Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘ma vie mon tout’

Lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois  :

challenge-un-pave-par-mois

Katie Marsh vit dans le sud-ouest de Londres avec son mari et leur fille. En plus d’écrire des romans, elle travaille dans le milieu hospitalier. Ma vie, mon tout (My Everything) s’inspire du courage des patients qu’elle a rencontrés dans le service de soin aux victimes d’AVC. Elle adore le café noir, les pages blanches et chiper les tartines de son mari.

Hannah et Tom sont mariés depuis de nombreuses années mais leur mariage s’est sérieusement délité ces derniers temps. La jeune femme ne s’épanouit plus dans son métier d’enseignante et rêve d’ailleurs, de missions humanitaires pour transmettre son savoir.

Son mari subit une pression constante de la part du cabinet d’avocats londonien pour lequel il travaille et a fini par devenir odieux avec son épouse tant il veut assurer son avenir.

Aussi, encouragée par sa meilleure amie Steph qui souhaite la voir heureuse à nouveau, elle bien décidée à annoncer aujourd’hui à Tom que leur mariage est terminé. Aujourd’hui, elle est bien décidée à le quitter. Enfin.

Mais lorsqu’elle rejoint Tom dans leur chambre, elle le découvre à terre, victime d’un AVC. À seulement trente-deux ans, il ne peut plus ni marcher, ni manger seul, encore moins prendre Hannah dans ses bras.

Prise au piège, elle décide de rester et de s’occuper de lui. Avec le temps et les nouvelles perspectives qui lui sont données, Tom reconsidère ses choix de vie et se révèle déterminé à sauver son mariage et à reconquérir Hannah qu’il aime toujours passionnément…

Ma vie, mon tout est le premier roman de l’anglaise Katie Marsh qui travaille dans le milieu hospitalier. C’est en fréquentant les victimes d’accident vasculaire cérébral, qu’elle a eu l’idée de cette histoire.

Le point de départ de ce roman, c’est bien sûr l’AVC qui arrive au héros et les séquelles qui en découlent. Un point de départ qui ressemble un peu à Avant toi de Jojo Moyes mais la ressemblance s’arrête là car si Jojo Moyes m’avait emportée, Katie Marsh n’a pas réussi à le faire.

J’ai bien aimé ce roman qui a des qualités certaines mais il ne m’a pas passionné autant que je l’aurai pensé. Les personnages principaux certes sont attachants mais les secondaires me sont un peu sortis par les yeux notamment la meilleure amie surexcitée d’Hannah et la petite sœur de Tom.

Mais je crois que ce qui m’a surtout déplu, ce sont les allers et retours incessants dans les moments clés de leur histoire d’amour.

Si ces passages nous éclairent sur la psychologie des personnages, j’aurai préféré qu’ils soient moins nombreux et que Kate Marsh reste davantage dans la situation présente.

J’aurai aimé aussi que l’autrice se serve de son expérience en milieu hospitalier pour mieux nous faire découvrir le quotidien d’une victime d’AVC et son long combat pour recouvrer toute sa mobilité.

Certes on voit Tom se débattre avec ses difficultés mais s’en s’y attarder plus que cela, ce que je trouve dommage.

Katie Marsh a préféré se concentrer davantage sur le quotidien de son héroïne, victime de harcèlement de la part de la directrice de son école, de ses errements sentimaux et questionnements sur sa vie professionnelle.

Ce roman aborde également le thème de la seconde chance mais pour moi, il était clair dès le départ où l’autrice voulait nous emmener, aucun suspens de ce côté-là, un peu dommage également.

Si l’autrice évite le pathos, elle est tombée dans certains écueils en nous proposant une héroïne parfaite sous toutes les coutures, de fait l’histoire dégouline un peu trop de bons sentiments pour moi.

En conclusion, un roman qui se lit bien mais qui manque de surprise et de nuance, il ne me restera pas longtemps en mémoire mais il m’a fait passer un bon moment, c’est déjà ça.

Read Full Post »