Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Le premier amour est-il éternel ? geneviève senger’

Geneviève Senger a notamment publié aux Presses de la Cité Un coeur entre deux rives, Le Roman d’Elsa, L’Air de l’espoir, La Première Amie, des romans à la rencontre de belles héroïnes.

Parisienne de toujours, Ariana vit dans une attique à Montmartre avec son mari Edouard et leurs deux enfants depuis vingt ans. Elle est bloggeuse, influenceuse dans le domaine de la mode et mène une vie tambour battant. Elle a une vie de couple très heureuse avec son cardiologue de mari de vingt ans son aîné et partage un lien très fort avec sa demi-soeur Sophia, bibliothécaire bientôt à le retraite.

Sa grande-tante Adèle vient de rendre l’âme et de lui léguer sa propriété sise à Cahors. Qu’en faire ? Ariana de se voit pas y vivre, citadine jusqu’au bout des ongles, jusqu’à ce que son mari soit victime d’un infarctus. Une fois remis sur pied, Edouard ne veut plus rester dans la capitale et parvient à convaincre Ariana de changer de vie.

Cap sur Cahors : nouvelle vie plus saine, nouvelles priorités ! Sophia décide de les suivre et prend un appartement dans la vieille ville. Ariana, elle, est quelque peu bousculée par ces changements, d’autant que son père se joint à eux sous prétexte de mieux connaître ses petits-enfants.

Un jour, Sophia qui a ouvert une bibliothèque pour tous avec son immense collection de livres lui apprend qu’elle a vu Mansour, le premier amour d’Ariana. Chrétien d’orient, demandeur d’asile, journaliste devenu ouvrier agricole, ils s’étaient rencontrés à l’âge de quinze ans et séparés par le père d’Ariana qui la trouvait trop jeune pour s’engager dans une histoire d’amour.

Alors Ariana a oublié. Maintenant tout lui revient en mémoire…

Le premier amour est-il éternel ? signe mes retrouvailles avec Geneviève Senger dont je n’avais lu jusqu’alors que des titres historiques. Dans ce roman très contemporain, l’autrice aborde dans ce roman des thèmes très actuels : le changement de vie, le veganisme, l’adultère, le deuil, la retraite, l’amour, les réfugiés, l’homosexualité, la précocité, les violences conjugales, le harcèlement.

Autant de thématiques intéressantes, certes parfois un peu survolées, mais qui s’intègrent très bien au récit par petites touches. Le thème de fond ici c’est bien sûr le titre du roman : Le premier amour est-il éternel ?

C’est à cette question que devra répondre Ariana, installée et semble-t-il heureuse et épanouie avec son mari, quand resurgit dans sa vie et totalement par hasard, son premier amour.

Tout lui revient alors : la rencontre en Syrie alors que son père est diplomate dans ce pays, les premières étreintes, leur séparation de force car trop jeunes. Le thème du premier amour, amour adolescent, n’est pas neuf bien sûr, on l’a déjà croisé dans bien des romans, mais il est joliment traité ici, avec beaucoup d’émotion.

Globalement, j’ai beaucoup aimé cette histoire que j’ai quasiment lu d’une traite, bien ferrée par la plume enlevée de l’autrice et par l’ambiance chaleureuse de ce récit.

Les personnages sont intéressants, plutôt bien dessinés et permettent à l’autrice d’aborder ces différentes thématiques. Dans l’ensemble, ils sont sympathiques et on a plaisir à les suivre tout au long du roman.

On pourrait reprocher à Geneviève Senger d’avoir voulu faire trop actuel en casant plein de thématiques qui sont souvent esquissés mais cela ne m’a pas dérangé car comme je l’ai dit plus haut, ils s’intègrent bien dans le trame du récit et ne tombent jamais comme un cheveu sur la soupe.

Au-delà de ces thèmes, je trouve que c’est une lecture détente idéale à faire en vacances. L’histoire est agréable, elle nous fait sourire mais nous émeut aussi, nous questionne également et cerise sur le gâteau, l’autrice nous fait voyager jusqu’à Cahors, une ville que je ne connais pas mais en refermant ce roman, j’ai vraiment envie d’y séjourner.

Une bonne surprise en ce qui me concerne et si ce que je vous en dis vous tente, n’hésitez pas à le découvrir à votre tour !

Un grand merci aux éditions Presses de la cité pour cette lecture pleine de soleil, j’ai beaucoup aimé !

Read Full Post »