Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘les soeurs hiver jolan bertrand’

Jolan Bertrand est né un jour d’été de l’année 1994. Ses parents lui ont donné un prénom féminin d’origine grecque qui signifie « petite herbe fraiche », et l’ont entouré de livres et d’amour. Tout comme Ragnar, Jolan n’a jamais trouvé sa place parmi les demoiselles aux boucliers. Un jour, il a annoncé à tout le village qu’il était en réalité un homme et s’est choisi un nouveau prénom, emprunté à un Viking de son enfance. Il a laissé le bouclier pour prendre la plume et, quand il n’écrit pas des histoires, il parcourt le monde avec un vieux sac à dos.

Il y a très longtemps, il y avait deux hivers : la Grande, avec ses froids polaires et ses blizzards, et la Petite, avec ses glissades joyeuses et ses batailles de boules de neige.

Mais depuis que la Petite a disparu, tout est détraqué au village de Brume ! Les adultes sont inquiets, plus personne ne rit aux bonnes farces d’Alfred et, surtout, les trolls passent leur temps à voler des objets, qu’ils emportent à tout jamais dans la taïga.

Lorsque l’oncle d’Alfred se porte volontaire pour rapporter les objets volés et qu’il disparait sous ses yeux, avalé par la tempête, c’en est trop : il faut partir à sa recherche, coûte que coûte, braver les dangers de la forêt boréale, et affronter la Grande Hiver…

L’hiver touche à sa fin et pour moi, impossible de lire un récit qui se passe en cette saison, à un autre moment. Aussi lorsque Les soeurs Hiver est arrivé à la maison, il n’a pas eu le temps de passer par la case pal car je l’ai aussitôt lu et aussi parce que mon fils cadet, passionné de mythologie nordique et de viking, l’avait aussi dans le viseur !

C’est un roman à destination des 9/12 ans qui plonge ses lecteurs au coeur du village viking de Brume, on y rencontre des trolls, Loki le dieu de la malice, de la discorde et des illusions qui a le don de métamorphose. C’est un dieu aussi impulsif et irresponsable que malin et rusé, et il va jouer ici un vilain tour aux soeurs Hiver.

Jolan Bertrand nous propose ici un très chouette récit d’aventures, avec une ambiance de grand nord, des personnages attachants, du folklore et de la mythologie nordique.

L’auteur amène aussi avec beaucoup de naturel des thèmes que l’on ne voit pas assez en littérature jeunesse comme la transidentité, la non-binarité, le féminisme : le village est dirigé par une cheffe, il y a une forgeronne, des guerrières, etc, sans oublier les trolls qui ne sont pas genrés. Un combo réussi que je tiens vraiment à souligner.

Nos héros le jeune Alfred, particulièrement farceur et grand admirateur de Loki, et son oncle Ragnar, née femme mais qui s’est toujours sentie homme au point qu’elle l’est devenue avec l’aide des dieux, partent reprendre aux trolls les objets que ceux-ci n’arrêtent pas de voler aux villageois.

Les pieds dans la neige, bravant le vent que fait souffler la grande hiver, ils vont se retrouver aux prises avec le dieu Loki et vont permettre aux soeurs Hiver de se retrouver après quinze années sans se voir, faute au dieu de la malice !

Si l’histoire est réussie, l’objet livre l’est tout autant. Les illustrations de Tristan Gion, décidément très talentueux, sont un gros plus pour intéresser les enfants à la lecture de ce roman.

Les entêtes de chapitres, les illustrations en pleine page voire en double page et en couleurs concourent à plonger les enfants dans l’univers imaginé et raconté par Jolan Bertrand.

Vous l’aurez compris c’est une pépite que je conseille sans réserve aux jeunes lecteurs, aux ados et à leurs parents et je remercie L’école des loisirs pour leur confiance sans cesse renouvelée et qui me permet de faire de très belles lectures !

Read Full Post »