Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘leon tolstoi’

Lu dans le cadre du Cold Winter challenge

Né en 1828 à Isnaïa Poliana, dans la province de Toula, Léon Tolstoï partagea sa vie entre l’exploitation de son domaine familial, de nombreux voyages en Europe et la littérature. La Guerre et la Paix, paru en 1867, remporta un immense succès, confirmé par la publication d’Anna Karénine (1875-1877). Dans les dernières années de sa vie, son activité philanthropique et sociale va de pair avec ses œuvres pédagogiques et philosophico-religieuses. Il est mort en 1910.

Après une longue journée de réunions, décrets et audiences, le jeune tsar s’endort en attendant sa femme pour le réveillon. Lorsqu’il rouvre les yeux, il n’est plus dans son palais mais à la frontière avec la Prusse et voit un soldat tirer sur un contrebandier. Toute la nuit, il voyage ainsi à travers la Russie et prend peu à peu conscience du poids des responsabilités qui lui incombent…

Le réveillon du jeune tsar est un court recueil de quatre nouvelles qui m’a permis de renouer avec le grand auteur russe Leon Tolstoï. Au menu de cet ouvrage : Les mémoires d’un fou, Une âme simple, Ainsi meurt l’amour et Le réveillon du jeune tsar, la nouvelle la plus travaillée et qui donne naturellement son nom au recueil.

Ces brèves nouvelles extraites des « Oeuvres posthumes » de Léon Tolstoï permet aux néophytes de se mesurer à l’auteur et invite à aller plus avant dans la découverte du grand romancier russe, très croyant, et engagé dans les combats contre l’injustice sociale et la pauvreté de la paysannerie.

Et ces combats se ressentent dans son œuvre et notamment dans ces quatre contes qui nous entrainent au cœur de la Russie tsariste de la fin du XIXè siècle. Il est question des sentiments humains (orgueil, avarice, amour, cruauté, mysticisme, pitié..), du tsar et de ses lois, de leur impact sur les moujiks, de la bonne société russe francophile…

Tolstoï parle aussi beaucoup de la foi et de la religion qui permettent à tous les russes, petits et puissants, d’être égaux devant Dieu.

Si elles sont courtes et peu marquantes, ces quatre nouvelles sont néanmoins très intéressantes. Elles abordent des thématiques encore pertinentes pour nous lecteurs du 21è siècle : le mysticisme (Les mémoires d’un fou), l’amour (Une âme simple), la politique (Le réveillon du tsar) et le romantisme (Ainsi meurt l’amour).

Si ma préférée est Une âme simple, j’ai beaucoup apprécié Le réveillon du jeune tsar et Ainsi meurt l’amour.

Tostoï nous invite, le temps de notre lecture, à un voyage dans une Russie qu’on imaginait éternelle au temps du tsar et qui ne ressemble pas du tout à celle de Vladimir Poutine.

Un recueil qui mérite d’être lu et que je vous conseille si vous n’osez pas vous frotter aux deux œuvres emblématiques de Tolstoï que sont La guerre et la paix et Anna Karénine.

Read Full Post »