Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘les Spectaculaires tome 5’

Né en juillet 1969, Régis Hautière est un scénariste d’origine bretonne résidant dans les Hauts-de-France. Il rejoint les éditions Casterman en 2010 avec l’album De briques et de sang, coréalisé avec David François, puis avec la série La Guerre des Lulus, mise en images par Hardoc. Scénariste prolifique, il reprend chez Delcourt la mythique série Aquablue. Il compte à son actif une soixantaine de titres parmi lesquels les séries Abélard, Perico, Les Trois Grognards ou encore Les Spectaculaires. En 2018, en co-écriture avec Régis Goddyn, il crée pour Mohamed Aouamri sa première héroïne pour la jeunesse : Zibeline.

Des clowns d’un nouveau genre font leur cirque dans les rues de Paris, emmenés par le Pitre qui a déguisé la colonne Vendôme au nez et à la barbe de la force publique.

Pillage, saccage, chantage, outrage, cambriolage, tapage, ces artistes rigolards ne reculent devant aucune forfaiture pour terroriser le Tout-Paris et ridiculiser les autorités.

Mais voici que face à eux se dressent les as du cafouillage, les princes du dérapage, les rois du naufrage : les Spectaculaires ! Et ils mettront tout en oeuvre pour mettre fin aux agissements du Pitre et de ses acolytes…

Vous le savez si vous me suivez depuis longtemps, j’adore la bande des spectaculaires et j’attends chaque année avec une certaine impatience le moment de nos retrouvailles ! Ce cinquième opus est comme toujours hyper réussi et particulièrement désopilant.

Après Le cabaret des ombresLa divine amanteLes spectaculaires prennent l’eau, Les spectaculaires dépassent les bornes voici donc Les spectaculaires contre les brigades du pitre dans lequel nous retrouvons avec bonheur le professeur Pipolet, ses inventions avant-gardistes rarement fiables et la fine équipe des Spectaculaires que sont Eustache, l’homme fort, Félix le lycantrope, Evariste l’homme volant et Pétronille, qui n’a besoin d’aucun artifice pour être spectaculaire comme le dit si bien la divine Sarah Bernhardt.

Cette troupe d’artistes de cabaret un peu ratés emmenée par l’inénarrable professeur Pipolet à la mémoire vacillante et aux inventions farfelues, doit, dans ce cinquième tome, délivrer Domitille, l’épouse du baron Louis-Gonzague Clampin du Buisson de Bassefeuille, otage du pitre, qui en veut aux millions du baron. La dite Domitille se trouve être la soeur jumelle de notre héroïne dont elle ignorait l’existence !

Et comme toujours, Pétronille mise à part, ils ne se révèlent pas futés pour un sou et bataillent sec avec les inventions de Pipolet toujours aussi approximatives en diable, qui sont censées leur permettre de battre leur adverse grimé, qui a pour seule arme, le rire.

J’a trouvé ce cinquième volume absolument épatant : très amusant, avec des clins d’œil à des personnages de bandes dessinées ou à la pop culture bien vues, des péripéties et des rebondissements en pagaille pour nos héros et un dénouement spectaculaire, le suspens est une fois de plus mené jusqu’au bout, ce qui est un bon point pour les amateurs d’aventures et d’énigme.

Autre bon point pour moi la narration pleine d’humour qui se révèle très plaisante pour les adultes avec des dialogues savoureux et un vocabulaire argotique du début du 20è siècle qui nous plonge avec délectation dans une ambiance Belle Epoque très réussie.

Je trouve que le scénario de Régis Hautière est formidable, riche idée que de nous proposer une intrigue autour des premières brigades mobiles, les fameuses brigades du Tigre et de l’anarchisme, l’année où nous fêtons les 150 ans de la Commune de Paris

Quant aux dessins d’Arnaud Poitevin, je les trouve toujours très réussis et rythmés, ils servent parfaitement l’intrigue mitonnée par Régis Hautière et mettent en valeur les personnages et les péripéties qu’ils vivent

Les quatre Spectaculaires sont décidément sympathiques en diable et le professeur Pipolet, savant particulièrement barré aux inventions scabreuses, apporte la touche humoristique indéniable qui font de ce volume, un formidable divertissement.

C’est frais, pétillant, avec une ambiance burlesque réussie et des rebondissements à la clé, je ne peux que vous recommander cette excellente série destinée aux 12 ans et plus, vous passerez un très bon moment, mes ados l’adorent aussi !

Un grand merci à Doriane et aux éditions Rue de Sèvres pour cette lecture amusante et pleine de peps.

.

Read Full Post »