Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘littérature jeunesse’

Avides d’aventures, Yann, Loup et Nanie adorent se retrouver chez Gaspard. Ce vieil inventeur bienveillant mais un peu fou a mis au point un casque de réalité virtuelle qui permet aux trois collégiens de revivre toutes les grandes périodes de l’Histoire. Et aujourd’hui, il a une grande nouvelle : sa machine à voyager dans le temps fonctionne, et les trois amis vont pouvoir se rendre réellement dans le passé. Premier voyage ? Une journée dans l’Egypte antique des Pharaons. Mais il semblerait qu’Anubis en ait décidé autrement… Si nos trois héros souhaitent retrouver leur époque, ils vont d’abord devoir sauver Khéphren, l’héritier du trône d’Égypte !

Nanie, Loup et Yann sont de jeunes collégiens de 5è, passionnés d’histoire et notamment d’antiquité. Chaque jour, ils retrouvent Gaspard, un scientifique à la retraite qui vient de mettre au point une machine à voyager dans le temps.

Les trois amis vont se retrouver propulsés dans la pyramide de Khéops, plusieurs milliers d’années avant notre ère. Le pharaon vient de rendre l’âme et Anubis va donner une mission au trio : délivrer la princesse Mérititès, fille de Khéops ert demi-sœur de Djedefrê, le nouveau pharaon, qui a décidé d’exterminer toute sa famille.

Une fois Mérititès délivrée de son sarcophrage, nos historiens en herbe doivent retrouver Khéphren et l’aider à monter sur le trône d’Egypte si ils veulent retrouver le 21è siècle…

Mettre à la portée du jeune public l’époque de Kéops et Képhren qui ont vécu il y a plusieurs années tel est le pari d’Alain Surget. Un pari ambitieux mais qu’il remporte haut la main.

Ancien professeur d’histoire, Alain Surget régale ses jeunes lecteurs de romans historiques depuis de nombreuses années maintenant, tous ayant pour toile de fond l’Antiquité grecque et égyptienne principalement. Les garçons et moi avions beaucoup apprécié sa série Les Agents secrets de l’Olympe il y a quelques années et j’ai été ravie de le retrouver à l’occasion du premier tome des Explorateurs du temps : Sur la piste de Pharaon.

Ce roman est tout simplement passionnant ! Conseillé par l’éditeur aux enfants dès 9 ans, je le recommande quant à moi plutôt aux bons lecteurs de 11/12 ans car il vaut mieux avoir un vocabulaire fourni et une bonne connaissance de l’Egypte antique pour apprécier pleinement ce récit.

Pour moi qui adore à la fois l’Antiquité égyptienne et la thématique des voyages dans le temps, cette uchronie mêlant habilement Histoire et aventures, fut une parenthèse délicieuse, le temps d’un après-midi.

On a plaisir à suivre les jeunes héros, intelligents, bien dessinés et attachants, dans les nombreuses péripéties qui les attendent car ce périple antique ne va pas être de tout repos pour eux, bien au contraire, ils vont devoir dompter leurs peurs pour se sortir des nombreuses embûches qu’ils trouveront sur leur chemin et il leur faudra toute leur sagacité pour découvrir l’identité de l’avaleur d’ombres, chargé d’éliminer Képhren et tous ceux qui se mettront sur son chemin.

L’histoire mitonnée par Alain Surget est bien rythmée, les péripéties, nombreuses. Impossible pour les jeunes lecteurs de s’ennuyer, d’autant qu’ils vont également apprendre des choses car l’auteur parsème son récit d’informations sur l’époque à laquelle se déroule le roman (nom des dieux, des vêtements, des armes…).

Un premier tome très réussi et prometteur qui me donne envie de lire le second tome consacré au Cheval de Troie ! Si vous recherchez pour vos enfants un roman d’aventures, tournez-vous vers cette nouvelle série des Explorateurs du temps, mon Sami-Chameau qui a l’âge des héros a adoré !

