Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘ma vie de bolosse’

Tout le monde le sait, mais je préfère le rappeler, le collège se divise en classes.1) Tout en haut, les populaires, qui dirigent leur petit monde. 2) Au milieu, les normaux, la grande masse des collégiens, des gens sympas qui ne la ramènent pas trop. 3) Et en bas, les bolosses, ou encore les invisibles, qu’on n’entend jamais et qui servent de souffre-douleur. Comme moi. Dans tous les collèges, c’est comme ça. Chez nous, à Nicolas-Hulot, il y a 365 élèves. Sauf quelques populaires, les autres sont tous normaux, je suis à peu près le seul bolosse.

Félix est un jeune collégien qui souffre d’asthme. Pendant un an, il a du faire l’école à la maison avec un étudiant en mathématiques et à son retour il a été mis à l’écart, avec l’étiquette de bolosse.

C’est un jeune adolescent maigre, les cheveux longs, passionné de chimie et de dinosaures sans aucun ami. Il voudrait bien que ça change, alors il se met en tête de devenir copain avec Kevin et à eux d’eux, ils ont bien l’intention de devenir les plus populaires du collège Nicolas-Hulot !

J’ai lu ce court récit en compagnie de mon Sami-Chameau de fils qui a intégré le collège en septembre. Il s’est beaucoup identifié à Félix puisqu’ils ont en commun les cheveux longs et la passion des dinosaures même si il ne se considère pas comme un bolosse car heureusement il a des copains.

Mon fils a beaucoup aimé le personnage de Félix, les illustrations sous forme d’émoticônes qui parsèment le récit et la couverture ainsi que le style de l’auteur que j’ai trouvé bien adapté à sa cible, à savoir les préadolescents de 10 à 12 ans.

Les thèmes abordés par Dominique Souton sont très actuels et parlent aux jeunes lecteurs puisqu’il met au coeur de son histoire l’amitié, les premiers émois, la popularité, les défis, les réseaux sociaux, la solitude…

L’auteur dédramatise les situations et donne beaucoup d’espoir à ceux qui connaissent les mêmes situations que Félix qui finit par avoir des amis et par être totalement intégré dans son collège.

En tant que maman, j’ai bien apprécié ma lecture. J’ai aimé qu’il dédramatise les moments très durs que vit son héros et que tout finisse bien. L’auteur a beaucoup d’humour et j’ai trouvé son langage et son style très bien adapté au jeune lectorat.

Les chapitres sont très courts et le travail éditorial autour de ce livre avec une mise en page bien aérée, des petites illustrations et une police très lisible, font que ce roman est idéal pour les 10 / 12 ans qu’ils soient de grands lecteurs ou non.

Un roman salutaire, qui plaira surtout aux garçons qui pourront se reconnaître en Félix ou en Kevin son copain de bolossitude et que je conseille volontiers à tous ceux qui sont entrés au collège cette année, qu’ils aient du mal à s’intégrer ou non, ils passeront un très chouette moment de lecture avec Ma vie de Bolosse.

Merci à Coline et aux éditions Ecole des Loisirs pour cette sympathique lecture !

Read Full Post »