Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘les feux de noël marie-bernadette dupuy’

Reine française de la saga, Marie-Bernadette Dupuy a conquis une immense communauté de lecteurs par ses romans bouleversants qui figurent systématiquement dans le top des meilleures ventes à leur parution. C’est dès la publication de sa série L’Orpheline des Neiges, se déroulant au Québec, que Marie-Bernadette Dupuy a rencontré un immense succès, qui ne s’est jamais démenti.

Colmar, novembre 1924. Lisel Schmitt, vingt-deux ans, est première main dans un atelier de confection pour dames. Après avoir passé un an à Paris, employée d’une prestigieuse maison de couture, elle rêve de créer ses propres modèles et de faire carrière.

Son destin, jusqu’alors paisible et prometteur, bascule le jour où un incendie se déclare dans le magasin où elle travaille. Piégée dans l’immeuble en flammes, brûlée aux mains, elle est sauvée de justesse par Heinrich Keller, un pompier.

L’attirance est immédiate entre les deux jeunes gens, mais bientôt Lisel est victime d’une mystérieuse machination et confrontée à un terrible secret, ce qui pourrait briser tous ses rêves.

Marie-Bernadette Dupuy est une romancière prolifique, connue pour ses sagas familiales, que je retrouve à l’occasion d’un roman en un seul volume : Les feux de Noël.

Cette lecture s’est révélée très prenante et plutôt passionnante car, au-delà de la romance Liel et Heinrich, qui ravira les amat.eurs.trices du genre, bien que fort heureusement, elle ne soit pas au premier plan, l’autrice nous propose une histoire pleine de suspens dans un contexte historique particulier.

Car l’histoire démarre quelques années après la fin de la première guerre mondiale alors que l’Alsace est redevenue française. Le sort qui s’acharne sur Lisel prend naissance dans les tranchées, querelle entre les malgré nous et ceux qui combattaient sous le drapeau français.

Ce qui m’a beaucoup plu ici, c’est bien sûr le contexte historique, les lieux, les secrets de famille. Marie-Bernadette Dupuy s’est bien documenté sur l’époque et sur la région et au fil des pages, on s’y croirait.

Cerise sur le gâteau, l’héroïne exerce dans la mode à une époque où il règne un vent de liberté sur les femmes : les cheveux et les robes raccourcissent, les chapeaux cloches font fureur. C’est une période que je trouve fascinante et j’ai aimé la retrouver à l’occasion de cette lecture.

Quelques bémols toutefois : les personnages sont bien trop manichéens, ils sont soit extrêmement gentils soient horriblement méchants et les ennuis pleuvent en cascade sur l’héroïne un peu trop rapidement.

Malgré tout, j’ai dévoré ce roman en quelques heures tant j’étais avide de connaître le mobile de cet acharnement sur notre pauvre héroïne, qui en bave des ronds de chapeau. Le dénouement, lui, ne faisait aucun doute mais je le savais d’emblée, donc pas de déception de ce côté-là !

Si vous êtes un.e fidèle de Marie-Bernadette Dupuy, ce nouvel opus ne devrait pas manquer de vous plaire. Et pour celles et ceux qui souhaitent la découvrir dans un one-shot, c’est le roman idéal pour ça.

Read Full Post »