Merci à Babelio et aux éditions ABC Melody pour cette lecture intelligente et captivante.

Read Full Post »

Lu dans le cadre du Cold Winter Challenge 2018 – PAL CWC : 11/20

Panique au pensionnat ! En ce froid Noël de 1920, une des religieuses qui veillent sur les orphelines a été attaquée dans son sommeil par un fantôme. Mauvaise plaisanterie ? Hallucination ? Tentative d’assassinat ? L’élève Vipérine Maltais mène l’enquête, bien décidée à découvrir ce que chacun s’efforce de cacher. Mais attention, Vipérine : les Noëls sont parfois mortels à Montréal…

Avant-veille de Noël 1920, à Montréal. Sœur Aurore, l’économe du pensionnat dirigé par sœur Saint-Ignace, pousse un cri dans la nuit froide. Toutes accourent et la religieuse leur annonce que quelqu’un a tenté de la tuer.

L’économe s’est fait beaucoup d’ennemis à l’intérieur comme à l’extérieur du cloitre et la supérieure confie à sa nièce à Vipérine Maltais, le soin de découvrir ce qu’il a pu se passer.

La jeune fille se rend alors chez les dernières personnes que sœur Aurore a visité en prévision des étrennes des pensionnaires…

Voilà un court roman policier jeunesse que je ne connaissais pas jusqu’à ce que je le vois fleurir sur les Instagram des copines, ce qui m’a aussitôt donné envie de l’ajouter à ma PAL du Cold Winter Challenge, pourtant déjà bien fournie et aussitôt acheté, aussitôt lu !

Si vous êtes à la recherche d’un roman policier pour vos enfants ou que vous n’êtes pas forcément très à l’aise avec ce genre, Mortels Noëls est idéal. Cette première enquête de Vipérine Maltais, trois autres sont déjà parues au Québec, espérons que Folio jeunesse va les éditer également, nous permet de nous familiariser avec l’enquêtrice en herbe de ce récit et avec ce genre.

Agée de treize ans, orpheline de mère, elle a été confiée dès son plus jeune âge avec sa cadette d’un an, Olivine, aux bons soins de sa tante Saint-Ignace. Son père, depuis lors remarié avec une veuve, est à la tête d’une famille recomposée de treize enfants et ne voit que rarement ses filles qu’il ne prend même pas la peine d’accueillir pour Noël.

Futée, la jeune fille va se servir de ses petites cellules grises comme dirait Hercule Poirot pour découvrir le fin mot de cette histoire pas comme les autres puisque l’économe est persuadée d’avoir été attaquée par un fantôme. Canular ? Hallucination ? Tentative d’assassinat ? Je vous laisse le soin de le découvrir avec Vipérine.

Pensé pour les enfants dès 9 ans, ce court polar historique est formidablement bien écrit, porté par une héroïne maligne et malicieuse, et propose une enquête bien ficelée avec un dénouement que je n’avais pas vu venir.

Il faut dire que je me suis laissée porter par cette petite histoire que j’ai dévoré en une heure et je me suis bien régalée à suivre notre détective et découvrir l’ensemble des protagonistes de cette histoire.

Il divertira les enfants qui pourront découvrir le genre policier avec ce titre, ce qui leur donnera peut-être envie d’en lire d’autres. Quant à moi j’ai fait une très chouette découverte et je lirai sans aucun doute les autres tomes si ils sont publiés en France.

Read Full Post »

Lu dans le cadre du Cold Winter Challenge 2018 – PAL CWC : 6/20

Comme cette nuit est claire ! La neige est si blanche et les étoiles si chatoyantes. Goupil, un renard affamé rôde autour de la ferme. Les enfants jouent dans le salon. Ils ignorent tout du renard et du lutin qui veille dehors. Tout ce qu’ils savent, c’est que Noël c’est chouette, et qu’il faut en profiter le plus possible avant d’aller au lit. Goupil se faufile dans la grange.

