Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘le vert et le rouge’

Armand-Noël Chauvel est journaliste, correspondant en Espagne pour plusieurs journaux français. Ce végétarien convaincu signe avec Le Vert et le Rouge son premier roman, un succès bien français déjà traduit aux Etats-Unis.

Léa, végétarienne convaincue, est la propriétaire et le chef du restaurant végétarien La Dame Verte à Rennes. Mais sur cette terre d’élevage porcin, il est bien difficile de faire fonctionner un établissement où l’on sert du tofu à la cacahuète, du foie gras végétal, des fleurs de courgettes et des galettes de sarrasin.

Malgré les efforts de Léa pour faire de son restaurant un établissement gastronomique, La Dame Verte est au bord de la faillite.

Voilà qui arrange bien les affaires de l’entreprise Nedelec, l’un des plus gros producteurs de charcuterie de la région. Ils entendent bien récupérer le bâtiment où est installé le restaurant pour en faire un musée à la gloire de l’alimentation carnivore !

Directeur marketing de l’entreprise Nedelec, Mathieu est bien décidé à précipiter la chute de la jeune cuisinière en se faisant passer pour un végétarien, militant dans des associations pour les droits des animaux.

Il compte bien obtenir des informations qui forceront le restaurant de Léa à mettre la clé sous la porte plus vite que prévu…

Le vert et le rouge est une comédie romantique qui ne sort guère des sentiers battus dans le sens où tous les ingrédients du genre sont là et le dénouement conforme au cahier des charges de la rom com !

Il y a tout de même quelques points qui méritent d’être soulignés : les deux héros, Léa et Mathieu, ne sont pas à la recherche de l’âme sœur. Léa remue ciel et terre pour faire émerger son restaurant et souhaite surtout faire découvrir le végétarisme et le veganisme.

Pour cela, elle propose à ses clients des plats gastronomiques et distille ses conseils sans pour autant juger les carnivores ni tenter de les convertir à ses causes. Ses discours sont nuancés et j’ai apprécié son état d’esprit.

Armand-Noël Chauvel est lui-même végétarien mais il ne tire pour autant pas à boulets rouges sur les mangeurs de viandes mais avec ce roman, nous propose de réfléchir à notre rapport à la viande mais de façon légère et drôle.

A l’inverse de Léa, Mathieu est un carnivore convaincu, ce n’est pas un mauvais bougre pour autant, comme la plupart d’entre nous, il est opposé à la souffrance animale et n’a jamais visité d’abattoirs et ignore réellement la façon dont sont exécutés les animaux. Il ne s’est jamais véritablement posé de questions, encore une fois comme la plupart d’entre nous.

Bien que l’auteur en profite pour nous alerter sur les dangers d’une alimentation trop carnée sur notre santé ou la planète en parsemant son récit de chiffres et de données qui font réfléchir, il n’est jamais donneur de leçon, n’essaie en aucun cas de nous convertir et accompagne ses propos de beaucoup d’humour.

Bien que Le vert et le rouge soit une comédie romantique sans trop de surprise, le fait d’avoir pris une végétarienne et un carnivore pour héros, se révèle une bonne idée. J’ai apprécié également que l’histoire se passe à quelques encablures de chez moi et que l’auteur souligne les problèmes écologiques bretons liés à l’industrie de la viande porcine.

Si vous êtes adeptes des com rom et que la question du veganisme vous interpelle, je ne peux que vous conseiller ce titre !

Un grand merci aux éditions City pour cette lecture.

Read Full Post »