Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘l’enfer de l’amour’

Lu dans le cadre du Mois anglais

Née en 1936 à Glasgow, M.C. Beaton, après avoir été libraire puis critique de théâtre, journaliste et éditrice, a finalement pris la plume pour devenir un auteur à succès figurant en 2011 et 2012 en troisième position des auteurs les plus lus de Grande-Bretagne. Elle est notamment l’auteure de deux séries de romans policiers best-seller, la saga des Hamish MacBeth et la série des Agatha Raisin.

Qui a dit que l’amour c’était le paradis ? Plutôt l’enfer, même pavé de bonnes intentions !

À peine mariés, Agatha et James Lacey font cottage à part et s’accusent mutuellement d’infidélités. Agatha est très déçue car elle rêvait de se marier avec James depuis plusieurs années et il ne lui montre aucune affection et l’accable plutôt de reproches.

Mais Agatha est bien décidée à sauver son mariage jusqu’à ce que James disparaisse pour de bon, laissant derrière lui sa maison saccagée…

Avant de disparaître, a-t-il tué Melissa Shepard, sa maitresse, retrouvée raide morte à son domicile par Agatha ?

Les soupçons de la police se portent aussitôt sur l’épouse du disparu et rivale de la défunte : Agatha of course.

Décidée à se défendre et à remettre la main sur son mari, notre détective part à sa recherche, à ses risques et périls, avec son ex amant Sir Charles…

Après avoir aimé avec plus ou moins de bonheur les dix premiers tomes de la série, je l’avais mise en pause il y a deux ans déjà, j’ai donc été ravie de retrouver Agatha et Carsely avec L’enfer de l’amour.

Notre quinquagénaire broie, une fois de plus, du noir suite à son mariage avec son cher et tendre James car cette union tant attendue se révèle décevante, au grand dam d’Agatha qui avait été prévenue par ses amis qu’elle faisait une erreur en convolant.

M.C. Beaton nous mitonne une fois de plus un roman distrayant, qui se dévore, avec une enquête intéressante même si elle ressemble un peu trop aux précédentes, multipliant les fausses pistes et les coupables possibles.

L’auteure nous propose comme toujours un roman plein d’humour avec le couple James / Agatha au cœur de l’intrigue. J’aimerai tellement que notre héroïne tourne la page et laisse tomber James tant je n’aime pas ce personnage qui la rend si malheureuse.

Je lui préfère sir Charles dont j’aime beaucoup le cynisme et le pragmatisme qui me font rire et je trouve que le duo d’enquêteurs qu’il forme avec Agatha fonctionne très bien, j’espère que les prochains tomes seront à l’avenant et que l’on ne reverra plus James.

Dans ce nouvel opus, j’ai retrouvé tout ce qui fait le sel de cette série que j’adore : l’humour so british qui fait toujours mouche, notre Agatha qui continue ses frasques pour notre plus grand plaisir et l’atmosphère de campagne anglaise toujours aussi sympathique, entre virées au pub, tea time et commérages en tous genres.

Si j’ai passé un bon moment avec ce roman, je dois bien admettre que c’est loin d’être le meilleur de la série, l’intrigue policière est bien menée mais sans réelle surprise et j’aurai préféré une histoire pleine d’entrain et de pep’s au lieu de suivre une Agatha une fois de plus bien déprimée par son histoire avec James qui prend l’eau.

J’espère que le tome 12 permettra à notre héroïne de rebondir et qu’elle formera de nouveau un duo de choc avec Charles.

Read Full Post »