C’est la nuit de Noël. La neige a recouvert d’un épais manteau blanc forêts et villages, le ciel est constellé d’étoiles et Goupil, affamé, quitte sa tanière. Il s’enfonce dans la forêt et rejoint la ferme afin d’y trouver un dîner de choix : une poule !

Mais le lutin veille au grain et propose un pacte au renard…

Le renard et le lutin est une jolie histoire d’amitié et de partage à découvrir absolument pendant ce temps de l’Avent.

Cet album fait mouche auprès des enfants qui adorent les histoires qui mettent en scène des animaux et qui découvrent ici un lutin qui ressemble furieusement au père Noël, avec son bonnet rouge et sa longue barbe blanche.

Le récit est porté par de belles valeurs, celles de la solidarité, du partage avec les plus démunis et nous rappelle que Noël n’est pas seulement une fête commerciale qui nous permet d’empiler les cadeaux au pied du sapin, mais qu’elle est avant tout une fête familiale, où tout le monde se retrouve autour d’un bon repas et l’occasion de faire de bonnes actions.

Des textes courts et à la portée des petits, des illustrations lumineuses à l’ancienne vraiment charmantes, une belle maîtrise des couleurs font de cet album, un très joli moment de lecture partagé avec les enfants dès 2 ans.

Comme vous vous en doutez déjà, voilà une lecture magique, emplie de l’esprit de Noël que je vous recommande vivement. Pensez à glisser au pied du sapin Le renard et le lutin, une belle histoire de Noël et un très joli objet livre, à offrir et à partager sans modération !

Un grand merci aux éditions L’école des loisirs pour cette charmante lecture, j’ai adoré !

Read Full Post »

Lu dans le cadre du Cold Winter Challenge 2018 – PAL CWC : 4/20

Cela fait maintenant plusieurs jours que l’hiver est arrivé. Dehors, les habitants du village se dépêchent de rentrer chez eux. Les traces de leurs sabots dans la neige profonde sont comme des mots écrits sur la page blanche d’un immense cahier. Les flocons tombent sans interruption et tout à l’heure, ils couvriront d’une nouvelle couche le chemin. Alors, je sortirai enveloppé dans le manteau rouge, et cette fois, ce seront mes pas qui écriront la suite de l’histoire, une histoire commencée depuis longtemps déjà.

C’est l’été et partout autour du village du jeune garçon, pousse la garance. Cette fleur, une fois séchée, permet de donner la couleur rouge aux tissus. Comme les hommes du village ne suffisent pas à la récolter, Akupaï et d’autres hommes venus du froid, là où rien ne pousse, viennent les aider.

Chaque homme est hébergé par une famille et le soir venu, ils jouent aux osselets sous les regards fascinés du garçon. En fin d’année, les hommes venus du froid reviennent, enveloppés dans leur manteau rouge, afin de broyer la garance. Et pour remercier leurs hôtes de leur accueil, offrent des jouets aux enfants…

Quoi de mieux en ce temps de l’Avent que de lire un conte de Noël ? L’histoire racontée par Philippe Lechermeier nous propose une nouvelle version de l’origine du Père Noël et notamment de son fameux manteau rouge.

Le manteau rouge est une revisite bien éloignée des clichés du genre car ici point de traîneau tiré par des rennes, encore moins de lutins, de vieillard à barbe blanche ou de Pôle Nord mais un homme venu du pays des glaces pour travailler.

Grâce aux peintures d’Hervé Le Goff, on plonge immédiatement dans cette histoire féérique, racontée par un enfant, et portée par Akupaï, un homme mystérieux venu du froid, que l’on prend immédiatement en sympathie.

Le texte, doux et très littéraire, est l’une des bonnes surprises de cet album plutôt destiné aux enfants dès 8 / 9 ans car il faut avoir acquis un certain vocabulaire pour comprendre le texte même si il est toujours possible à l’adulte d’adapter l’histoire aux enfants plus jeunes.

