Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘L’École des mamans heureuses’

A force de parler des livres des autres sur son blog C’est quoi ce Bazar ? , ça devait arriver Sophie Horvath s’est mise à son tour à raconter des histoires. Elle est également l’auteur du Quartier des petits secrets, aux éditions Flammarion.

Garance n’en peut plus. Elle est épuisée. Pourtant, elle n’en avait pas conscience avant que le pédiatre de son fils Gaëtan lui pose cette simple question : « Et vous, comment ça va ? »

Depuis quand ne la lui avait-on pas posée ? Après quelques minutes durant lesquelles elle mouilla des dizaines de Kleenex, il l’observa, l’air songeur. Il ne souriait plus mais son visage restait bienveillant, attentif et patient. Finalement, il dit : « Je connais peut-être quelqu’un qui pourrait vous aider. »

C’est alors que Garance, jeune maman au bout du rouleau, découvre une association atypique, L’école des mamans heureuses fondée par la solaire Rosa.

Ce lieu où n’importe quelle mère peut venir afin de penser à elle l’espace d’une heure va lui permettre de faire la connaissances d’autres mamans un peu au bout du rouleau : Corinne la rebelle, Catherine la mère de famille en apparence parfaite et Leila qui fuit sa maternité toute neuve.

Oui, on peut aimer ses chères têtes blondes mais on n’en est pas moins humain…

Cet hiver j’avais découvert la plume de Sophie Horvath à l’occasion de son premier roman, Le quartier des petits secrets, une lecture toute douce, comme le fut celle de L’école des mamans heureuses, son second roman.

Si vous êtes à la recherche d’une histoire pleine d’humour, de bienveillance et de tolérance, ne cherchez plus, vous l’avez trouvé ! Ce titre renferme tout ce que j’attends d’un feel-good book, une lecture réconfortante avec de l’amitié et de l’entraide féminine, portée par des personnages très attachants.

C’est un roman très actuel avec une thématique principale : la parentalité. Toutes les participantes aux ateliers de l’école des mamans heureuses ont donc un point commun, celle d’être maman.

Corinne qui ne sait plus comment faire pour remettre son fils dans le droit chemin, Catherine coincée dans son rôle de mère au foyer parfaite, Garance qui a oublié de vivre sa vie et Leila qui fuit son bébé, vont se retrouver régulièrement pour se livrer et participer à des ateliers.

Dans cette EMH, Rosa la pétillante va libérer la parole de ces femmes, bientôt rejointe par Aurélien, un papa au foyer qui vit les mêmes problématiques qu’elles.

Oui on peut adorer ses enfants mais être submergé(e) par son rôle de parent, c’est la leçon à tirer de ce roman. Un texte déculpabilisant pour les parents toujours en quête de perfection qui montre justement que nul n’est parfait et que l’important c’est surtout d’être heureux, si ses parents le sont, l’enfant le sera aussi !

Garance, Catherine, Corinne, Leila et Aurélien, en dépit de leurs différences, vont nouer des liens, devenir amis. Ils vont tout se dire, se déchirer, rire dans une ambiance souvent bienveillante et accueillante, mais pas toujours, et petit à petit, les carapaces vont se fendre et les secrets se dévoiler.

Le style de l’autrice est fluide et agréable et on arrive à regret au point final. Si j’ai vraiment passé un chouette moment avec cette lecture, je regrette tout de même que tout aille trop vite et soit survolé. En moins de 200 pages, l’autrice mène son récit tambour battant, on ne s’ennuie pas c’est certain mais ça manque un peu de profondeur !

Malgré des petits bémols, un roman et une autrice que je vous conseille si vous aimez les lectures cocooning.

Read Full Post »