont paru clairement de trop.

Cecis mis à part, David Foenkinos aborde avec un ton léger et souvent drôle, des sujets de fond très intéressants tels que la manipulation médiatique, l’idolâtrie dont sont l’objet certains ecrivains (Houellebecq par exemple), la solitude, les affres de la création, les coulisses de l’édition…

Le récit se dévoile façon poupées russes avec plusieurs récits entrelacés à l’histoire principale, c’est bien construit et il y a un certain suspens mené jusqu’au bout car jusqu’à la dernière page on se demande : supercherie littéraire ou pas ? Et si oui, qui est derrière ?

En bref, une comédie sur le monde de l’édition bien sympathique et distrayante, idéale pour passer un chouette moment. Et même si le dénouement est surprenant, je ne pense pas qu’il me restera longtemps en mémoire ! Maintenant je compte bien découvrir le film avec Fabrice Luchini et Camille Cottin.

Read Full Post »