Une très belle histoire, portée par de sublimes illustrations, un beau papier et un grand format qui font de cet album, un cadeau idéal pour les enfants et celles et ceux qui ont gardé leur âme d’enfant !

Read Full Post »

Les zombies sont sous le choc. Ils ont appris qu’ils étaient liés au cimetière par un sort indestructible. Aidés par leur ami Romain, ils vont se battre pour défendre leur habitat face au cupide promoteur. Les zombies zarbis passent à l’attaque!

Alors que le vieux cimetière de Noirsant, demeure des morts-vivants, est menacé de destruction pour laisser la place à un supermarché, Romain, un jeune garçon, par ailleurs fils du maire, se bat pour aider ses amis zombies.

Les morts n’ont pas le choix : pour continuer à mener une existence nocturne possible grâce à un sort, ils doivent impérativement rester dans les limites du cimetière.

Cette zone franchie, ils meurent définitivement. Impossible pour eux de fuir mais le maire et le prometteur sont bien décidés à aller jusqu’au bout de leur projet. Et si ils créaient le buzz pour sauver leur habitat ?

Suite directe du premier tome Panique au cimetière, ce second volume nous permet de retrouver Romain, sa mère médecin et tous les zombies zarbis à commencer par Léocale qui, malgré un œil qui se fait la malle au moindre coup de stress, ne laisse pas le jeune garçon indifférent !

Cette suite est à la hauteur du précédent opus : plein d’humour et de rebondissements. L’histoire est portée par Romain pour les vivants et Léo pour les morts et on plaisir à retrouver nos jeunes héros et les autres, tous morts depuis belle lurette, dans cette histoire qui au-delà de l’humour aborde des thèmes intéressants comme les familles monoparentales, les familles recomposées, l’amitié, la solidarité, l’humanité mais aussi le féminisme car les femmes ont la part belle dans cette histoire.

L’écriture de Marie Pavlenko et de Carole Trebor est fluide, les chapitres sont courts et bien rythmés, les dialogues sont nombreux et les jeunes lecteurs dès 9 ans vont adorer cette saga pleine de zombies, des personnages qu’ils connaissent sans doute via la télévision ou les jeux vidéos mais que l’on n’a pas l’habitude de rencontrer en littérature jeunesse.

Ce second tome (le troisième paraîtra en février) nous permet donc de retrouver ce petit village et l’ensemble des protagonistes du premier volume, l’histoire est bien construite, pleine de rebondissements, de batailles et de péripéties en tous genres : impossible de s’ennuyer !!

Le texte met également en avant la diversité, en effet les zombies sont tous de conditions sociales différentes, avec des personnalités divergentes, il n’empêche qu’ils savent être solidaires lorsque les circonstances l’exigent.

Les chapitres sont courts, les textes aérés et régulièrement interrompus par des illustrations signées Marc Lizano, un procédé idéal pour donner du rythme et pour permettre aux enfants qui ne seraient pas encore de très bons lecteurs, d’être noyés sous un texte trop long.

Je vous conseille sans réserve cette série et je remercie Brigitte et aux éditions Flammarion jeunesse pour cette si sympathique lecture, je m’amuse beaucoup à chaque tome et il me tarde de voir ce que les auteures nous réservent pour la suite des aventures de Romain, Léo, Marcel et tous les autres !

Read Full Post »

Lu dans le cadre du Cold Winter Challenge 2018 – PAL CWC : 1/20

Pour la décoration du sapin : plutôt lutins ou pingouins ? Plutôt guirlandes en bois ou électriques ? Assurément, un moment magique pour vivre en compagnie de Jarvis (Les enfants, papa est rentré !) le plus beau des Noël !

Comment choisir son sapin de Noël ? Faut-il le prendre grand ou petit ? Le décorer de boules et de guirlandes ou de lutins et de pingouins ? Ajouter des bonbons ou des lumières ?

En ce début décembre, la première étape vers Noël c’est assurément l’achat et la décoration de l’arbre qui symbolise le mieux cette fête : le sapin !

Dans cet album, Patricia Toht, aidée de l’illustrateur Jarvis, propose ses conseils : du choix du sapin, de son installation à sa décoration, l’autrice pense à tout et vous explique tout, histoire de faire patienter petits et grands jusqu’au 25 décembre.

Magnifiquement illustré avec des touches de lumières, cette histoire au vocabulaire soutenu convient aussi bien aux tout-petits pour lesquels il suffit de simplifier certains termes, comme aux grands qui pourront s’inspirer de cet album pour réaliser leurs sapin de Noël.

Pensé comme un mémorandum ou un mode d’emploi, cet album revient sur toutes les étapes importantes pour réussir son sapin de Noël en mettant en avant le plus important : le faire en compagnie des gens qu’on aime puisque familles et amis participent à son installation et sa décoration.

Cerise sur le gâteau : le texte est tout en rimes, un vrai plaisir de lecture à voix haute pour les petits comme les grands.

Vous l’aurez compris, Choisis ton sapin, va vite devenir un indispensable de l’Avent, un très bel album qui nous plonge immédiatement dans l’atmosphère chaleureuse et feutrée de Noël, je vous le conseille vivement !

Un grand merci à Clémentine et aux éditions Little Urban pour cette chouette lecture !

Read Full Post »

Viens rencontrer les animaux dans la grande parade des animaux !

Les animaux… Il en existe des petits, des gros, des minuscules, des costauds, des dodus, des trapus, des féroces, des véloces, des rampants, des volants…

Dans la forêt, dans le cercle polaire, dans la savane ou dans la jungle, dans les airs et dans les mers, venez les rencontrer lors de la grande parade des animaux.

Dans cet album à destination des petits lecteurs dès 2 / 3 ans, Daniel Egnéus met en lumière des dizaines d’animaux dans leurs environnements. L’occasion pour les enfants d’aller à la rencontre d’animaux qu’ils aiment beaucoup et que l’on croise dans les albums jeunesse tels que des ours, des lapins, des chouettes, des renards… mais aussi d’autres qu’ils découvriront peut-être à cette lecture comme les chauves-souris, les piverts, les méduses, les oursins…

Comme je le disais plus haut, chaque animal est dans son environnement naturel et ça c’est une très bonne idée pour permettre aux enfants de mieux les situer et de pouvoir en discuter avec eux : girafes, lion, zèbre et éléphant dans la savane, l’ours, le cerf et la chouette dans la forêt, le requin, la baleine et la raie dans l’océan, les singes et les perroquets dans la jungle, etc.

Les couleurs sont vives, les textes qui accompagnent chaque animal tiennent en une ligne et décrivent l’animal en question, ses caractéristiques ou son cri, par exemple : « L’éléphant BARETE : on dirait une trompette. Le zèbre a des rayures super chouettes. Les pingouins gliiiiiiissent sur l’eau et la glace».

Les éditions Little Urban ont fait un très joli travail éditorial sur la typographie des mots en jouant sur la taille des polices, la mise en gras des mots importants, cela permet à l’adulte de moduler sa lecture et ça marche à fond sur les jeunes lecteurs sur lequel je l’ai testé, ils ont adoré !

La grande parade des animaux est une très belle introduction au monde animalier et un très beau livre à lire à haute voix qui fera sauter, grogner, hurler de joie les petits et les grands lecteurs. Une lecture que je vous recommande si vous avez de jeunes enfants autour de vous, ils vont adorer feuilleter cet album encore et encore et vous entendre leur raconter cette grande parade des animaux.

Un grand merci à Clémentine et aux éditions Little Urban pour cette chouette lecture !

Read Full Post »

Older Posts »